Oui, perdre son odorat pourrait être un symptôme du coronavirus : explications

Depuis la propagation du coronavirus dans l’Hexagone, le quotidien des français est rythmé par les nouvelles autour de l’épidémie. Le bilan, qui s’élève actuellement à 19 856 cas de contaminations et 860 morts, justifie ce climat anxiogène. La théorie selon laquelle seules les plus vulnérables succombent à cette infection virale a aujourd’hui été remise en doute par plusieurs experts. Par ailleurs, il était admis que les symptômes du coronavirus étaient similaires à ceux d’une grippe. Seulement, un signe particulier pourrait venir s’ajouter à la liste des symptômes de la maladie, comme le révèle France info : la perte de l’odorat.

Pendant le confinement, nombreux sont ceux qui décident de de cuisiner de bons petits plats pour la famille. Pour que les journées semblent moins longues, passer du temps derrière les fourneaux et partager de délicieuses recettes avec nos proches peuvent s’avérer salvateurs. Mais si vous peinez à profiter de l’odeur de cette succulente tarte aux pommes que vous venez de préparer, vous pourriez être victime d’anosmie. Ce terme médical désigne une perte d’odorat, qui peut être accompagnée d’une perte de goût, aussi appelé agueusie. Comme l’a expliqué Jérôme Salomon, directeur général de la santé, lors de son compte rendu du vendredi 20 mars, ce symptôme pourrait être corrélé au Covid-19.

La perte d’odorat : un symptôme particulier de la maladie virale

perdre son odorat pourrait être un symptôme du coronavirus
On connaissait déjà les symptômes courants du coronavirus : fièvre, douleurs musculaires, maux de tête, toux et difficultés respiratoires. Mais aujourd’hui, les scientifiques mettent en garde contre un symptôme jusque-là méconnu : la perte de l’odorat.

En Angleterre, plusieurs médecins spécialisés dans les affections du nez et de la gorge, ont décrit l’anosmie comme un signe particulier qu’on retrouve chez certaines personnes atteintes du Covid-19. Parfois, ce symptôme peut apparaître de façon isolée, ou être accompagné d’autres signes cliniques liés à l’infection virale. “Nous voulons vraiment faire prendre conscience que c’est un signe d’infection et que toute personne qui développe une perte de l’odorat devrait s’auto-isoler”, a déclaré le professeur Claire Hopkins, présidente de la British Rhinological Society. Dans ce sens, l’Americain Academy of Otolaryngology a fourni des preuves indiquant le lien entre l’anosmie et le coronavirus. Ce vendredi, la société française des ORL a tenu à lever le voile sur ce signe souvent négligé par les malades. “Plusieurs ORL et infectiologues français ont récemment constaté la survenue d’anosmies brutales, souvent associées à une agueusie mais sans obstruction nasale, chez des patients suspects ou confirmés Covid-19”, a révélé l’institution dans un avertissement partagé par plusieurs médecins sur les réseaux sociaux.

Jean-Michel Klein, président du Conseil national professionnel des ORL, a également apporté des précisions à ce sujet. “Tous les Covid-positifs ne sont pas des anosmiques, mais tous les anosmiques isolés sans cause locale, sans inflammation, sont Covid-positifs”, indique-t-il.

Selon le journal Le Monde, Hendrik Streek, directeur de l’Institut de virologie de l’hôpital universitaire de Bonn, a déjà évoqué ce symptôme dans le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung. “Presque toutes les personnes infectées que nous avons interrogées, et cela s’applique facilement aux deux-tiers, décrivent une perte d’odorat et de goût qui a duré plusieurs jours”, avait déclaré l’expert.

perdre son odorat pourrait être un symptôme du coronavirus

Les recommandations des experts en cas d’anosmie

Jérôme Salomon a déclaré qu’en cas de perte d’odorat, “il faut appeler son médecin traitant et éviter toute automédication sans avis spécialisé”. Rappelons que Olivier Véran, ministre français de la santé, avait mis en garde les personnes atteintes du coronavirus contre la prise d’anti-inflammatoires  et de cortisone qui peuvent aggraver l’infection. En effet, Jean-Michel Klein estime qu’il ne faut pas prescrire de corticoïdes à une personne présentant une anosmie puisque ce traitement “baisserait les défenses immunitaires”. Il conseille simplement aux gens qui subissent une perte d’odorat de porter un masque pour éviter de contaminer leur entourage et de se confiner à la maison. Dans le même sens, la société française des ORL, explique que ceux qui subissent une perte d’odorat ou de goût doivent rester confinés chez eux et être vigilants quant à l’apparition d’autres symptômes liés à l’infection au Covid-19. En outre, l’organisation demande aux médecins “de ne pas prescrire de corticoïdes par voie générale ou locale devant tout tableau clinique comportant une anosmie ou une dysgueusie aiguës”. Par ailleurs, la société française des ORL rassure les personnes qui souffrent de ce symptôme en se basant sur les données dont elle dispose. “l’évolution naturelle des anosmies aiguës liées au Covid-19 semble souvent favorable”, explique-t-elle. Ainsi, il semblerait qu’en respectant les mesures de confinement, les patients atteints de ce symptôme retrouvent naturellement leur odorat après quelques jours.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close