Les 7 types de personnes les plus à risques de développer des complications au Coronavirus

En ce temps de pandémie, les scientifiques sont toujours en perpétuelle quête d’un traitement ou d’un vaccin, capables de guérir ou de protéger la population des effets dévastateurs du virus mortel. Le nouveau coronavirus dénombre 2 914 507 cas confirmés dans le monde avec un nombre de décès de 205 923 depuis le 31 décembre 2019 ; de quoi en alarmer plus d’un. Et bien que cet agent pathogène puisse toucher toute catégorie de personne et tranche d’âge, il semble que certaines personnes sont plus susceptibles de subir des complications ou courir un plus grand risque de décès. Doctissimo nous éclaire à ce sujet.

En France, 128 339 cas de personnes infectées de coronavirus sont confirmés. Et même si approximativement 80 % des patients développent une maladie légère à modérée, 13,8 % ont des complications et 6,1% peuvent être dans un état critique. Ces derniers font partie des personnes les plus exposées aux risque du virus Covid-19.

femme masque coronavirus

docfr

Quelles sont les personnes les plus à risque ?

Selon les Centers for Disease Control and Prevention CDC, le Covid-19 est une nouvelle maladie dont on tient peu d’informations. Toutefois, d’après les données et les expériences cliniques actuelles, ce sont les personnes âgées et les personnes de tout âge souffrant de graves problèmes sous-jacents qui seraient susceptibles de développer une complication plus grave due au nouveau coronavirus.

–    Les personnes âgées

Selon un rapport du Centre chinois de contrôle des maladies, les patients âgés de 80 ans et plus enregistraient un taux plus élevé de mortalité. Par ailleurs, le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) estime que les personnes âgées de 70 ans et plus sont plus à risque de développer des formes sévères de la maladie. L’explication des scientifiques à cela réside dans la détérioration du fonctionnement des organes internes ainsi que de la faiblesse du système immunitaire qui s’accentuent avec l’âge.

–    Les personnes souffrant de maladie cardiaque

Les patients souffrant de maladies cardiaques sont également à risque, selon l’American Heart Association (AHA). Ainsi, 40% des patients hospitalisés avaient une maladie cardiovasculaire ou souffraient de pression artérielle élevée. De plus, le virus peut perturber les dépôts graisseux qui peuvent s’accumuler dans les artères et déclencher une crise cardiaque.

–    Les personnes souffrant de maladie pulmonaire

Les personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques demeurent vulnérables face au virus Covid-19. L’asthme et la maladie pulmonaire obstructive chronique MPOC, comprenant entre autres la bronchite, entraîneraient des complications sévères de la maladie.

–    Les personnes diabétiques

Les patients diabétiques infectées présentent également un risque élevé. Ainsi, en cas de diabète de type 1 ou de type 2, l’élévation constante de la glycémie peut affecter le système immunitaire et rendre ainsi la personne malade plus fragile aux infections. De même que l’infection peut de son côté déséquilibrer la glycémie ou encore aggraver des complications préexistantes du diabète.

–    Les personnes prenant des médicaments immunosuppresseurs

Le risque est important pour toute personne qui prend des médicaments pour atténuer le système immunitaire puisqu’elle aura des difficultés à combattre le virus Covid-19. Cela concernera les malades du VIH, du cancer ou ceux qui prennent des corticostéroïdes à forte dose ainsi que ceux qui sont atteints de maladies auto-immunes telles que le lupus ou la polyarthrite rhumatoïdes.

–    Les personnes atteintes de maladies du foie et maladies rénales

Toute forme de maladie chronique présente un risque accru de complications et cela peut concerner les personnes atteintes de maladie du foie et de maladies rénales chroniques. L’explication réside dans le fait que les affections à long terme induisent un système immunitaire affaibli et nuisent à la capacité naturelle du corps à lutter contre l’infection.

–    Les personnes souffrant d’obésité

Avec un IMC supérieur à 35 ou 40, les patients atteints de coronavirus peuvent présenter des complications, notamment respiratoires. Plus de 85% des personnes obèses ont dues être placées sous respirateur. Et pour cause, les personnes en surpoids ou obèses souffrent dans la majorité des cas de maladies associées comme les pathologies cardiovasculaires et diabète, ce qui contribue au développement de formes plus sévères du coronavirus.

Lire aussi Masques en tissus : Risquez-vous une amende en continuant à les porter ?

Contenus sponsorisés