x

« Le coronavirus peut être stoppé, mais uniquement avec des mesures strictes » selon les experts

Apparu en Décembre 2019 dans un marché de fruits de mer à Wuhan, le coronavirus s’est rapidement propagé dans le monde entier. Alors qu’il était comparé à une simple “grippe”, le Covid-19 s’est avéré plus mortel qu’on ne pouvait l’imaginer. Pour enrayer la propagation du virus, de nombreux pays ont mis en place des mesures strictes. Selon les experts relayés par Ouest France et France TV Info, le Covid-19 peut être stoppé, à condition de respecter certaines règles.

L’Europe, actuellement considérée comme l’épicentre de la pandémie, a vu son bilan de cas de contaminations et de morts grimper de façon exponentielle. En Italie, ce sont plus de 6077 personnes qui sont décédées par le Covid-19. En France, le bilan s’élève à plus de 860 morts, laissant craindre un scénario à l’italienne.

Plusieurs pays dans le monde ont adopté une série de mesures pour endiguer la pandémie. Pourtant, les citoyens ne sont pas toujours convaincus par la nécessité de s’investir dans cette démarche préventive. En France, depuis l’entrée en vigueur du confinement obligatoire, de nombreux habitants ont dérogé à la règle et ont écopé d’une amende de 135 euros, rapporte Le Parisien. Pour inciter les gens à se conformer aux réglementations imposées par le gouvernement, le Parlement a décidé de durcir la sanction en faisant passer l’amende à 1500 euros en cas de récidive. Selon plusieurs experts, la trajectoire de la pandémie peut être modifiée avec des mesures strictes.

Les experts prônent des mesures plus offensives 

En Chine, berceau de l’épidémie de coronavirus, le nombre de nouvelles contaminations a stagné depuis que le pays a pris des mesures des plus drastiques. Dans ce pays de plus de 1,4 milliard d’habitants, près de 81 000 personnes ont été contaminées par le Covid-19 et 3248 sont décédées. Mais aujourd’hui, la Chine ne compte que 7000 malades et la courbe de la pandémie semble stagner.

Pour arriver à un tel résultat, le pays a pris des mesures radicales. Ainsi, tous les habitants de la province de Hubei, foyer de l’épidémie, ont été soumis au confinement. Les événements publics étaient annulés et les transports étaient tous à l’arrêt. Le gouvernement a également fait construire plusieurs hôpitaux pour soigner les personnes contaminées par le virus. Grâce à ces mesures, la Chine a enregistré un bilan positif de cas de guérisons et semble avoir réussi à endiguer cette épidémie.

Dans ce sens, Marie-Paule Kieny, directrice de recherche de l’Inserm et spécialiste en virologie, a déclaré “on se dit encore que la situation qu’on a en Italie ne peut pas arriver en France et je pense qu’on se trompe”. Selon elle, plus un pays attend avant d’instaurer des mesures drastiques, plus la guerre sanitaire sera longue et douloureuse.

D’après le docteur Philippe Klein, directeur d’une clinique à Wuhan, l’épidémie est terminée en Chine. Mais l’expert explique que tout comme la France, la Chine avait commencé par instaurer une quarantaine “souple”. Seulement, le bilan ne faisait que s’aggraver, incitant le pays à prendre des mesures plus strictes. Le Dr Philippe Klein a alors convenu que pour éviter un scénario dramatique, il faut un arrêt complet du pays. “Plus de transports en commun, un contrôle des frontières, un confinement strict des personnes et pendant cette période, identifier toutes les personnes présentant le virus et toutes les personnes en contact”, précise l’expert. En sus, il incite les hôpitaux à prendre en charge les formes d’infections les plus graves. Il recommande également le confinement de patients infectés dans des hôtels et le contrôle des proches des malades.

Dans le même ordre d’idée, le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, a demandé aux pays de passer à l’attaque pour changer la trajectoire de la pandémie. “Il faut tester chaque cas suspect, isoler et soigner chaque cas confirmé et suivre et mettre en quarantaine chaque contact étroit”, rapporte Ouest-France.

L’état d’urgence sanitaire en France

“Nous sommes en guerre”, avait annoncé Emmanuel Macron la semaine dernière lors de son allocution télévisée aux Français. Ce dimanche, le Parlement a voté pour l’instauration d’un “état d’urgence sanitaire”, renforçant ainsi les mesures en vigueur. Dans ce sens, le gouvernement peut :

  • Restreindre ou interdire les déplacements des personnes et la circulation de véhicules
  • Interdire aux gens de quitter leur domicile sauf en cas d’impératif familial ou de santé
  • Prendre des mesures pour imposer la mise en quarantaine des personnes potentiellement infectées par le Covid-19
  • Ordonner l’isolement des personnes infectées
  • Imposer la fermeture de certains établissements pour limiter les rassemblements sauf ceux qui fournissent des biens et des services de première nécessité
  • Restreindre ou interdire les rassemblements sur la voie publique et les réunions
  • Ordonner la réquisition de biens et services qui peuvent aider à la lutte contre la crise sanitaire
  • Imposer la fixation des prix de certains produits nécessaires
  • Prendre des mesures pour mettre à disposition des patients les médicaments appropriés
Contenus sponsorisés
Loading...