Le ballon gastrique expliqué en détail

Contenus sponsorisés

Le ballon gastrique ou intragastrique est un dispositif installé dans l'estomac pour favoriser la perte de poids. Rempli de sérum physiologique ou d'air, ce ballon occupe une partie de l'estomac pour créer une sensation de satiété. Il permet ainsi de modifier l'alimentation dans le but de réduire la surcharge pondérale. Encore réservé à une minorité il y a quelques années, le dispositif se démocratise et devient plus accessible. Quelle est l'utilité du ballon gastrique dans le cadre d'une perte de poids réussie ? Que peut-on réellement attendre de ce dispositif ?

Comment ça marche un ballon gastrique ?

Le dispositif est installé sans chirurgie dans l’estomac pour habituer l’organisme à manger moins. Avant toute installation du ballon gastrique, le médecin en charge de l’opération examine l’estomac avec un endoscope. La consultation d’un diététicien et parfois d’un coach sportif est indispensable au bilan préparatoire. À cela s’ajoute une prise de sang, un éventuel traitement médicamenteux préalable et des précautions à prendre avant la pose.

Un ballon en polyuréthane ou en silicone est inséré par endoscopie, sous anesthésie générale. Dégonflé à l’arrivée, il est rempli de sérum physiologique à travers un cathéter retiré délicatement de la bouche, dès que le ballon est plein. La mise en place de certains ballons ne nécessite ni chirurgie ni endoscopie ou anesthésie. Dans ce cas, le patient avale le ballon sous forme de capsule reliée au cathéter pour le délivrer dans l’estomac. Après remplissage, le dispositif flotte librement dans l’estomac.

Le ballon peut également être gonflé à l’air, généralement un mélange gazeux d’hexafluorure d’azote. Cependant, le ballon à air est jugé inconfortable par de nombreux utilisateurs. Quel que soit le type d’équipement inséré, la quantité d’air ou de sérum varie en fonction de chaque patient. Le ballon prend généralement la taille d’une petite orange. Grâce à un système de fermeture automatique, le liquide ou l’air reste parfaitement protégé contre les fuites. Toutefois, un colorant présent sur le dispositif permet d’alerter le patient sur un défaut d’étanchéité.

La pose et le retrait du ballon se font de la même manière et durent moins de 30 minutes. Bien qu’une légère gêne puisse être ressentie, le processus est indolore. Le patient reste un moment en surveillance dans l’établissement, mais il peut rentrer le jour même.

Qui peut poser un ballon gastrique ?

Le ballon gastrique est adapté à toutes les personnes ayant essayé sans succès de perdre du poids. Après des régimes, des programmes sportifs ou des programmes d’amaigrissement médicalisé infructueux, il est possible de changer les choses avec cet équipement. Installer un ballon gastrique permet aussi de préparer le corps à la chirurgie en cas d’obésité afin de réduire les risques éventuels.

Le ballon gastrique est indiqué pour les personnes dont l’indice de masse corporelle (IMC) est compris entre 27 et 35. Au-delà, le patient doit bénéficier d’une chirurgie bariatrique pour réduire l’obésité. La procédure est personnalisée en fonction des spécificités et objectifs de chaque patient. Les personnes ayant des problèmes de santé liés à leur poids doivent en parler à un spécialiste qui confirmera leur éligibilité pour l’opération.

Les avantages du ballon gastrique

Le ballon occupe le tiers de l’estomac, un volume qui favorise la réduction de la quantité de nourriture ingérée avant d’atteindre la satiété. Son avantage principal est la diminution de l’appétit et des apports alimentaires, non en s’affamant, mais en misant sur des proportions plus petites. Pour avoir des résultats rapidement, il suffit de respecter quelques règles. Il s’agit entre autres de :

  • prendre le temps de mastiquer correctement,
  • prendre de petites bouchées de repas,
  • attendre au moins 10 secondes entre les bouchées,
  • boire de l’eau uniquement avant et après le repas,
  • arrêter de manger dès la sensation de satiété…

De plus, la technique de pose d’un ballon est peu invasive. Elle n’implique pas de cicatrisation ni de points de suture. Les patients peuvent y prétendre sans craindre une modification de leur anatomie et des risques qui vont avec la chirurgie. Pour accélérer la perte de poids, il est possible d’insérer jusqu’à 3 ballons, sur les recommandations du médecin.

Le dispositif est placé temporairement et peut être retiré sur la demande de l’utilisateur. La procédure est rapide et les patients recouvrent très vite une excellente forme après une prompte convalescence. Par ailleurs, la pose du ballon coûte moins cher qu’une chirurgie bariatrique et présente moins de risques que les interventions invasives. Cependant, elle n’est pas prise en charge par l’assurance maladie.

Le ballon gastrique est-il déconseillé dans certains cas ?

Le ballon gastrique est une excellente option dans le cadre de la perte du poids, mais il n’est malheureusement pas accessible à tout le monde. Les contre-indications sont nombreuses et regroupent entre autres :

  • les maladies hépatiques graves,
  • les troubles psychiatriques,
  • l’alcoolisme ou la toxicomanie,
  • les troubles du comportement alimentaire,
  • la pratique de la plongée sous-marine…

L’installation du ballon est déconseillée pour les mineurs et toutes les personnes ayant des lésions gastriques. Les antécédents de chirurgie gastrique, d’ulcères de l’estomac ou d’appendicite sont écartés. Il en est de même pour les femmes ayant un désir de grossesse ou celles qui allaitent. D’autres affections telles que les troubles de l’hémostase, la hernie hiatale sont des limitations à cette méthode. Il est impératif de consulter un spécialiste pour assurer la réussite de l’opération.

ballon gastrique

Ballon gastrique – Source : spm

Combien de temps faut-il pour perdre du poids avec un ballon gastrique ?

L’efficacité du ballon gastrique se remarque dès les 3 premiers mois durant lesquels les patients perdent en général 10 à 15 % de leur poids. Cependant, la perte de poids peut aller jusqu’à 30 % lorsque le patient reçoit une thérapie comportementale adéquate.

En effet, il est nécessaire d’accompagner le traitement avec un suivi nutritionnel pour guider le patient et lui apporter des conseils alimentaires personnalisés. Suivre les conseils d’un diététicien sera également utile pour aider le patient à avancer à son rythme, avec une bienveillance qu’il n’a peut-être pas avec lui-même. Ainsi, il sait non seulement quoi manger, mais aussi dans quelles proportions le faire en fonction des contraintes quotidiennes. À titre indicatif, les repas peuvent contenir :

  • 50 g de féculents, de jambon ou de steak haché,
  • 120 g d’escalope de volaille ou de filet de poisson,
  • 125 g de yaourt, de fromage, ou de légumes,
  • 150 g de fruits…

Pour tirer le meilleur parti du ballon gastrique, il est indispensable de manger sain et équilibré. Il faut apporter à l’organisme les protéines, fibres, glucides, acides gras, vitamines et autres nutriments essentiels sans remplir l’estomac. Pour de meilleurs résultats, il faudra aussi remplacer l’alcool, les boissons caféinées et les boissons gazeuses par de l’eau et des jus de fruits. Cela permet de favoriser la perte de poids sans frustration tout en bénéficiant de l’énergie nécessaire au quotidien.

De même, le suivi psychologique ne doit pas être banalisé. Il permet de maîtriser les pensées et les comportements pouvant influencer la perte de poids. À cela s’ajoute un suivi par un gastro-entérologue, capitale lors des premiers jours pendant lesquels la sensation d’inconfort liée au corps étranger entraîne des nausées constantes. Les professionnels offrent plusieurs conseils pour gérer cette période au mieux et garder sa motivation pendant l’utilisation du ballon.

Pendant les entretiens, le patient explique comment il vit le changement d’alimentation, les difficultés qu’il rencontre ainsi que les améliorations qu’il note. Cela permet de cerner les sensations du patient pour ajuster la prise en charge et éviter d’éventuelles complications. Les consultations peuvent se faire en cabinet ou en ligne via l’espace personnel du patient. Couplé à une mise en place permanente de bonnes habitudes au quotidien, le suivi apparaît comme un véritable booster de la perte de poids.

Les résultats à long terme d’un ballon gastrique

L’installation d’un ballon gastrique est l’occasion de découvrir de nouvelles recettes et techniques de cuisine compatible avec la réduction des besoins alimentaires. La première semaine après l’opération, il est recommandé de consommer des aliments liquides. Une alimentation tendre est conseillée pendant les deux semaines suivantes. Après un mois, l’utilisateur peut déjà se nourrir avec toutes sortes d’aliments.

Ainsi, il est possible de perdre entre 3 et 20 kg, mais le ballon n’a pas d’effet long terme sur l’estomac. Il ne faut pas faire une fixation sur le nombre de kilos perdu. La pertinence de ce dispositif se mesure à la capacité du patient à maintenir son poids stabilisé, sur la durée. Les résultats à long terme dépendent alors fortement du mode de vie du patient.

La diminution du poids continuera si le patient adopte les mêmes habitudes alimentaires et comportements ayant permis la perte de poids, même après l’extraction du ballon. Continuer les suivis facilitera l’adoption du mode de vie saine propice à la réduction des kilos en surplus.

Il ne faut pas négliger l’activité physique régulière qui demeure importante pour brûler les calories et booster le corps dans ce processus. Attention tout de même : tout exercice ou activité intense est déconseillé pendant la première semaine. Il ne s’agit pas de se mettre à une gymnastique intensive, mais de trouver une activité plaisante et efficace. Un programme d’exercice durable peut être mis en place après la 4e semaine.

ballon gastrique001

Ballon gastrique – Source : spm

Que devient le ballon gastrique une fois que l’on a perdu du poids ?

Après son délai d’utilisation, le ballon doit être retiré et jeté. Il n’est plus efficace, car l’estomac s’y est habitué. Le retrait d’un ballon en polyuréthane s’effectue idéalement entre 4 et 6 mois après la pose, en fonction du dispositif utilisé. Le ballon en silicone résiste plus longtemps, jusqu’à 12 mois. Au-delà de la limite, le ballon gastrique se délite sous l’action de l’acide chlorhydrique de l’estomac et s’évacue par les voies naturelles.

Une alimentation sans résidus et la prise de médicaments pouvant stimuler les mouvements de l’estomac sont des préalables au retrait du ballon. L’opération est réalisée par endoscopie grâce à un kit contenant un cathéter, une aiguille de ponction et une pince. Le contenu du ballon est aspiré avant son extraction. L’estomac retrouve alors sa forme initiale avant le dépôt.

La pose de ballon ne doit ainsi pas être perçue comme une technique miraculeuse pour perdre du poids. Conserver un poids idéal sur la durée après l’installation d’un ballon nécessite un engagement personnel dans l’adoption d’un mode de vie plus sain.

Lire aussi Un délicieux jus au gingembre pour éliminer la graisse du ventre et réduire les ballonnements

Contenus sponsorisés