Il y aurait six types de Covid-19 avec des symptômes différents d’après des scientifiques

Depuis fin Décembre, le coronavirus circule activement dans tous les pays et territoires du monde. Une pandémie sans précédent a vu le jour, imposant des décisions gouvernementales inédites. Bien que la plupart des personnes souhaitent retrouver leur vie d’avant, le virus incite à restreindre certaines habitudes et à se plier à des mesures de précautions. Toutefois, grâce à la mobilisation acharnée des chercheurs durant cette crise sanitaire, de nombreuses connaissances ont pu parvenir au grand public. Actuellement, il semblerait que les scientifiques aient découvert six types de Covid-19 distincts. Éclairages.

Depuis que le coronavirus s’est répandu dans tous les pays du monde, les scientifiques ne cessent d’exploiter de nouvelles pistes en vue de percer le mystère de cette nouvelle maladie : la Covid-19. Il a été convenu que cette pathologie pouvait prendre la forme d’un simple rhume ou d’une grippe, avec une fièvre, une toux sèche ou encore des maux de tête, comme elle peut prendre une forme plus sévère. Dernièrement, des chercheurs britanniques ont identifié six types de Covid-19, avec des symptômes spécifiques, comme le révèle Fox News.

Une étude approfondie qui vise à regrouper les symptômes des patients en groupes distincts

Dans une étude menée par les chercheurs du King’s College London, les scientifiques ont évalué l’impact de la Covid-19 sur différents patients.

types covid19

RT

Pour ce faire, ils ont analysé les données recueillies auprès de 1600 personnes atteintes du coronavirus au Royaume-Uni et aux États-Unis. Ainsi, ils ont pu enregistrer les signes cliniques rapportés par les malades dans une application portant le nom de “COVID Symptom Study”. D’après les résultats obtenus, il existerait six types distincts d’infection au coronavirus. Grâce à un suivi régulier, les auteurs de l’étude ont pu mettre en exergue le lien entre les symptômes ressentis et la gravité de la maladie.

“Notre étude illustre l’importance de surveiller les symptômes au fil du temps pour rendre nos prédictions sur le risque individuel et apporter des résultats plus pointus et précis”, a indiqué le Dr Carole Sudre, chercheuse du King’s College London. En effet, cette étude permettrait d’anticiper les risques potentiels de la maladie afin d’apporter à chaque patient les soins hospitaliers qui lui sont appropriés.

Les six types identifiés par les chercheurs

Dans cette étude, les scientifiques ont constaté que la perte de l’odorat et les maux de tête étaient les symptômes les plus fréquents chez les patients atteints de Covid-19. Ensuite, les malades peuvent ressentir un large éventail de symptômes comprenant maux de tête, fatigue, diarrhée, confusion, douleurs abdominales ou encore essoufflement. Pour procéder à l’étude, les chercheurs ont demandé aux participants diagnostiqués positifs au Covid-19 d’enregistrer leurs symptômes sur cette application entre les mois de mars et avril. Finalement, il a été révélé qu’il existait six types de Covid-19 :

Grippale sans fièvre : maux de tête, perte de l’odorat, douleurs musculaires, toux, maux de gorge, douleur thoracique
Grippale avec fièvre : maux de tête, perte de l’odorat, toux, maux de gorge, enrouement, fièvre et perte de l’appétit
Gastro-intestinale : maux de tête, perte de l’odorat, perte d’appétit, diarrhée, mal de gorge, douleur thoracique, pas de toux
Sévère avec fatigue : maux de tête, perte de l’odorat, toux, fièvre, enrouement, douleur thoracique, fatigue
Sévère avec confusion : maux de tête, perte de l’odorat, perte d’appétit, toux, fièvre, enrouement, maux de gorge, douleur thoracique, fatigue, confusion, douleurs musculaires
Sévère, abdominale et respiratoire : maux de tête, perte d’odorat, perte d’appétit, toux, fièvre, enrouement, maux de gorge, douleur thoracique, fatigue, confusion, douleur musculaire, essoufflement, diarrhée, douleur abdominale

D’après les chercheurs, les trois premières catégories sont plus fréquentes chez les jeunes patients, tandis que les trois dernières concernaient principalement les patients âgés, ou ceux qui présentaient des maladies préexistantes. Par ailleurs, la probabilité d’avoir besoin d’une assistance respiratoire est très importante pour les patients qui entrent dans la sixième catégorie. “Ces résultats ont des implications importantes pour les soins et le suivi des personnes les plus vulnérables face au Covid-19”, a suggéré le Dr Claire Steves du King’s College London.

En effet, anticiper les effets qu’aura l’infection sur un malade peut lui permettre de bénéficier d’une prise en charge précoce, notamment lorsqu’il est identifié comme un patient à risque. “Si vous pouvez prédire qui sont ces personnes au cinquième jour, vous avez le temps de leur apporter un soutien et des interventions précoces telles que la surveillance des taux d’oxygène et du sucre dans le sang, et de vous assurer qu’elles sont correctement hydratées, des soins simples qui pourraient être dispensés à domicile, pour éviter les hospitalisations et sauver des vies”, a conclu le Dr Claire Steves.

Si cette étude s’avère porteuse d’espoir, elle n’a pas encore été examinée par des pairs. De ce fait, il semblerait que des preuves supplémentaires soient requises pour pouvoir appuyer ces résultats prometteurs.

Lire aussi « Ils vivent ensemble et partagent un lit » – Pourquoi l’un est positif au COVID-19 et l’autre non

Contenus sponsorisés