x

Coronavirus : “98% des personnes atteintes en guérissent”

La pandémie causée par le coronavirus prend de plus en plus d’ampleur dans le monde entier. Cette maladie émergente a touché plus de 167 414 cas et a provoqué le décès de 6507 personnes. Le continent européen, désormais considéré comme l’épicentre de la pandémie, voit cette infection se propager à une vitesse alarmante. Mais malgré l’inquiétude ambiante, les cas de guérisons sont tout aussi importants à prendre en compte. Selon Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, “98% des gens guérissent” en France. Une information relayée par France TV Info, BFM TV et LCI.

Apparu dans un marché de fruits de mer à Wuhan, le coronavirus a provoqué plus de 3000 décès en Chine sur environ 81 000 personnes contaminées. Suite à des mesures gouvernementales strictes, l’épidémie virale a stagné dans son pays d’origine, mais s’est étendue ailleurs dans le monde. Avec plus de 6600 cas de contaminations et 148 décès, la France est désormais « en guerre » contre le virus, a annoncé Emmanuel Macron lundi soir lors de son allocution. Le confinement a été imposé aux habitants de l’Hexagone afin d’atténuer les effets de cette pandémie.

“98% des gens en guérissent”, selon le ministère de la Santé

Alors que l’inquiétude rythme le quotidien des Français, il est toutefois utile de ne pas céder aux sentiments anxiogènes. Lors d’une conférence de presse tenue à Genève,  Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l’OMS a d’ailleurs révélé que « sur les 80 000 cas rapportés en Chine, plus de 70% ont guéri » , rapporte Europe 1 

coronavirus personnes atteintes en guérissent

En France, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé a annoncé que « 98% des personnes guérissent » de l’infection au coronavirus en précisant, « Nous avons demandé à Santé publique France de nous donner le chiffre des guérisons, qui est donc de 98%. Je pense qu’il est très important que les Français voient et entendent des personnes guéries”.

Pour des données plus précises, il est en revanche difficile de se prononcer. L’évolution de la maladie étant constante, l’identification du nombre exact de cas guéris reste complexe.

Pourquoi les chiffres des personnes guéries semblent-ils difficiles à trouver ?

Comme l’indique France TV Info, chaque jour, trois informations principales sont communiquées au grand public : le nombre de cas testés positifs, le nombre de cas graves et le nombre de morts. Le directeur général de la Santé a indiqué que les chiffres qui relatent le nombre de personnes guéries du virus seront communiqués lorsqu’ils seront analysés de plus près, en apportant des explications à ce sujet.

« Le nombre de personnes guéries n’est plus la priorité du moment. Nous sommes avant tout concentrés sur le suivi épidémique », a déclaré Jérôme Salomon. Selon lui, la traçabilité des malades au début de l’épidémie permettait de mettre en évidence certains chiffres. Mais en raison de la progression de l’épidémie en France, il devient plus difficile d’avancer des statistiques exactes.

« C’est impossible au vu du nombre de cas qui ne cesse d’augmenter, on ne peut plus suivre chacun des malades. Les hôpitaux sont concentrés sur la prise en charge, et moins sur les remontées de chiffres aux Agences régionales de santé », a-t-il expliqué en soulignant, « ce n’est pas qu’on ne veut pas donner le nombre de personnes guéries, c’est que nous ne sommes pas en mesure de le faire correctement ».

Des statistiques à prendre avec précaution 

Dans l’Hexagone, la vitesse à laquelle le virus s’est propagé en un temps extrêmement limité a entravé le processus de dépistage. « Il y a tellement de cas suspects qu’on ne peut pas dépister tout le monde », expliquait il y a quelques jours Quentin Delannoy, médecin urgentiste à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris dans un entretien avec le Parisien.

De ce fait, nombreux sont ceux qui sont porteurs du coronavirus sans le savoir. Olivier Bouchaud, chef de service des maladies infectieuses à l’hôpital Avicenne à Paris, a expliqué que les patients présentant des symptômes légers, similaires à un rhume, n’étaient pas forcément soumis à un test. De ce fait, on ne pouvait pas les compter parmi les malades mais ils devaient être soumis à un confinement chez eux à la maison.

Alexandre Bleibtreu, médecin-infectiologue à la Pitié Salpêtrière, confie également, « il y a certainement beaucoup plus de personnes infectées par le coronavirus que celles annoncées. Je serai incapable de vous dire si c’est deux fois plus ou quatre fois plus ». Mais la majorité des cas de contaminations guérissent spontanément grâce à leurs défenses immunitaires, rapporte BFM TV.

Les formes plus graves peuvent être constatées chez les personnes les plus vulnérables, “fragilisées par des pathologies préexistantes”, souligne Libération. Olivier Véran a quant à lui déclaré que la majorité des décès constatés en France “concernait des personnes de plus de 80 ans, qui étaient déjà porteuses de maladies”, en ajoutant toutefois que dans le monde, l’Italie inclue, “il y avait des gens qui étaient plus jeunes et qui faisaient des complications”.

Contenus sponsorisés
Loading...