5 effets nocifs des faux ongles que l’on ne vous a jamais dit

Pour camoufler des ongles mous ou cassants, ou encore pour rallonger les ongles, de nombreuses femmes recourent aux faux ongles. En gel ou en résine, les types de poses de faux ongles ne manquent pas, et chacun a son apport esthétique. Toutefois, ces faux ongles qui habillent vos mains ne sont pas sans risques pour la santé de vos ongles. Découvrez les 5 effets nocifs des ongles en gel.

La pose des faux ongles en gel est une technique qui consiste à recouvrir l’ongle naturel de plusieurs couches successives de gel pour obtenir la forme recherchée. L’ongle est ensuite passé sous une lampe UV, car le gel ne sèche pas à l’air libre. Les ongles sont ainsi rallongés, et affichent un aspect plus naturel et brillant. Autant d’avantages séduisants qui poussent à s’offrir ce soin coûteux. Toutefois, les ongles en gel ont des effets secondaires qui ne sont pas négligeables.

ongles en gel

Ongles en gel – Source : spm

5 effets nocifs des ongles en gel

Quelle que soit la matière choisie, résine ou gel, les faux ongles abîment l’ongle naturel, comme l’explique le docteur Catherine Oliveres-Ghouti, dermatologue à Paris, pour futura-sciences.

Infections : La pose de faux ongles longs favorise l’infiltration des microbes dans l’espace entre le faux ongle et l’ongle naturel et par conséquent entraîne des infections. Votre ongle naturel devient alors jaune ou vert, et peut même se décoller.

Allergie : L’utilisation de certains produits pour la pose du faux ongle peuvent provoquer une dermatite de contact allergique. Celle-ci signifie une inflammation de la peau provoquée par un contact direct avec un allergène. Une éruption cutanée rouge, des démangeaisons, des cloques ou un gonflement du bout des doigts peuvent alors être remarqués. La dermatite de contact allergique est causée par les méthylacrylates, qui sont le principal composé du gel. En cas d’allergie, la personne peut également développer un eczéma de contact qui peut toucher l’ongle, mais également les autres parties du corps qui ont été en contact avec l’ongle infecté, comme les paupières.

La paronychie : Une étude publiée par le Journal of Cutaneous and Aesthetic Surgery, précise que les ongles en gel ont été évités par les dermatologues à cause de leurs effets secondaires, comme la paronychie. La paronychie est une inflammation des replis situés autour des ongles. Parmi ses symptômes on relève, la déformation de l’ongle, une rougeur et un gonflement du pli unguéal, c’est-à-dire le pli de la peau qui entoure l’ongle, accompagnés de douleurs.

paronychie

Paronychie – Source : spm

Dommages sur la peau : Les faux ongles en gel nécessitent l’utilisation de la lumière UV. Celle-ci permet de durcir le gel et de le lier à l’ongle. Mais elle peut également endommager la peau des mains et accélérer son vieillissement, en raison de l’exposition aux rayons UV des lampes qui sont plus intenses que ceux du soleil.

Irritation et sécheresse : L’acétone est nécessaire pour retirer le gel. Or il est nocif pour les ongles. En effet, il dissout la couche grasse qui protège et nourrit l’ongle. Par conséquent, l’ongle devient plus fragile et cassant.

Les précautions à prendre pour la pose d’ongle en gel

Pour chouchouter vos ongles sans risque, vous pouvez suivre les recommandations de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

Avant la pose, l’ANSM recommande de laver soigneusement les mains et de brosser les ongles. Elle conseille également de choisir des faux ongles courts plutôt que longs pour éviter d’endommager le lit de l’ongle naturel, et bien sûr, elle recommande de se tourner vers des professionnels pour profiter d’un service de qualité.

Pour la dépose des faux ongles, l’ANSM recommande de faire enlever le gel par un professionnel pour ne pas abîmer l’ongle. En effet, gratter ou arracher le faux ongle entraîne une destruction de l’ongle naturel. Elle recommande aussi de laisser ses ongles se reposer. Elle conseille à cet effet, après le port d’ongles artificiels pendant 3 ou 4 mois, de reposer ses ongles naturels pendant un mois avant de penser à reposer de nouveaux faux ongles.

Et enfin, pour protéger ses mains des rayons ultraviolets lors de la pose en gel, il est recommandé d’appliquer un écran solaire résistant à l’eau avec un indice SPF de 30, pour protéger la peau du vieillissement prématuré et des risques de cancer. Ce conseil s’applique également pour les personnes qui optent pour la manucure en gel qui consiste à appliquer des couches de vernis en gel. Là aussi il faut recourir à la lumière UV pour sécher le gel, d’où la nécessité de protéger sa peau avec un écran.

faux ongles

Faux ongles – Source : spm 

Toutefois, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé déconseille les faux ongles aux

  • Jeunes de moins de 16 ans
  • Personnels soignants
  • Femmes enceintes
  • Personnes souffrant de maladies des ongles comme la mycose ou le psoriasis
  • Personnes ayant des ongles abîmés ou fragiles
  • Personnes devant subir une intervention chirurgicale

Vous l’aurez compris, la pose des faux ongles demande de la vigilance afin d’éviter d’endommager ses ongles naturels.

Lire aussi L’astuce magique pour avoir des ongles longs et forts naturellement

Contenus sponsorisés