x

Des images montrant une mère avant et après l’accouchement de ses quadruplés font le tour du globe

Cette maman a vécu de nombreuses angoisses avant d’accueillir tous ses enfants. Après avoir souffert de multiples fausses couches et suivi plusieurs traitements, elle finit à sa grande surprise par tomber enceinte de quadruplés. Interrogée par le site Buzzfeed, elle se confie sur ce véritable parcours du combattant et partage de merveilleuses photos avant/après de sa grossesse. 

Elle s’appelle Lindsay Hay et a vécu une grossesse pas comme les autres. Aujourd’hui maman de 5 enfants, elle revient sur toutes les épreuves qu’elle a pu traverser au côté de son mari, Syman. En effet, le couple a dû surmonter de nombreux obstacles avant d’être finalement récompensé par d’adorables quadruplés qui sont venus compléter leur famille.

lindsay

Lindsay Hay et son mari, Syman – Source : Positive Outlooks

Elle a adopté “une mentalité de fausse couche”

Après avoir eu son premier petit garçon, Carson, Lindsay raconte à Buzzfeed avoir souffert de plusieurs fausses couches, au point d’avoir intégré cette peur à son quotidien, même après être tombée enceinte des quadruplés. “Vous portez la douleur de la fausse couche avec vous où que vous alliez, et même après avoir été de l’autre côté avec mes magnfiques bébé, cela fait toujours mal”, confie la maman.

lindsay1

Lindsay durant la grossesse – Source : Dailymail

Une explication poignante qui rappelle le témoignage de Katie Cloyd, une femme qui révélait qu’une fausse couche pouvait changer la vision de la vie, même lorsqu’elle est suivie par des événements heureux. Une situation que Lindsay ne comprend que trop bien. “Je ne pense pas que cela guérira un jour, même si cela m’a définitivement rendue plus forte” poursuit-elle, indiquant qu’elle prend désormais conscience du miracle d’être parent.

lindsay2

Lindsay Hay, avec les quadruplés – Source : Dailymail

Elle s’est faite injecter des hormones

Avant de tomber enceinte, les médecins ont révélé à Lindsay que ses ovules ne lui permettraient pas de tomber enceinte et lui ont conseillé des injections d’hormones. “La théorie derrière ces traitement c’est que si je produisais plus d’un ovule à chaque cycle, je pourrais réussir à en “attraper” un bon plus rapidement. Nous avons essayé cela, plus des rapports programmés 6 fois, avant de passer à la FIV”, explique Lindsay, revenant sur le parcours qu’elle a dû traverser avant sa grossesse. “J’ai conçu les quadruplés lors du cycle 3 de ce traitement”, poursuit-elle.

lindsay3

Lindsay et son mari avec les quadruplés – Source : Dailymail

Une grossesse inattendue

Lorsque le couple a appris qu’ils attendaient quatre bébés, la surprise était de taille, au point de les pousser au déni. “On m’a dit que mes ovules étaient de mauvaise qualité, et je ne pouvais pas y croire. Mon mari était muet et aussi blanc qu’un fantôme”, raconte Lindsay. “Honnêtement, je ne pensais pas que ma grossesse allait se poursuivre” explique-t-elle, indiquant s’être mentalement préparée à une fausse couche. “Il y avait beaucoup d’incertitudes, de peur et de surprise”, confie la maman.

lindsay4

Lindsey à 30 semaines et 4 jours de grossesse – Source : Dailymail

Interrogée par Today Parents, elle révèle également que ses médecins ne semblaient pas très enthousiastes. Des spécialistes de la fertilité lui auraient d’ailleurs demandé de considérer une réduction embryonnaire (RE). Cette procédure est proposée lors du premier trimestre d’une grossesse multiple de haut rang, en cas de triplés, de quadruplés ou plus, explique le Dr Denis Gallot, gynécologue-obstétricien, et consiste à interrompre de manière sélective le développement d’un ou de plusieurs foetus si les antécédents médicaux ou l’état de santé de la mère le justifient.

lindsay5

Lindsay et son époux – Source : Dailymail

Un dénouement heureux avec 4 magnifiques bébés

Malgré les nombreuses épreuves qu’elle a dû traverser et le stress lié à sa grossesse, Lindsay a réussi à mettre au monde des quadruplés en parfaite santé. En dépit des mois difficiles, elle s’avoue reconnaissante aujourd’hui d’être une personne qui apprécie réellement le fait d’être enceinte. “Dans le cas contraire, cela aurait été beaucoup plus difficile à gérer”, souligne-t-elle, révélant que tous les symptômes de la grossesse auraient été multipliés par quatre.

lindsay6

La famille au complet – Source : Lindsay Hay/Instagram

Heureusement, ces parents ont connu un dénouement heureux et leur fils Carson, âgé de 4 ans, a pu accueillir 4 frères et sœurs : Madison Grace, Caiden Michael, Grayson James et Lucas William.

lindsay7

Lindsay et Syman durant la grossesse – Source : Dailymail

Très heureuse de sa nouvelle famille, Lindsay a alors décidé de partager des images avant/après de sa grossesse sur les réseaux sociaux. Ces dernières ont cumulé plus de 90 000 “j’aime” sur son compte Instagram. 

lindsay8

Lindsay pendant la grossesse – Source : Dailymail

lindsay9

Lindsay après l’accouchement – Source : Dailymail

Qu’est-ce qu’une grossesse multiple de haut rang ?

Lorsqu’elles concernent des triplés, des quadruplés ou plus, les grossesses multiples sont rares et dites de haut rang. Mais avec l’assistance médicale à la procréation, les fécondations in vitro (FIV) et les traitements hormonaux, le Pr Yves Ville, responsable du service gynécologie-obstétrique de l’hôpital Necker indique qu’elles seraient toutefois plus courantes. En cas de quadruplés, l’expert explique que cela peut résulter de plusieurs cas de figure :

  • C’est le résultat de quatre oeufs différents, ce que l’on appelle les “faux” quadruplés
  • La division d’un même oeuf en quatre, ce qui constitue une grossesse spontanée
  • La femme est enceinte de “2 vrais” jumeaux”, un événement extrêmement rare suite à deux oeufs qui se divisent chacun en deux
  • Elle est enceinte de quadruplés à la suite de deux embryons, chacun issu d’un œuf différent et un œuf qui se divise en deux, ce qui donne des “vrais” jumeaux.

Ces grossesses présentent certains risques et ces derniers augmentent avec le nombre d’embryons, indique le professeur. Pour autant et avec un suivi médical étroit et régulier, les grossesses multiples de haut rang ont toutes les chances de se dérouler positivement. En effet et en plus des rendez-vous courants pour la grossesse dite classique, la future mère se verra proposer toutes les deux semaines une consultation prénatale. Une échographie sera alors faite pour vérifier l’état et un raccourcissement éventuel du col de l’utérus. Par ailleurs, un doppler – un examen visant à explorer le flux sanguin dans les veines et les artères – ainsi qu’une échographie permettront également de surveiller la croissance du fœtus tous les mois, indique le Pr Ville.

Contenus sponsorisés
Loading...