Dépendance-tabac : est-ce que le CBD peut aider contre les addictions ?

Après les courantes propriétés reconnues au cannabidiol, il s’avère que cette substance serait aussi capable de lutter contre les toxicomanies. Avec les rumeurs qui courent à propos de cette autre vertu du CBD, ce cannabinoïde est devenu le nouvel espoir des personnes souffrant d’addictions. Vu que les recherches scientifiques n’ont pas encore totalement prouvé ce potentiel bienfait, les doutes planent sur le fait que le CBD serait en mesure de soulager les toxicomanies.

Comment le CBD peut-il calmer les toxicomanies ?

Bien que des études continuent d’être effectuées à ce sujet, plusieurs tests scientifiques ont déjà révélé que le CBD possède des effets positifs sur les addictions. Pour lutter contre ces dernières, le cannabidiol améliore en effet le fonctionnement du système nerveux et celui du système endocannobinoide.

Il prolonge aussi les défenses naturelles de ces deux systèmes puis soulage les symptômes causés par les addictions. Il faut préciser que le mode d’action du cbd pour calmer les toxicomanies dépend du type d’addiction.

L’action du cannabidiol contre les addictions aux opiacés

cbd

Source : DR.

Pour aider contre les addictions aux drogues, le CBD agit sur les noyaux gris centraux présents au sein du centre de récompense du cerveau en empêchant la libération de la dopamine. Le centre de récompense est en réalité une zone située dans le cerveau, qui lorsqu’il est activé sécrète la dopamine. Il s’agit de l’hormone responsable des sensations de plaisir et du bien-être.

Lorsqu’une personne prend de la drogue, l’opiacé agit sur cette zone en stimulant la sécrétion de la dopamine. Ce qui provoque une sensation de plaisir chez le consommateur. Le cerveau enregistre alors cet état de bonne humeur afin de provoquer plus tard l’envie de prendre de la drogue chez le consommateur. L’addiction est ainsi créée.

Plus la personne consommera alors de l’opiacé, plus l’addiction sera renforcée. Ce qui finit par provoquer un dysfonctionnement au niveau du cerveau. Pour donc lutter contre ces toxicomanies, des cures des détoxifications sont suivies ou des drogues spécifiques sont employées en traitement.

Certains de ces opiacés sont efficaces, mais d’autres par contre provoquent de nouvelles addictions. De ce fait, le CBD apparaît comme le traitement le plus adapté, car il n’est pas psychotrope.

L’effet du CBD pour soulager les toxicomanies à l’alcool

Pour calmer l’addiction à l’alcool, le CBD agit sur le système nerveux en le réapprovisionnant de ses endocannabinoides. En effet, la dépendance à l’alcool est particulièrement due à la disparition totale des endocannabinoides du corps. Ce qui empêche le cerveau de la personne addictive de réagir comme cela se doit à certains états du quotidien comme le stress et l’anxiété.

Grâce à ses divers principes actifs, le cannabidiol va alors rééquilibrer la présence des endocannabinoides afin d’apaiser l’addiction. Par ailleurs, il faut préciser que le CBD est aussi capable d’assurer la protection et la régénération des cellules endommagées par la consommation de l’alcool en augmentant l’autophagie.

Le cannabidiol calme aussi les divers symptômes liés à l’arrêt de la consommation de l’alcool comme l’insomnie et les envies insatiables de boire. Bien que le cannabidiol soit efficace pour calmer l’addiction à l’alcool, il faut préciser que l’utilisation simultanée de ces deux produits est très nocive pour la santé.

Comment le CBD aide à soulager l’addiction au tabac ?

Pour vaincre l’addiction au tabac, le cannabidiol empêche l’envie de fumer. Pour créer en réalité la dépendance chez une personne, la nicotine présente dans la cigarette provoque une sensation de plaisir chez le fumeur. Le CBD va alors substituer cette mauvaise sensation de plaisir par une autre qui est plus bénéfique pour l’organisme.

Pour ce faire, ce composant de la plante de cannabis qui est le CBD va agir sur le cerveau en stimulant l’anandamide. Il s’agit d’un endocannabinoide produit par le corps. Cette stimulation va provoquer une satiété psychologique, empêchant ainsi l’envie de fumer et par conséquent l’addiction à la nicotine ou au tabac.

De plus, comme au niveau des toxicomanies à l’alcool, le sevrage tabagique entraîne également des symptômes. C’est le cas de l’anxiété et de l’irritation de la gorge. Le cannabidiol est en mesure de calmer ces diverses manifestations.

Utiliser le CBD pour soulager les addictions : comment s’y prendre ?

Il n’existe pas de procédé préétabli pour consommer le CBD afin de soulager les toxicomanies. Le motif en est que le niveau d’addiction varie d’une personne à une autre. Il en est de même pour les produits ou substances provoquant l’addiction. De plus, le cannabidiol est un produit qui est disponible sur le marché sous plusieurs formes.

Vous trouverez par exemple du CBD sous forme d’e-liquide, de cristaux, d’huile, de fleurs ou de gélules. Il revient à chaque personne de choisir la forme qui semble la plus adaptée à ses habitudes. Les personnes désireuses d’effectuer un sevrage tabagique pourraient par exemple opter pour le CBD sous forme d’e-liquide.

Il faut préciser qu’en fonction de la forme de cannabidiol que vous choisissez, les résultats peuvent être plus lents ou plus rapides. Plusieurs tests ont néanmoins prouvé que sous forme d’huile, les effets du cannabidiol se font plus vite remarquer. Pour plus d’efficacité, la technique sublinguale est conseillée pour le mode d’utilisation.

Quant au dosage à suivre pour la cure à base de CBD, il est recommandé de débuter avec de petites quantités, soit 25 mg par jour. Vous pourrez au fil du temps augmenter la dose jusqu’à ce que les toxicomanies aient totalement disparu.

Combien de temps faut-il pour constater les effets du cannabidiol contre les addictions ?

Au bout d’un mois, les premiers effets de l’usage du CBD pour soulager les addictions sont déjà visibles. Toutefois, il faut préciser que cette durée peut être plus courte ou plus longue en fonction du niveau d’addiction, de l’âge de la personne addictive ou de la forme de CBD employée.

Il est par ailleurs utile de préciser que le CBD n’est pas un médicament. Par conséquent, il ne peut être employé comme remède pour lutter contre une addiction. Son usage doit être associé à un traitement proposé par un médecin. De plus, pour plus d’efficacité contre les toxicomanies, vous devez commencer l’usage du cannabidiol une à deux semaines avant votre sevrage.

 

Lire aussi Jean-Marie Pelt : « Les plantes sont porteuses de valeurs fondamentales »

Contenus sponsorisés