CBD et THC : quelle différence ?

On entend de plus en plus parler du cannabis et de ses produits dérivés, dont la légalisation a fait l’objet de nombreux débats ces dernières années.

Le cannabis, calqué du latin, est une espèce de chanvre, cette plante dont les variétés diffèrent par son utilisation industrielle, cosmétique ou alimentaire.

Le cannabis contient une centaine de substances chimiques différentes, les cannabinoïdes, au pouvoir thérapeutique démontré sur le corps humain. Parmi eux, le CBD (cannabidiol) et le THC (tétrahydrocannabinol) sont les cannabinoïdes les plus courants et caractérisés par une même formule chimique : 21 atomes de carbone, 30 atomes d’hydrogène et deux atomes d’oxygène. Leur différence tient à l’agencement des atomes donnant ainsi des propriétés chimiques différentes au CBD et au THC.

Le cannabis thérapeutique est depuis plusieurs milliers d’années utilisé comme antalgique, antispasmodique et anti inflammatoire en Chine, en Inde et au Moyen-Orient.

Le cannabis doit ses effets thérapeutiques aux cannabinoïdes, des molécules qui activent les récepteurs dans le corps humain et libèrent les neurotransmetteurs du cerveau. On connaît l’effet psychoactif du THC (qui modifie la perception), et l’action relaxante du CBD.

feuille de cannabis

Cannabis – Source : spm

Aujourd’hui, les études suggèrent une efficacité possible sur des douleurs qui ne cèdent pas avec des antalgiques traditionnels, comme la sclérose en plaques, les troubles du sommeil ou encore les nausées dues à la chimiothérapie, permettant ainsi de soulager des patients en souffrance.

Comment le CBD et le THC affectent l’organisme

Le THC est le principal composant psychoactif du cannabis, un composant qui impacte le système nerveux, produit une distorsion de la perception, et peut rendre euphorique.

Le CBD ou cannabidiol ne provoque pas cette euphorie. En se fixant à des récepteurs qui régulent l’humeur et la douleur, le CBD a des vertus thérapeutiques majeures dont les perspectives sont immenses.

Le CBD diffère par ses effets et son utilisation du THC, qui est lui toujours considéré comme une drogue dans plusieurs pays à cause de ses effets psychoactif.

Avantages médicaux

Les produits à base de CBD sont utilisés dans de nombreux domaines, de l’arthrite à la maladie de Crohn en passant par le diabète et la sclérose en plaques. Certaines études suggèrent que le CBD aide à lutter contre l’anxiété, l’insomnie et la douleur chronique. Jusqu’à présent, il n’existe que peu de preuves de l’efficacité du CBD dans ces domaines.

La FDA – Food Drug Administration, chargée de l’autorisation de mise sur le marché des médicaments – a approuvé en 2018 le premier médicament à base de CBD, l’Epidiolex, dans le traitement des formes graves d’épilepsie chez l’enfant de plus de 2 ans.

Comment choisir son CBD ?

De nombreux sites plus ou moins sérieux ont vu le jour ces derniers mois, notre rédaction en a testé quelques une, avec plus ou moins de satisfaction. Si vous voulez être sur de choisir un bon site, nous vous recommandons de visiter Visual CBD. Les avis des marques testées y sont sont authentiques.

Dans le cadre du cannabis médical, le THC , en quantité contrôlée, serait un antalgique qui aiderait à soulager :

  • Les douleurs liées à la sclérose en plaques
  • Les douleurs neuropathiques
  • Les tremblements liés à la maladie de Parkinson
  • Les nausées
  • Le glaucome

Effets secondaires

Le THC peut néanmoins avoir des effets secondaires et t causer :

  • Des problèmes de concentration
  • Des étourdissements
  • Vomissements
  • Somnolence
  • Perte de mémoire

Les effets secondaires du CBD peuvent inclure

  • Nausées
  • Diarrhée
  • Maux d’estomac
  • Fatigue
  • Étourdissement
  • Fébrilité
  • Faible pression sanguine
  • Somnolence

Le CBD est un sujet passionnant pour les chercheurs. La base de données des essais cliniques de l’Institut national de la santé compte plus de 160 essais impliquant le CBD, actifs ou en cours de recrutement.

Le cannabis fait encore l’objet de nombreuses études, et pourrait en effet révolutionner le monde médical dans le traitement de certaines maladies. À noter qu’en France, ne sont autorisés à la commercialisation que les produits à base de cannabidiol dont le taux de THC est inférieur à 0,2 %.

Il est important de noter que le CBD peut modifier le mode d’action de certains médicaments; il est recommandé d’en parler a son médecin avant toute utilisation de complément alimentaires ou médicaments à base de CBD.

Lire aussi Pourquoi le chanvre a t’il une si mauvaise réputation ?

Contenus sponsorisés