Quelles solutions pour bien s’épiler les parties intimes ?

Parce que la peau y est sensible, que les poils y sont épais, le maillot est une zone des plus délicates à épiler. Voici donc quelques conseils pour une épilation efficace et sans douleur ou presque !

Une étude Ifop de janvier 2021, dédiée à la santé sexuelle, révèle que le nombre de femmes qui ne s’épilent pas du tout le pubis a presque doublé en 8 ans, passant de 15 % en 2013 à 28 % en 2021. Précisons que les deux confinements ont souvent eu raison de la pilosité des femmes comme celle des hommes ! Cela étant, une grande majorité de femmes considèrent encore que les poils pubiens sont le reflet d’un manque d’hygiène. 22 % optent d’ailleurs pour l’épilation intégrale.

Poils de la zone intime

Poils de la zone intime – Source : spm

Épilation : Attention aux zones fragiles

Considérée comme la plus délicate, car souvent la plus douloureuse, la zone du maillot est la plus difficile à épiler. La peau y est très sensible car très innervée et les poils plus épais, plus vigoureux et plus nombreux que sur d’autres parties du corps. En fait, les poils pubiens ont pour fonction première de protéger les parties intimes des germes, des infections, des MST. « C’est aussi une barrière protectrice, précise Marie Noëlle Bort, responsable formation Guinot, contre les chocs, les frottements de toute sorte et notamment des vêtements… et si, esthétiquement parlant, les poils gênent beaucoup de femmes, ils ont une réelle utilité. » L’épilation intégrale n’est donc pas vraiment recommandée, en particulier pour les femmes qui ont une flore fragile et qui sont ainsi plus exposées et plus vulnérables aux infections urinaires ou aux mycoses vaginales.

Épilation : Sensations d’inconfort

Certes rapide et pratique, le rasoir est cependant déconseillé sur cette zone. « Même si les rasoirs ont beaucoup évolué, souligne Marie Noëlle Bort, ils restent irritants et agressifs pour la peau. Ils peuvent causer des démangeaisons, des mini-traumatismes… Et puis le problème du rasoir, c’est la repousse très rapide qui oblige la femme à se raser très souvent. D’autant que la repousse est inconfortable, désagréable en ressenti car le poil repousse encore plus dru ! » Et à moins d’être une experte de cette zone pas aisément accessible, le rasoir peut également s’avérer très dangereux à proximité des parties intimes avec le risque de coupures. Puis une mauvaise épilation peut générer des poils incarnés parfois à l’origine de kystes. Il s’agit donc d’être très vigilantes ! Quant à la crème dépilatoire, si la repousse est rapide comme pour le rasoir, elle demeure la méthode la moins traumatisante.

La solution la plus probante

À condition bien sûr d’utiliser une crème spécialement formulée pour cette zone, de faire un test préalable (d’ailleurs en cas de picotements, on rince immédiatement et on change de produit ou mieux de méthode !) et de ne pas l’appliquer trop près des parties génitales au risque de provoquer des réactions cutanées ! En bref, on s’abstient de faire le maillot intégral. « Pour épiler cette zone délicate, explique la responsable formation Guinot, la cire reste encore la meilleure solution. Et pour un résultat optimal et efficace, je conseille fortement de confier son épilation aux mains expertes d’une esthéticienne (surtout s’il s’agit d’une première épilation à la cire), qui va faire en sorte que l’épilation se passe le plus agréablement possible et qui va respecter toutes les étapes : c’est à-dire d’hygiène, de désinfection, utiliser une cire vraiment adaptée, à basse température, qui soit douce, confortable et ne colle pas à la peau. Et qui soit aussi dépourvue d’ingrédients irritants, allergisants comme la colophane par exemple. »

Douloureux mais dure plus longtemps

Rien qu’à évoquer l’épilation à la cire, on en grimace déjà de douleur. Pour autant même si cette méthode peut se révéler assez désagréable, surtout dans les premiers temps, elle offre un résultat très net, une repousse lente qui peut parfois aller jusqu’à 4/5 semaines et surtout, au fur et à mesure des épilations, elle affine le poil. On préconise déjà, pour éviter tout risque de brûlures, d’opter pour une cire pas trop chaude, de le faire sur une longueur de poil de 2 à 5 mm (trop court, il ne va pas accrocher la cire, trop long ça risque de faire mal) et d’éviter les arrachages un peu trop énergiques. Chez soi, on peut aussi recourir à l’épilateur électrique spécifique pour cette zone. À la manière d’une pince à épiler, cette méthode très efficace arrache le poil avec son bulbe. Mais là encore, ce n’est pas toujours une partie de plaisir !

Epilation au laser

Epilation au laser – Source : spm

Une épilation, ça se prépare !

Enfin pour celles qui en ont marre de repasser par la case épilation et qui veulent se débarrasser de leurs poils durablement, rien de mieux que l’épilation au laser. Reste que cette méthode est coûteuse et assez douloureuse. Quelque soit la méthode d’épilation utilisée, il convient toujours de bien préparer sa peau. Environ 2 jours avant l’épilation, réalisez un gommage doux, ou une exfoliation, adapté aux zones intimes. Cela permet d’enlever les cellules mortes et d’éviter l’apparition des poils incarnés. Coupez vos poils s’ils sont trop longs. Et juste avant la séance, désinfectez la zone à épiler avec une lotion sans alcool (au risque de provoquer des irritations) pour atténuer les réactions cutanées et l’apparition de boutons. Pensez aussi à bien désinfecter vos outils d’épilation. À noter que pour plus d’efficacité, l’épilation doit toujours se faire dans le sens contraire du poil. Et une fois l’épilation terminée, appliquez un soin apaisant et nourrissant ou mieux encore un soin anti-repousse !

Les différentes épilations du maillot

  • Maillot simple

C’est le bon choix si vous désirez un rendu naturel. On retire tous les poils qui dépassent de la culotte, du haut du pubis, sur le haut des cuisses et au niveau de l’aine.

  • Maillot échancré

Similaire à la précédente, l’épilation se prolonge toutefois à l’intérieur du maillot au niveau des contours. Plus confortable en cas de pilosité longue et dense.

  • Bikini ou ticket de métro

On retire les poils situés au-dessus et sur les côtés du pubis ainsi que sur les contours des grandes lèvres pour créer un rectangle au niveau du pubis.

  • Brésilien

Si vous aimez porter des strings, tangas ou maillots de bain très échancrés, cette épilation est parfaite. On laisse juste un petit triangle dont la pointe s’arrête juste au-dessous de la vulve.

  • Intégral

Comme son nom l’indique, c’est la technique qui consiste à enlever tous les poils du pubis et du sillon inter fessier.

Lire aussi Épilation : Quelle méthode choisir ?

Contenus sponsorisés