11 remèdes de grands-mères pour prendre soin de vos cheveux

Autrefois, en Europe, on ne coupait les cheveux qu’à la nouvelle lune, pour qu’ils repoussent plus vigoureux à la lune suivante. Cette pratique est-elle toujours d’actualité ? Non, on ne pense pas.

Sommaire

Mais voici une liste de remèdes de Grand-mère pour traiter vos cheveux naturellement.

Shampooings

oeufs

Œufs – Source : spm

1. Pour les gens pressés (5 minutes de préparation). Battez à la fourchette deux œufs (le jaune avec le blanc), dans un bol d’eau très chaude (mais non bouillante). Versez sur vos cheveux, frictionnez : ça mousse ! Rincez à plusieurs reprises (de préférence au vinaigre, voir plus loin). Pour des cheveux gras, ajoutez un demi-verre à liqueur de rhum.

farine

Farine – Source : spm

2. Pour cheveux gras, shampooing sec (aucune préparation). Saupoudrez vos cheveux de talc ou de farine, attendez un quart d’heure, puis brossez à fond. Essayez également avec du sel fin, ou de la poudre d’iris. Ce type de shampooing convient surtout aux cheveux clairs. Les brunes et les rousses ont intérêt à se laver les cheveux si elles ne veulent pas avoir l’air d’être tombées dans un sac de farine…

Bois de Panama

Bois de Panama – Source : spm

3. Pour cheveux gras, le bois de Panama. 50 grammes de « bois de Panama » (écorce de quillaja du Brésil). Il contient de la saponine qui dissout les graisses. Mettez le bois dans une casserole d’eau froide (1 litre), faites chauffer, laissez bouillir un quart d’heure, passez le tamis. Laissez tiédir, versez sur les cheveux, rincez.

saponaire

Saponaire – Source : spm

4. Shampooing à la saponaire. La saponaire est une merveilleuse « herbe à savon ». Si vous n’avez pas pu en récolter, prendre 60 grammes de racines de saponaire séchées. Faites infuser dans l’eau bouillante 10 minutes ; puis passer, laisser tiédir, et verser sur vos cheveux ; frictionnez, rincez.

marron d'inde

Marron d’Inde – Source : spm

5. Shampooing aux marrons d’Inde. 100 grammes de marron d’Inde pour 100 grammes d’eau tiède.

feuille de lierre

Feuilles de lierre – Source : spm

6. Shampooing aux feuilles de lierre, 100 grammes de feuilles de lierre pour 100 grammes d’eau tiède.

luzerne

Luzerne – Source : spm

7. Shampooing à la racine de luzerne. 100 grammes de racine de luzerne pour 100 grammes d’eau tiède.

vinaigre de cidre

Vinaigre de cidre – Source : spm

8. Rinçages ou après-shampooings

Diluez un verre de vinaigre (de vin, d’alcool, de cidre…) dans 2 litres d’eau tiède, et rincez-vous les cheveux avec ce mélange. Si vous ne diluez pas suffisamment le vinaigre, son odeur risque d’imprégner les cheveux. Grâce à ce rinçage, votre chevelure aura un aspect très brillant et soyeux. Le citron a les mêmes propriétés que le vinaigre, sans en avoir pour autant les inconvénients. On peut donc parfaitement remplacer l’un par l’autre.

henné

Henné – Source : spm

9. Pour les brunes : le henné.

A la fois shampooing, teinture et traitement du cheveu (feuilles et brindilles mélangées), réduisez-le en poudre avec un moulin à café électrique ou achetez-le déjà broyé. Délayez la poudre dans un verre d’eau chaude – attention, ne vous brûlez pas et couvrez votre tête préalablement mouillée de cette pâte. La couleur est laide à voir, on dirait du caca d’oie, la couleur est désagréablement suggestive. Après deux ou quatre heures de séchage, rincez le tout. Vos cheveux auront un très joli reflet auburn ou acajou. Certains cheveux prennent si bien la teinture qu’ils virent au rouge feu agressif. Il vaut mieux faire des essais avant sur une petite mèche. Le henné fait disparaître les cheveux blancs dans une chevelure brune, et peut aussi servir à teindre la laine (en brun-roux).

camomille allemande

Camomille allemande – Source : spm

10. Pour blondir les cheveux : la camomille allemande (matricaire).

Cueillir les fleurs de camomille en bouton, lorsque ceux-ci commencent à s’ouvrir (mai-juin, juillet). Faites sécher tout de suite, à l’abri de la lumière… Faites bouillir 100 grammes de fleurs dans 1 litre d’eau, pendant une demi-heure. Passez au tamis et versez sur les cheveux. Ne rincez pas, laissez sécher au soleil.

graines de thé noir

Graines de thé noir – Source : spm

11. Pour teindre les cheveux blancs : le thé.

Le thé donnera une teinte mordorée très naturelle aux cheveux blancs. A utiliser surtout pour les chevelures blondes ou châtain clair. Faites-vous un thé noir (de Chine ou de Ceylan, pas de thé vert, ni de thé de Formose, incolore !). Buvez-le… et gardez les feuilles. Remettez-les dans une casserole avec le reste d’infusion et un peu d’eau supplémentaire. Faites bouillir pendant un quart d’heure, puis retirez le feu, et laissez le tout dans la casserole, pendant quarante-huit heures. Tamisez à la passoire, et versez ce jus noir sur les cheveux. Ne rincez pas. Variantes : le poireau, l’oignon, les baies de sureau, donnent de très jolies teintes aux cheveux bruns et blonds. Extrayez le jus au mixer, et utilisez comme dernier rinçage (1 verre environ après chaque shampooing).

chute de cheveux

Chute de cheveux – Source : spm

Traitements naturels contre la chute des cheveux

Si vous perdez vos cheveux, les causes peuvent en être très diverses (fatigue, troubles endocriniens, digestifs, nerveux, etc.). Essayez l’une des recettes suivantes, qui, de toute façon, ne vous ruineront pas. Il faut appliquer la préparation pendant un temps suivi, un mois, par exemple. Si la situation est dramatique, consultez un dermatologue… qui vous ordonnera peut-être une préparation pharmaceutique voisine de l’une des recettes traditionnelles que voici.

1. A base de tanin.

Ce produit, extrait de l’écorce de chêne et de quelques autres arbres, fortifie le cuir chevelu. Il se présente sous forme de cristaux. Achetez également de l’axonge, ou graisse de porc fine (qui se trouve autour des rognons de cet animal). Si votre pharmacien n’en a pas, remplacez par du saindoux, provenant d’un animal non traité (= biologique). Mélangez, au bain-marie, les 30 grammes de graisse et les 4 grammes de tanin. Refroidi, le mélange donne une pommade, dont vous vous enduisez la tête le soir avant de vous coucher. Attention, c’est gras, et cela tache. Le lendemain, rincez vos cheveux à l’eau chaude et au shampooing naturel.

fleurs de romarin

Fleurs de romarin – Source : spm

2. Jaborandi : qui vient d’une espèce exotique, et s’achète en herboristerie. Faites-en une décoction concentrée (bouillir 10 minutes) et frictionnez-en le cuir chevelu.

Ou encore cette recette ne convient pas à ceux qui ne supportent pas l’alcool (celui-ci s’absorbe aussi la peau). Dans une bouteille, mettre un demi-litre d’alcool à 90° (ou eau-de-vie naturelle), 50 grammes de fleurs de romarin, 25 grammes de jaborandi et 25 grammes d’armoise. Celle-ci (Artemisia vulgaris) est une mauvaise herbe sauvage archi-répandue ; elle ressemble à l’absinthe avec laquelle il ne faut pas la confondre. Fermez soigneusement la bouteille, laissez macérer quinze jours. Secouez un peu tous les jours. Filtrez le quinzième jour à travers une mousseline ou un linge fin, et frottez quotidiennement le cuir chevelu avec cette lotion.

orties1

Orties – Source : spm

3. Le jus d’orties.

Cueillez un bon paquet d’orties (en protégeant vos mains avec des gants). Hachez-les, broyez-les avec un pilon. Extrayez leur jus avec un pressoir de ménage, ou une petite machine à faire les jus de fruits et légumes – ou en les tordant dans un torchon. Frottez- vous le cuir chevelu à l’endroit où les cheveux commencent à déserter ! Le jus d’orties ne pique pas mais colle et poisse ; au bout d’une demi-heure, rincez. Ce traitement, comme les précédents, doit être appliqué tous les jours (conservez le reste du jus au réfrigérateur).

oignon

Oignon – Source : spm

4. Le jus d’oignon.

Remplacez le jus d’orties par le jus d’oignon (mais attention, un oignon cultivé sans pesticides… sinon remède risque d »être pire que le mal). Extrayez son jus dans un presse-fruit, ou râpez-le, ou coupez-le en deux, et frictionnez le cuir chevelu. Le jus d’oignon donne des reflets colorés.

romarin

Romarin – Source : spm

5. Avec le romarin seulement (au printemps). Si la recette précédente vous fait peur, essayez la formule simplifiée : le romarin tout seul. Au moment de la floraison, cueillez l’extrémité des branches fleuries, que vous laisserez macérer quinze jours dans de l’alcool à 90°. Hachez menu le romarin, avec ses fleurs, et remplissez- en un verre. Ajoutez ensuite 5 verres d’alcool (ou eau-de-vie). Bien entendu, vous employez le même verre, qui sert de mesure. Laissez macérer 15 jours.

6. Variante de la précédente, plus raffinée. Pour ceux qui en ont le courage, recette plus élaborée : mettez dans une bouteille un demi-litre d’alcool à 90°, 10 grammes de fleurs de lavande séchées, 10 grammes de thym (avec fleurs si possible), 5 grammes de fleurs de romarin. Achetez 20 grammes de bois de Panama (quillaja), et 50 grammes de jaborandi. Fermez bien la bouteille, laissez macérer dix jours. Tamisez à travers un linge fin. Frictionnez-vous tous les soirs avec cette lotion.

7. Faire macérer pendant dix jours, dans un demi-litre d’alcool à 60° : 30 grammes de jaborandi (Pilocarpus pennatifolius), 20 grammes d’écorce de quillaja ou « écorce de Panama » (Quillaja saponaria), 10 grammes de fleurs de lavande (Lavandula vera), 10 grammes de tiges fleuries de thym (Thymus vulgaris) et 5 grammes de sommités fleuries de romarin (Rosmarinus officinalis). Faire macérer ces ingrédients pendant dix jours, dans un récipient bouché, en agitant quotidiennement.

Passer à travers une mousseline par expression (c’est- à-dire presser fortement cette mousseline après qu’elle a recueilli toutes les plantes, pour bien exprimer tout le liquide qu’elles ont absorbé). Puis ajouter 5 d’acide salicylique et 10 grammes de chloral hydraté. Se masser le cuir chevelu, le soir, avec cette lotion, dix jours par mois.

ricin

Ricin – Source : Getty images

8. Mélanger 60 grammes d’huile de ricin, 60 grammes de teinture de quinquina et 2 grammes d’essence de bergamote. Se masser le cuir chevelu matin et soir avec cette mixture.

On peut confectionner soi-même cette teinture de quinquina : mettre 100 grammes de quinquina jaune pulvérisé, dans 500 grammes d’alcool à 60°. Laisser macérer huit jours en remuant de temps à autre, puis filtrer.

lavande

Lavande – Source : spm

9. Faire fondre à feu doux, de préférence au bain-marie, 60 grammes d’axonge aussi fraîche que possible et 15 grammes de cire d’abeille blanche. Bien mélanger, laisser refroidir, puis ajouter 8 grammes de baume du Pérou (Balsamum perumanum) et 12 grammes d’essence de lavande, en remuant de telle sorte que la pâte obtenue soit bien homogène. Appliquer de cette pommade le soir et, le matin, se frictionner le cuir chevelu avec de la teinture de quinquina étendue de son volume d’eau.

orge

Orge – Source : spm

10. Mélanger 1 verre de décoction d’orge, avec 1 verre de rhum et 4 verres de vin blanc. Cette lotion n’est pas à conseiller dans les cas sérieux, mais plutôt pour entretenir la beauté de la chevelure.

Bourgeons de noyer

Bourgeons de noyer – Source : spm

11. Faire une pommade avec des bourgeons de noyer et de la graisse de porc (faire bouillir 20 à 25 minutes).

long cheveux

Cheveux longs – Source : spm

Lotions pour faire repousser les cheveux

1.Appliquer tous les soirs à la racine des cheveux, en massant légèrement, un peu d’un onguent dont voici la préparation : mélanger 24 grammes d’huile d’amande douce, 24 grammes d’huile de ricin, 8 grammes de teinture de cantharides (Tinctura cantharidis), 15 centigrammes d’acétate de cuivre et un demi-litre d’essence de lavande. Si le cuir chevelu devient douloureux à la suite de ces applications, l’arrêter quelques jours, puis recommencer.

2.Bien mélanger 50 grammes d’eau de Cologne, 6 grammes de teinture de cantharides, 10 gouttes d’essence de romarin et 10 gouttes d’essence de lavande. Frictionner doucement le cuir chevelu, tous les soirs, avec un coton imbibé de cette lotion.

3.Mettre 65 grammes de feuilles de laurier-cerise (Prunus lauro-cerasus) et 10 grammes de clous de girofle, ou boutons floraux secs du giroflier (Eugenia caryophyllata) dans un mélange de 200 grammes d’alcoolat de lavande et 200 grammes d’alcoolat d’origan. Laisser macérer six jours, passer avec expression, filtrer, puis ajouter 15 grammes d’éther sulfurique. Conserver cette lotion dans un flacon bien bouché et s’en frictionner le cuir chevelu une ou deux fois par jour.

4.Faire fondre doucement ensemble 60 grammes d’axonge et 8 grammes de cire blanche. Laisser refroidir, puis ajouter 8 grammes de baume de tolu (Balsamum tolutanum) dissous dans un peu d’alcool, 4 grammes de teinture de cantharides et 20 gouttes d’essence de romarin (Oleum rosmarini). Bien mélanger le tout et frictionner le cuir chevelu, matin et soir, avec cette pommade.

pellicules

Pellicules – Source : spm

Les pellicules

1. Lotion à l’arnica.

20 gouttes de teinture mère d’arnica ; 1/2 litre d’eau de pluie, ou d’eau minérale ; 1 bol d’orties séchées, réduites en poudre (au moulin à café électrique) ; 1/2 litre d’alcool à 90°. Mettre le tout dans un bocal, les orties d’abord, puis l’eau, puis l’alcool. Laissez macérer trois jours au soleil. Passez le liquide et ajoutez-y alors la teinture d’arnica. Frictionnez le cuir chevelu avec cette lotion, après chaque shampooing.

2. Lotion au sel fin.

Saupoudrez-vous le crâne de sel fin, frottez, et allez vous coucher avec la tête salée. Le lendemain matin, brossez. Pour que cette salaison soit efficace, il faut la recommencer l’opération au moins trois jours de suite.

Lire aussi Vos cheveux sont fins ? 7 astuces pour augmenter leur volume en quelques minutes

Contenus sponsorisés