Zona : comment soulager la douleur naturellement

Le zona, c'est la varicelle qui revient vous tourmenter. Tout comme cette maladie d'enfance très courante, le zona est causé par le virus Herpès. Quand la varicelle a guéri, le virus subsiste dans l'organisme, demeurant pour ainsi dire en veilleuse au sein des cellules nerveuses. Pour des raisons encore mystérieuses, il peut réapparaître des années plus tard sous la forme du zona (on parle aussi d'herpès zoster).

Ses symptômes se manifestent par une éruption douloureuse qui se produit généralement sur le visage ou sur le torse. Après quelques jours, on assiste à la formation de cloques semblables à celles de la varicelle, qui se recouvrent de croûtes et finissent par guérir après deux ou trois semaines. Jusqu’ici, tout cela ressemble beaucoup à la maladie d’enfance que nous connaissons tous. En revanche, chez environ la moitié des personnes atteintes d’un zona, la douleur persiste pendant des mois et parfois même des années. On parle alors d’algies post zostériennes. Souvent, la douleur est quasiment insupportable.

Le zona est particulièrement courant chez les personnes âgées de plus de 60 ans ou celles dont le système immunitaire est affaibli, comme les patients qui subissent une chimiothérapie. Si vous présentez des symptômes de zona, il est impératif d’aller consulter un médecin afin de vous faire traiter.

Les plantes au secours du zona

La nature nous a donné un certain nombre de plantes utiles pour soigner les maladies virales. Si j’avais un zona, j’aurais recours à l’une ou l’autre de ces approches.

citronnelle

Citronnelle – Source : spm

Citronnelle (ou mélisse) (Melissa officinalis).

Les herboristes recommandent pour soigner l’herpès zoster diverses plantes de la famille des menthes, en particulier la mélisse. Cela se justifie pleinement. En effet, on a pu démontrer que cette plante avait une certaine efficacité contre les virus de souche herpès.

Les boutons de fièvre (ou herpès simple sont provoqués par un virus qui se comporte un peu de la même manière que celui qui provoque le zona. D’ailleurs, ces deux virus appartiennent à la même famille. Dans le cadre d’une étude scientifique portant sur 116 personnes souffrant de boutons de fièvre, une crème à base de mélisse s’est montrée nettement plus efficace qu’une crème inerte (un placebo).

Un produit pour soigner le zona contient 700 milligrammes d’extrait de feuille de mélisse par gramme de pommade neutre. On a pu démontrer qu’il accélérait de plusieurs jours la guérison des lésions dues à l’herpès zoster. Il est possible d’obtenir le même effet en buvant une infusion obtenue en versant une tasse d’eau bouillante sur deux cuillerées à café de feuille séchée. Utilisez un tampon de coton stérile pour appliquer plusieurs fois par ce liquide directement sur l’éruption.

Pour le zona, je suggère de préparer une tisane à base de plantes de la famille des menthes. Utilisez beaucoup de mélisse et ajoutez toutes les autres menthes que vous avez sous la main: hysope, menthe poivrée, menthe romaine, origan, romarin, sauge, brunelle ou thym. Ajoutez également un peu de réglisse dans la tisane ainsi obtenue. Ce breuvage devrait contenir une bonne quantité de substances antivirales efficaces contre le virus Herpès. Je vous suggère de boire cette infusion et de l’appliquer également directement sur l’éruption.

piment rouge

Piment rouge – Source : spm

Piment rouge (Capsicum, diverses espèces).

L’ingrédient fort du piment rouge, la capsaïcine, est le meilleur remède imaginable pour les algies post zostériennes. En effet, cette substance complexe apporte un soulagement en inhibant les influx douloureux au niveau des nerfs situés juste sous la peau.

Il suffit de mélanger du piment rouge en poudre avec n’importe quelle lotion pour la peau jusqu’à ce qu’elle prenne une couleur légèrement rose et de s’en servir ensuite comme pommade. Prenez soin de bien vous laver les mains ensuite, afin d’éviter de vous mettre du piment dans les yeux ou à tout autre endroit sensible. De plus, prenez au préalable la précaution de faire un essai sur un petit bout de peau. Si vous remarquez une irritation, renoncez à l’employer.

angelica

Angelica sinensis – Source : spm

Angélique de Chine (Angelica sinensis).

Cette plante est également appelée dang quai vénérée en Asie comme pour le meilleur remède végétal les problèmes menstruels et les troubles féminins. En outre, les autres Chinois utilisent avec succès sa racine sous forme de poudre pour traiter le zona. Elle peut être employée en tisane ou sous forme de teinture. (Ne prenez pas cette plante si vous êtes enceinte.)

passiflore

Passiflore – Source : spm

Passiflore (Passiflora incarnata).

La passiflore peut être un sédatif léger qui vous apporter un soulagement si douleur due à l’Herpès zoster vous est insupportable. D’autre part, son efficacité contre les algies post-zostériennes est prouvée. Je suggère d’en ajouter une petite quantité à une infusion de mélisse et de réglisse.

reglisse1

Réglisse – Source : spm

Réglisse (Glycyrrhiza glabra).

Un naturopathe affirme avoir vu des patients atteints de zona dont la douleur et l’inflammation avaient disparu en trois jours après avoir appliqué une pommade à base de réglisse sur les régions douloureuses. Cette dernière, qui contient plusieurs substances complexes immunostimulantes et anti virales, semble donc un choix logique. Si j’avais un zona, je boirais une infusion de réglisse peu concentrée et j’appliquerais à même l’éruption la même infusion beaucoup plus concentrée.

scutellaire

Scutellaire – Source : spm

Scutellaire baicalensis (Géorgie) (Scutellaria baicalensis).

La racine de cette plante, réduite en poudre et mélangée à de l’eau, était utilisée en Chine comme remède traditionnel empirique pour soigner le zona. Comme son activité antivirale est connue, je pense qu’il vaut la peine d’en faire l’essai.

bergamotier

Bergamotier – Source : spm

Bergamotier (Citrus bergamotia) et autres huiles essentielles.

Si vous appréciez l’aromathérapie, vous pourrez appliquer sur l’éruption quelques gouttes de certaines huiles essentielles recommandées pour le traitement de l’herpès zoster. Il s’agit notamment des huiles aromatiques de bergamote, de camomille, de citron, d’eucalyptus, de géranium, de lavande et de melaleucas. Comme certaines huiles essentielles peuvent être irritantes pour la peau quand elles sont utilisées non diluées, il est préférable d’en mélanger au préalable quelques gouttes dans une ou deux cuillerées à soupe d’huile végétale. Utilisez ensuite cette préparation pour enduire directement la région douloureuse. (N’ignorez jamais aucune huile essentielle, car même une très petite quantité pourrait avoir des effets toxiques.)

Pyrus communis

Pyrus communis – Source : spm

Poire (Pyrus communis).

Le jus de poire est une excellente source d’acide caféique antiviral. Si j’avais un zona, je boirais du jus de poire et je mangerais également de grandes quantités de ce fruit.

Pourpier En Chine, cette plante est traditionnellement utilisée pour soigner l’herpès zoster. Il s’agit d’un légume délicieux, excellent étuvé à la vapeur à la manière des épinards. Cela vaut la peine d’en faire l’essai.

cresson

Cresson – Source : spm

Soja (Glycine max) et cresson (Nasturtium officinale).

Des recherches suggèrent que la prise de deux comprimés de 500 milligrammes de lysine (un acide aminé) trois ou quatre fois par jour pourrait contribuer à soulager les symptômes de zona.

Si cette affirmation devait se révéler vraie, je suggérerais tout simplement de manger davantage de cresson et de graines de soja. En effet, ces deux aliments sont les meilleures sources de lysine à raison de 2,7 % sur la base du poids sec. D’autres aliments contenant de la lysine sont énumérés ici par ordre décroissant de pouvoir thérapeutique : asperge, carotte, chou chinois, graines de citrouille, doliques de Floride, doliques germées, épinards, fenugrec, féveroles communes, haricots blancs, lentilles germées, lentilles, persil et petits pois.

Si le cœur vous en dit, pourquoi ne pas préparer mon potage à la lysine ? Utilisez pour cela plusieurs types de légumineuses riches en lysine, ajoutez de l’asperge et assaisonnez à l’aide de fenugrec, de persil et d’une grande quantité de cresson.

Mélisse

Cette plante, appartenant à la famille des menthes, contribue à combattre les virus responsables du zona.

Lire aussi Le Zona : combien de temps durent les symptômes et comment le traiter

Contenus sponsorisés