Yoga détox : la grande lessive des organes

Certaines postures de yoga comme les étirements profonds ou les extensions vers l’arrière soutiennent le processus naturel d’élimination des toxines. Ces quatre postures vont vous procurer une nouvelle énergie grâce à leur effet régénérant !

Si l’exercice physique régulier contribue à l’élimination des toxines, par un effet stimulant sur la circulation sanguine et lymphatique, les postures de yoga qui suivent soutiennent particulièrement les organes dans leur processus naturel d’élimination. Les étirements vers l’arrière mobilisent la zone abdominale en profondeur, comprimant le foie. Les mouvements de torsions, quant à eux, stimulent le mouvement des viscères, « essorant » le foie et les autres organes de la digestion et y augmentant la circulation sanguine. Vous pouvez pratiquer les postures présentées ci-dessous seul chez vous en toute sécurité, en suivant scrupuleusement les consignes.

La position supta baddha konasana ou posture déesse du sommeil, Yoga

La position supta baddha konasana ou posture déesse du sommeil, Yoga – source : spm

Détendez-vous dans la posture de la déesse du sommeil

Très confortable, cette posture de relaxation (nommée supta baddhakonasana) étire la zone abdominale en profondeur. Elle favorise la digestion  décongestionne le foie et sa vésicule et son effet relaxant soutient le fonctionnement des émonctoires en général. Elle tonifie également les reins et la vessie.

En pratique :

1.Placez un coussin de forme allongée sur le sol (ou des couvertures pliées en long).

2.Asseyez-vous devant en ouvrant les genoux sur les côtés, plante des pieds l’une contre l’autre, les talons proches du pubis (vous pouvez placer les orteils contre un mur pour maintenir plus facilement la position).

3.Prenez soin de ne pas trop vous cambrer  : prenez appui sur les mains pour basculer le bassin vers l’avant et allonger le bas du dos.

4.Allongez-vous sur le coussin.

5.Sur une inspiration, étirez les bras derrière la tête et attrapez vos coudes.

6.Restez cinq à dix minutes en respirant tranquillement.

La posture urdhva mukha svanasana ou chien tête en haut, Yoga

La posture urdhva mukha svanasana ou chien tête en haut, Yoga – source : spm

Étirement du chien tête en haut

Cette posture du chien tête en haut (urdhva mukha svanasana) se pratique les mains au sol, mais les débutants auront avantage à l’effectuer à l’aide d’une chaise afin de faciliter le travail des bras et des articulations  Comme toutes les postures d’extension vers l’arrière, telles que le sphinx ou le cobra, elle va créer un grand étirement abdominal qui comprime le foie, l’aidant à libérer les déchets accumulés, tout en tonifiant et irriguant les reins.

En pratique :

1.Placez une chaise contre un mur. Attrapez les bords extérieurs de l’assise et tendez les bras.

2.Reculez les pieds en les gardant bien alignés avec les mains.

3.Amenez le bassin et les cuisses en direction du sol.

4.Tendez les jambes et baissez bien le coccyx pour ne pas cambrer ! Le bas du dos s’allonge et le nombril revient vers la colonne vertébrale.

5.Tendez les bras en repoussant fermement la chaise avec les mains  ; ramenez le haut du buste vers le ciel en inspirant, roulez les épaules vers l’arrière et le bas, relevez légèrement le menton.

6.Restez pendant quelques cycles de respiration.

La posture ardha matsyendrasana ou posture du poisson, Yoga

La posture ardha matsyendrasana ou posture du poisson, Yoga – source : spm

Posture du poisson

La posture du poisson (ardha matsyendrasana) est une torsion très efficace. Elle met en mouvement l’énergie du foie, qui est parfois bloquée. En tournant le buste vers le côté, la torsion va stimuler le côlon, le foie, les reins, la rate, le pancréas et les intestins. Par précaution, mieux vaut placer un coussin sous les fesses afin de redresser le dos avant d’effectuer la rotation de la colonne vertébrale. Les torsions sont contre-indiquées pendant les périodes de menstruation, la grossesse et la digestion. Mieux vaut les effectuer une fois les intestins vidés, sous peine de faire remonter les toxines dans le corps !

En pratique :

1.Asseyez-vous sur un coussin, les jambes tendues.

2.Pliez la jambe droite et passezla par-dessus la jambe gauche, que vous repliez jusqu’à avoir le talon en direction de la fesse droite.

3.Inspirez en étirant les bras vers le haut pour vous grandir. Sur l’expiration, tournez le buste vers la droite, plaquez le coude gauche (le bras est replié, comme sur la photo) contre la face externe du genou, et posez la main droite au sol derrière vous.

4.Sur la prochaine inspiration, grandissez-vous  ; tourner un peu plus sur l’expiration, quand le ventre se creuse. 5.Refaites de l’autre côté.

Lire aussi Le tapis champ de fleurs : l’accessoire bien être indispensable

Contenus sponsorisés