Y-a t’il des groupes sanguins plus vulnérables au coronavirus ?

Alors que de nouvelles données circulent continuellement au sujet du Covid-19, on ne peut s’empêcher de réaliser que les mécanismes du virus apparu à Wuhan recèlent encore de nombreux mystères. Les questions à son sujet se multiplient et ponctuent régulièrement notre fil d’actualité. Parmi elles, une incidence possible du groupe sanguin sur l’infection au Sars-CoV-2. Qu’en est-il réellement ? Réponses avec nos confrères du Huffington Post

Le sujet a été mis en avant en mars dernier par des scientifiques des universités de Shenzhen et de Wuhan. Les données recueillies ont indiqué que les individus du groupe sanguin 0 seraient plus à risque de contracter le Covid-19, tandis que ceux du groupe 0 seraient mieux protégés.

Les Décodeurs du Monde s’étaient penchés sur la question, signalant que l’étude en était au stade préliminaire et qu’il s’agissait par ailleurs d’une prépublication n’ayant pas encore été examinée par des pairs.

Aujourd’hui, de nouvelles recherches oeuvrent encore à lever le voile sur le sujet, notamment une étude européenne publiée par The New England Journal of Medicine. Selon les explications du Huffpost, celle-ci a porté sur 1980 personnes atteintes du Covid-19 et aurait recueilli des résultats similaires à l’étude chinoise. Une étude new-yorkaise, également au stade de prépublication sur la plateforme Medrxiv s’aligne sur ces observations.

Quatre grands groupes sanguins

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe quatre groupes sanguins majeurs. Le groupe 0, considéré donneur universel lorsque son rhésus est négatif, dispose d’anticorps anti-A et anti-B dans son plasma. En revanche, il n’a aucun antigène sur les globules rouges. Le groupe A, quant à lui, porte des antigènes A sur les globules rouges ainsi que des anticorps anti-B dans le plasma.

Le groupe B suit le même principe. Il contient donc des antigènes B sur les globules rouges et des anticorps anti-A dans le plasma. Et enfin, le groupe AB ne dispose d’aucun anticorps mais porte néanmoins des antigènes A et B.

Quid du lien entre le groupe sanguin et le Covid-19 ?

Au vu de ces spécificités à chaque groupe sanguin, les études suggèrent donc que les anticorps du groupe 0 seraient plus à même de combattre le Sars-CoV-2. Pour mieux comprendre ce mécanisme, le Dr Sakthivel Vaiyapuri, professeur agrégé en pharmacologie-cardiovasculaire et des substances vénéneuses à l’université de Reading, explique qu’après avoir “constaté que les personnes du groupe O étaient mieux protégées contre le virus que celles du groupe A”, les scientifiques ont estimé que cela serait dû aux anticorps anti-A et anti-B dans le sang des personnes du groupe 0.

Des médecins à HongKong ont par ailleurs indiqué que ces premiers seraient capable d’inhiber, voire d’empêcher la transmission du Sars-CoV-2,  ce qui justifierait ces observations liées à l’effet “protecteur” du groupe 0.

Pour autant, le Dr Vaiyapuri estime que les données, malgré leur qualité, ne sont toujours pas suffisantes pour affirmer qu’un groupe sanguin ait une incidence sur l’infection au nouveau coronavirus. Il souligne également que pour l’instant, personne n’a été capable de démontrer sans équivoque que le groupe A était certain d’être atteint par la maladie, ni que le groupe 0 était totalement protégé du virus.

“On constate seulement un petit taux de protection ou de risque d’infection, ce qui indique clairement que plusieurs autres facteurs entrent en compte dans cette maladie”, observe le médecin. Un avis partagé par Jacques Le Pendu, chercheur à l’université de Nantes, qui déclarait au 20 Minutes en mars que “c’est de la science en marche” et qu’à cet effet, il est essentiel de se montrer prudent.

Il faut donc continuer à suivre les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale pour se protéger du virus, avertit le Dr Vaiyapuri. A ses yeux, que l’on soit de groupe A ou 0, il est important de ne pas s’appuyer sur ces résultats pour baisser la garde ou au contraire, céder à la panique. “Chacun doit suivre les recommandations des autorités sanitaires et rester extrêmement vigilant pour se protéger et protéger son entourage”, conclut le spécialiste.

Lire aussi Le vinaigre blanc est-il efficace contre le coronavirus ?

Contenus sponsorisés