x

Voyagez autant que possible : l’argent pourra revenir, les émotions et le temps non

Opinion

Le besoin d’évasion est un désir ancré en chacun de nous. Mais combien d’entre nous peuvent se targuer de suffisamment voyager, de découvrir de nouvelles cultures, d’expérimenter des émotions singulières ? Peu en vérité. L’on pourra dire que c’est le rythme effréné de la vie dans sa globalité qui vous en empêche ou le manque de moyens financiers ou de temps. Or, il serait peut-être temps pour vous d’oublier la dimension dynamique qui régit votre quotidien et d’arrêter le temps en vous offrant le dépaysement nécessaire à votre bien-être. 

Paradoxalement, le temps qui passe est la raison pour laquelle il est important de se permettre parfois, de l’exploiter en se lançant dans un voyage qui vous livrerait à l’inconnu. Cela implique la découverte de nouvelles cultures, de nouvelles mentalités et bien d’autres merveilles.

D’autre part, si l’argent représente le premier frein à votre désir de dépaysement, il serait salutaire de réaliser que ce dernier peut revenir, contrairement au temps et aux émotions dont les valeurs sont irremplaçables.

voyage2

Vizual

D’ailleurs, comme l’a si bien exprimé Michel de Montaigne, illustre humaniste et philosophe de son siècle, il faut voyager « pour frotter et limer notre cervelle contre celle d’autrui » pour ainsi avoir une tête bien faite plutôt que bien pleine. Derrière cette demande, se dresse l’invitation à laisser se déployer l’aventurier, l’explorateur, le pérégrin en nous.

Planifier un voyage augmente le sentiment de plénitude

La science a eu son mot à dire quant à l’importance du voyage et sa contribution à notre bonheur selon une étude de 2014. En effet, les gens puiseraient plus de bonheur dans l’anticipation d’une expérience de voyage que dans celle de la possession d’un bien matériel qu’ils vont acheter ou acquérir. Cette simple action est capable d’agir sur votre bien-être et pourrait être la meilleure décision que vous pourrez faire.

Une étude moins récente avait déjà fait ce même constat, à savoir que les gens sont plus heureux lorsqu’ils ont un voyage prévu. Ainsi, le sentiment de joie ressenti est davantage grandi en se répercutant directement sur notre bien-être et notre qualité de vie et ce, à la simple pensée qu’une promesse d’évasion se profile à l’horizon.

Voyager nous aide à gérer le stress et les émotions négatives

Plus d’une fois, les aléas de la vie nous donnent envie de nous propulser dans des contrées lointaines pour la simple raison de changer de tableau, de nous échapper du statique et de nous libérer du vacarme.

voyage

vizual

Les vacances contribuent à gérer le stress et les émotions négatives en nous éloignant des environnements habituels et des activités, sources de notre stress.

Le voyage réduit le risque de dépression

L’apport non négligeable du dépaysement pour la santé mentale suppose aussi d’évoquer la contribution salvatrice du voyage sur le risque de dépression.

La cadence mouvementée de la vie moderne conduit bien des fois au stress, à des effets délétères sur notre productivité et notre bien-être. Cette situation est telle que les femmes qui partent en vacances moins d’une fois tous les deux ans sont plus susceptibles de souffrir de dépression et de stress que les femmes qui partent en vacances à moins deux fois par an, selon cette étude de 2005.

Voyager enrichit vos expériences et votre compréhension de la véritable essence de la vie

Certaines personnes pensent que plus elles accumuleront des biens matériels, plus leur bonheur sera plus grand. Cela dit, vous constaterez bien assez tôt, que ces mêmes biens ont tendance à se déprécier en terme de valeur avec l’âge et le temps en général. À contrario, le voyage est une expérience hautement plus riche et l’est encore davantage avec le temps. Le souvenir qui en découle n’en est alors que plus beau.

Contenus sponsorisés
Loading...