Vous avez le droit au bonheur : voici comment trouver l’homme parfait

Vous avez le droit au bonheur : voici comment trouver l’homme parfait


Souvent, on croit chercher l’amour, sans se rendre compte que ce l’on cherche vraiment, c’est de l’adrénaline. Le cœur qui bat la chamade, l’estomac qui se noue, différents sentiments nous submergent…Mais comment savoir que nous avons trouvé la perle rare et qu’il s’agit du bon gars ?

Il n’y a rien de plus difficile à décoder que nos propres sentiments, car l’amour arrive à se dissimuler derrière plusieurs masques : désir, plaisir, frustration, incompréhension. Mais alors, comment faire la distinction ?

Les relations sont parfois dramatiques : on jette parfois son dévolu sur un homme et plus il y a de complications, plus le désir est intense. Il en découle souvent des larmes, des regains d’émotions et des palpitations qui nous font sentir vivants, mais qui ne laissent présager rien de bon. On met souvent un homme sur un piédestal, on refuse de tenir compte de ses défauts en se persuadant qu’il peut changer et que personne n’est parfait. Ces mauvais agissements nous perturbent et on se retrouve alors, sans cesse à penser à lui, jusqu’à développer une dépendance.

Nous pensons que plus les sentiments sont forts et dévorants, plus l’amour que nous ressentons est réel, à tort.

Passion, amour ou engouement

Nous avons toutes tendance à succomber au romantisme, même dans sa forme la plus violente. Combien d’entre nous, se sont surprises à se languir d’un homme qui ne leur convenait pas ? Combien ont pardonné, ou fermé les yeux sur un comportement puéril et destructif ?

Choisir le mauvais gars arrive bien plus souvent que l’on croit et ce choix détériore souvent notre confiance et notre estime de soi. Avant de vous remettre en question, demandez-vous d’abord si l’homme que vous avez choisi aura été l’idéal pour fonder une famille et si en dehors de ce que vous ressentez, vous l’aurez choisi comme le père de vos enfants. Si la réponse est non, alors ce n’est certainement pas vous que vous devez blâmer.

Notion d’Imago

Proposée par Carl Gustav Jung, psychiatre suisse du XXe siècle, la notion d’Imago, emprunte son terme à la Rome antique : imago clipeatta désigne Masque mortuaire. La notion Imago affirme que l’attrait que nous ressentons pour une autre personne est guidé par notre désir inconscient de rectifier certains problèmes du passé.

Nous attirons souvent les hommes qui reflètent nos blessures, dans le but subconscient de remédier à des déficiences profondes. L’ego nous pousse à nous lancer des défis, à prendre des risques pour mieux nous convaincre de certaines choses.

Les blessures peuvent être liées à l’enfance, par exemple : une fille qui subit des critiques incessantes de son père, ira inconsciemment vers un homme aussi exigeant pour se convaincre qu’elle est à la hauteur. Ou alors, une fille qui vit au sein d’une famille nombreuse et qui se sent souvent délaissée, sera attirée par un homme froid et distant pour le pousser à être plus démonstratif, afin de s’offrir une occasion de guérir un sentiment douloureux du passé, mais souvent cette attitude ne fait que mettre du sel sur une plaie ouverte.

L’appréhension, la peur, l’incertitude sont déclenchées par notre instinct. La difficulté nous attire et nous pouvons assimiler nos histoires aux romans à l’eau de rose où l’amour est si tyrannique. Mais en réalité, nous allons droit dans le mur.

Sage cerveau, cœur téméraire

Une bouffée de chaleur au premier regard et nous voilà totalement emballée, certaine que cet homme est notre destin et que nous venons de vivre un coup de foudre. Mais est-ce une raison suffisante pour mettre autant d’espoir dans cet homme ?

Bien sûr, il y a des chances que cet homme soit le bon, mais pour le savoir, il faut garder la tête froide. Privilégiez les longues conversations sincères et authentiques et les moments à deux. Donnez-vous du temps afin de mieux évaluer la personne et surtout, allez y sagement sans trop sauter les étapes.