Votre corps subit des changements incroyables lorsque vous arrêtez l’alcool pendant 28 jours

Alcool social ou véritable addiction, une consommation excessive d’alcool peut être un poison pour le corps. Cette banalisation de cette drogue légalisée est non seulement la première cause de mortalité sur la route mais également un cercle vicieux qui peut tuer une personne dépendante à cause de toutes les maladies qu’elle cause. Son arrêt est une révolution pour le corps et conduit à de véritables bénéfices pour l’organisme. Voici ce qui arrive lorsque vous l’arrêtez pendant 28 jours. 

3 millions de morts. Ce sont les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) donnés pour indiquer le nombre de morts liés à l’alcool dans le monde. Cirrhose, cancer ou intoxication sont autant causes de décès liés à ce tueur silencieux qui cause également plus de 200 maladies.

C’est pour ces raisons capitales qu’il est vital de s’aider à arrêter cette dépendance pour préserver sa santé physique et mentale. Les effets positifs de ce sevrage sont apparents sur le corps dès 28 jours après cette décision salutaire sur de nombreux plans de sa vie.

Effets dès la première semaine d’arrêt :

effets des la premiere semaine
santeplusmag

Si l’arrêt de l’alcool est un cercle vertueux dès les premiers jours, c’est d’abord en raison d’un changement de la perception du goût. Selon le docteur Ian Gilmore, ceux qui en consomment se mettent en danger lorsqu’ils mangent des repas copieux. La raison : cette drogue peut entraîner à avoir une mauvaise alimentation riche en graisses en raison de son effet sur l’appétit.

Selon un professeur d’hépatologie membre de la Alcohol Health Alliance britannique, cela peut également entraîner l’obésité et des maladies cardiovasculaires. Une étude révèle même que cette habitude potentiellement mortelle pourrait avoir un lien direct avec les envies de sucre. Au moment de l’arrêt, cette propension alimentaire diminue avec le sevrage. Un effet bénéfique qui entraîne d’autres avantages sur la santé.

Quels sont les effets dès la deuxième semaine ?

effets de la deuxieme semaine
santeplusmag

Dès la première quinzaine de jours après cet arrêt, les personnes qui prennent cette décision bénéficient d’une amélioration considérable de leur qualité de sommeil. Et pour cause, l’alcool peut provoquer des troubles du sommeil tels que des insomnies en raison de l’élimination des toxines par l’organisme dans la nuit.

A en croire cette publication dans The Journal of Addictive Diseases, les symptômes de sevrage peuvent entraîner des troubles psychiatriques en raison de ces conséquences. Heureusement, une désaccoutumance permet de purifier l’organisme de ce dépresseur qui entraîne des effets sur l’endormissement.

Bien que cette procédure s’étende sur une durée plus longue, la détoxification du foie est l’un des éléments principaux qui suit l’arrêt des boissons alcoolisées. Comme l’explique le Dr Stein au système de santé communautaire Piedmont le foie subit des séquelles au niveau de ses enzymes lorsqu’il traite l’alcool ingéré, menant ainsi à une mort cellulaire. Cependant, cet organe possède aussi une capacité d’auto-guérison, pour peu qu’on lui accorde assez de temps pour y parvenir !

En effet, une consommation continue peut mener à une cirrhose du foie caractérisée par une scarification trop importante de l’organe qui l’empêche de fonctionner proprement.

D’autres avantages considérables en résultent et cela se traduit également sur le système digestif et spécifiquement les troubles gastro-œsophagiens et les remontées acides.  Cela dissipe également la diarrhée et la malabsorption. Des signes collatéraux qui disparaissent dès l’instauration d’une meilleure hygiène de vie.

Quels sont les effets dès la troisième semaine ?

effets de la troisieme semaine
santeplusmag

L’arrêt de l’alcool possède des effets internes qui sont la clé de voûte pour une meilleure santé mais pas seulement. Cette décision courageuse est également apparente sur le physique et cela passe d’abord par une meilleure dentition et qualité de peau. En effet, l’alcool impacte dangereusement et déclenche des effets délétères sur l’apparence physique.

Cette drogue provoque une déshydratation importance qui peut même provoquer d’importants troubles cutanés. Arrêter cette habitude permet au corps d’absorber plus de vitamines qui se traduit par la résolution des dommages apparents sur le visage, les dents mais également la perception gustative.

Quels sont les effets dès la quatrième semaine ?

Au-delà d’une meilleure santé physique et psychologique, cette décision peut également déclencher une perte de poids essentiellement provoquée par l’alcool.

Cet arrêt permet ainsi de maigrir en raison de l’arrêt d’une consommation de boissons alcoolisées, ces dernières étant excessivement caloriques et sans qualité nutritionnelle. Résultat : une prise de poids qui peut même favoriser l’obésité. Un argument convaincant pour bannir cette habitude qui peut tuer à petits feux.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close