Voila comment nettoyer les fruits et légumes pour prévenir le nouveau coronavirus

C’est en toute circonstances que les mesures d’hygiènes devraient s’appliquer aujourd’hui afin de limiter la propagation du coronavirus et les gouvernements ne cessent à ce jour, de réitérer ces directives à raison. Une question se pose quant aux aliments touchés et palpés par des milliers de mains. Comment sommes-nous censés laver les fruits et les légumes pour prévenir le nouveau Coronavirus ?

Tout en respectant proprement les règles d’hygiène en vigueur, il en est de même pour la propreté des aliments que nous achetons dans les grandes surfaces et les supermarchés, ce qui implique un flux de personnes considérable.

Puisque la prudence demeure au rendez-vous, en plus des gestes barrière et la distanciation sociale, il serait essentiel de décontaminer vos produits alimentaires une fois chez vous. A cet effet, voici ce qu’en pense l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) de la relation idéale entre nous et nos aliments.

Un point sur les risque de contamination

Selon l’ANSES aucune donnée scientifique ne laisse penser que le virus soit susceptible de nous contaminer par voie digestive. La distinction s’effectue toutefois par rapport à la mastication d’un aliment contaminé. A cet effet, l’agence ne peut pas totalement exclure la possibilité d’infection par cette voie-ci. Raison pour laquelle elle exhorte les personnes malades à absolument éviter de manipuler les aliments et de cuisiner pour les autres.

Pareillement, le docteur Bruno Grandbastien, président de la Société française d’hygiène hospitalière affirme au Nouvel Observateur que la prudence est de mise en affirmant que «  dans un champs de santé, le risque zéro n’existe pas » avant de continuer, « le risque de se contaminer en touchant des produits qu’on met dans son chariot n’est pas nul, mais il est faible. Ce n’est pas le mode principal de transmission » a-t-il tenu à assurer.

Laver ses fruits et légumes à l’eau claire

C’est dans un souci de prévention optimale contre la contamination que l’ANSES rappelle un geste simple et indispensable, celui de laver ses fruits et légumes avant de les consommer ou de les cuisiner. Ainsi, les rincer à l’eau claire suffirait.

Avec l’usage intempestif du désinfectant, l’on pourrait croire qu’il pourrait bien servir à la décontamination de nos produits, mais là encore l’agence déconseille fortement son utilisation, car si les aliments sont mal rincés, un risque d’intoxication pourrait se manifester. Ceci s’applique aussi à l’eau de javel.

Aussi, l’utilisation du vinaigre blanc pour rincer fruits et légumes n’est pas bien nécessaire.

Le docteur Bruno Granbastien, rejoint bien les affirmations de l’ANSES et se montre bien formel : Un lavage des fruits et légumes suffit. On cherche un effet mécanique, pas une désinfection » précise lespécialiste qui à l’instar de l’ANSES rejoint le fait que la transmission ne se fasse que par voie respiratoire ou par les muqueuses et non par voie digestive », ce qui serait un avis partagé par plusieurs autres spécialistes.

L’après lavage

Il faut veiller à supprimer toute particule virale après le lavage à l’eau claire des aliments en usant d’un essuie-tout à usage unique. Si vous voulez manger un aliment cru, ce geste est particulièrement important selon l’ANSES.

Par ailleurs, l’agence donne des détails plus précis sur le degré de cuisson des légumes, nécessaire pour détruire le virus. Pour ce faire, il faudrait alors cuire l’aliment à 63 °C et pendant 4 minutes, ce qui permettrait de diviser par 10 000 la contamination d’un produit alimentaire.

Qu’en est-il du pain ?

Lorsque les règles d’hygiènes et les précautions sont respectées chez le boulanger, il n’y a aucun risque à craindre pour que le pain soit contaminé. Étant initialement cuit à haut température lors de sa préparation, le pain est exempt de virus selon l’ANSES.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close