Voila à quoi ce petit garçon moqué pour son grand nez ressemble à présent

Les différences physiques peuvent parfois faire naitre des complexes insoutenables. Ajouter à cela les moqueries et les critiques d’autrui, et l’estime de soi peut rapidement en prendre un coup. Dans un monde où les stéréotypes et les préjugés l’emportent sur la bienveillance et l’empathie, la discrimination prend de plus en plus de place dans nos vies. Selon le média britannique Mirror, un petit garçon du Pays de Galles a été moqué à cause de son long nez que certains comparaient à celui de “Pinocchio”.

Nous vivons malheureusement dans une société qui ne cesse de stigmatiser les différences. A l’instar de cette petite fille souffrant de trisomie 21, à qui l’on a refusé l’entrée dans un club de vacances. L’histoire que nous allons vous présenter est celle d’un petit garçon prénommé Ollie Trezise né avec une condition rare.

Plus l’enfant grandissait, plus le volume de son nez augmentait, le contraignant à subir diverses moqueries. S’il semblait trop jeune pour s’en soucier, sa mère, Amy Poole, a souffert de recevoir les critiques de certaines personnes malveillantes. Selon le média Mirror, Ollie a dû subir plusieurs opérations chirurgicales pour remédier à sa condition.

Un enfant souffrant d’une malformation rare victime de la cruauté des gens

À seulement 21 mois, Ollie Trezise a subi de nombreuses opérations afin de recouvrer ses capacités respiratoires. L’enfant, né avec une encéphalocèle, une malformation rare qui fait croître le cerveau hors de la boite crânienne, n’a pas eu la vie facile. “C’est absolument déchirant. Une fois, une femme m’a dit que je n’aurais jamais dû lui donner naissance. J’ai failli fondre en larmes”, déclare sa mère Amy Poole, âgée de 22 ans.

amy

newsner

La femme, qui n’a jamais cessé de défendre son enfant, a été outré de constater qu’il faisait l’objet de diverses moqueries. “Pour moi, Ollie est parfait. Il est mon petit Pinocchio dans la vraie vie et je ne pourrais pas être plus fière de lui”, a-t-elle révélé. Si l’échographie permet de révéler à des parents une grosse surprise, celle de Amy a malheureusement mis en évidence des tissus mous inhabituels sur le visage du bébé.

echographie ollie

newsner

Mais ce n’est qu’en effectuant une IRM plus tard que les médecins ont pu établir le diagnostic : une encéphalocèle. Lorsque Amy a accouché, elle a été surprise du physique inhabituel de son enfant.

ollie-1

newsner

“Il était si petit, mais avait cette énorme boule de la taille d’une balle de golf sur le nez. Au début, je ne savais pas comment j’allais m’y habituer. Mais je savais que je l’aimerais peu importe à quoi il ressemblerait”, a témoigné la mère.

Le nez de Ollie qui grandissait au fil du temps

Le nez de Ollie prenait plus de volume, à mesure que l’enfant grandissait. Prise de panique, Amy s’est rendue chez les médecins qui lui ont indiqué que le petit garçon devait se faire opérer pour pouvoir respirer normalement.

ollie-2

newsner

“J’avais tellement peur de laisser Ollie subir une opération aussi importante. Il était si fragile, et je ne pouvais supporter l’idée de le perdre”, a-t-elle déclaré.

ollie-3

newsner

Fort heureusement, l’opération de Ollie a été un succès, permettant à l’enfant de se débarrasser de l’excès de liquide céphalo-rachidien qui bouchait ses cavités nasales.

ollie-3-1

newsner

“Après l’opération, Ollie avait une énorme cicatrice en forme de zig-zag sur la tête. Il devait avoir tellement mal, mais a continué à sourire et à rire”, s’est réjoui la mère.

ollie-4

newsner

L’enfant, pétillant et dynamique, aime passer du temps avec sa sœur de quatre ans, Annabelle. Une présence importante quand on sait qu’avoir une grande sœur vous permet d’être plus heureux et optimiste dans la vie.

ollie-4-1

newsner

Mais suite aux paroles blessantes qu’elle a entendu, Amy s’inquiète de l’avenir de son petit garçon. “Je suis terrifiée à l’idée qu’il soit victime d’intimidation à l’école”, a-t-elle confié. En réalité, la femme souhaite sensibiliser les parents face à cette condition et faire appel à l’acceptation et à la bienveillance des autres.

L’importance d’accepter les différences pour vivre en paix

De nombreuses personnes ont du mal à accepter les différences. Pourtant, le charme de ce monde réside en l’acceptation des singularités de chacun. Pour parvenir à cette prise de conscience, il faut s’ouvrir aux autres et balayer d’un revers de main toutes les fausses croyances que la société ou que l’éducation aurait pu nous inculquer. En réalité, respecter l’autre, c’est se respecter soi-même. Pour vivre dans un monde en paix, les stéréotypes et les préjugés doivent être troqués contre l’amour et l’empathie envers son prochain.

Lire aussi Vous souvenez-vous du garçon qui fume 40 cigarettes par jour ? Voyez à quoi il ressemble 8 ans plus tard

Contenus sponsorisés