Le cancer des ovaires est un tueur silencieux : 6 signes à détecter

Le cancer des ovaires est un tueur silencieux : 6 signes à détecter


Le cancer des ovaires est un tueur silencieux

Moins fréquent que le cancer du sein, le cancer des ovaires, n’en est pas moins dangereux. Avec 4 000 nouveaux cas chaque année en France, ce type de cancer reste difficile à détecter, ce qui conduit généralement à un diagnostic tardif. Et bien que les progrès dans le domaine de la médecine aient permis un haut taux de guérison, le pronostic dépend principalement de la précocité du diagnostic et du traitement. Voici les signes du cancer des ovaires qu’il ne faut pas ignorer.

Le cancer des ovaires demeure un type de cancer assez rare. Il touche en moyenne une femme sur 70 et est considéré comme le 5ème cancer touchant les femmes après celui du sein, du côlon, de l’utérus et de l’estomac.

Comme son nom l’indique, ce cancer touche les ovaires, ces organes principaux du système reproductif. On distingue trois types de cancer des ovaires :

  • Les tumeurs de cellules stromales touchent les femmes de plus de 50 ans et prennent naissance dans les cellules des tissus conjonctifs qui supportent et relient les composants de l’ovaire.
  • Le cancer épithélial qui est considéré comme la forme de cancer des ovaires la plus fréquente car il représente 90% des cas. Ce dernier se développe dans les cellules de l’épithélium, un tissu qui enveloppe les ovaires. Le cancer épithélial touche surtout les femmes ménopausées.
  • Les tumeurs des cellules germinales affectent les femmes plus jeunes. Elles se forment au niveau des cellules qui contribuent à la production des ovules.

Causes et facteurs de risque du cancer des ovaires :

Les causes du cancer des ovaires ne sont pas précises. Mais d’après une hypothèse, ce type de cancer peut résulter des dommages causés aux cellules de l’épithélium de l’ovaire, pendant la période d’ovulation.

Les facteurs de risque sont quant à eux nombreux :

  • Les antécédents familiaux de cancer des ovaires ou de seins
  • Les traitements hormonaux substitutifs de la ménopause
  • L’exposition à l’amiante
  • Les règles précoces
  • La ménopause tardive
  • L’absence de grossesse
  • Le tabagisme

Symptômes du cancer des ovaires :

Tout comme la plupart des types de cancers, le cancer des ovaires est souvent asymptomatique. Les médecins affirment qu’une tumeur mesurant 10 cm peut ne pas causer de symptômes. Le cancer des ovaires évolue silencieusement, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est très souvent détecté à un stade très avancé.

Toutefois, les femmes atteintes du cancer des ovaires ont reporté quelques symptômes communs comme :

  • Les flatulences et les ballonnements
  • Des douleurs abdominales et pelviennes
  • Des changements dans les selles
  • Un besoin urgent et fréquent d’uriner 
  • La fatigue
  • Les nausées
  • Une perte de poids inexpliquée
  • Une difficulté à se sentir rassasié ou à manger
  • Des troubles digestifs

Tous ces symptômes peuvent facilement être liés à de nombreuses autres pathologies, mais s’ils persistent plus de trois semaines, il s’avère important de consulter un médecin.

Outre ces signes, d’autres symptômes ont également été reportés par les femmes ayant souffert d’un cancer, parmi lesquels : des saignements après la ménopause ou en dehors de la période de menstruation, une prise de poids inexpliquée, la présence d’une masse volumineuse au niveau de l’ovaire ainsi que des douleurs dorsales.

Diagnostic et pronostic  du cancer des ovaires :

En raison de l’absence de symptômes précis, le cancer des ovaires est souvent diagnostiqué à des stades avancés. 70% des cas de cancer des ovaires sont détectés au 3ème stade, quand la tumeur s’étend pour atteindre d’autres parties du corps comme les ganglions lymphatiques ou l’abdomen. 

Les stades 3 et 4, quand la tumeur touche le foie ou se propage en dehors de l’abdomen, sont des stades avancés. Le cancer des ovaires peut parfois être détecté par hasard durant un examen gynécologique normal ou une consultation pour un autre problème de santé.

Étant découvert tardivement, le pronostic du cancer des ovaires n’est pas très bon. En France, 3 500 femmes meurent des suites de cette maladie chaque année. En général, les taux de survie sont d’environ 30% après 5 ans.  Mais lorsque le diagnostic est fait à l’avance, le taux de guérison peut atteindre 90 % après 5ans, car à ce stade, la tumeur ne s’est encore propagée vers les autres organes voisins.

Toutefois, le souci qui se pose c’est l’absence d’un examen médical exclusivement conçu pour le diagnostic précoce du cancer des ovaires. Car s’il y a plusieurs tests pour détecter le cancer du sein ou de l’utérus à l’avance, il n’en existe par pour le cancer des ovaires.

Jusqu’à aujourd’hui, le seul moyen qui permet un diagnostic précoce ce sont des examens fréquents chez un gynécologue.

Il est donc nécessaire d’avoir un suivi régulier pour détecter cette maladie à temps. Il est aussi important de ne pas négliger les signes précités !


Loading...