x

Voici les signes qu’un AVC arrive et comment réagir efficacement

Il existe deux principaux types d'AVC, hémorragique et ischémique. Un AVC hémorragique se produit en raison d'une rupture d’un vaisseau sanguin dans le cerveau. Un AVC ischémique survient lorsqu'un caillot sanguin se loge dans un vaisseau sanguin du cerveau, entrainant une perte d'apport sanguin au cerveau, ce qui peut provoquer la mort du tissu cérébral. Quand une personne est victime d’un AVC, il y a plusieurs signes que tout le monde doit connaitre afin de la sauver avant qu’il ne soit trop tard.

Les neurologues disent que s’il y a une intervention médicale pour une victime d’un accident vasculaire cérébral dans les 6 heures, les effets de ce dernier peuvent être traités. L’astuce consiste à connaitre un accident vasculaire cérébral, à le diagnostiquer, puis à soigner le patient médicalement dans les 6 heures.

Identifier un AVC

Parfois, les symptômes d’un AVC sont difficiles à identifier. Malheureusement, le manque de sensibilisation provoque des tragédies. La victime d’AVC peut souffrir de graves lésions cérébrales lorsque les personnes à proximité n’en reconnaissent pas les symptômes.

Maintenant, toute personne peut reconnaître un accident vasculaire cérébral en observant ces trois signes selon la méthode « VITE » dérivée de « FAST » en anglais :

V : Visage paralysé et bouche déviante. Demandez à la personne de sourire et regardez si un côté est paralysé. En cas d’un AVC, un côté du visage peut être engourdi et le sourire peut apparaître irrégulier.

I : Inertie des membres. Demandez à la personne de lever les deux bras. Y a-t-il faiblesse ou engourdissement d’un côté ? Un bras engourdi est un signe d’engourdissement unilatéral.

T : Trouble de la parole. Les personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral peuvent se taire ou avoir du mal à parler. La parole peut être incompréhensible. Demandez à la personne de répéter une phrase simple et recherchez toute anomalie de la parole.

E : En urgence ! Si une personne présente l’un des symptômes ci-dessus, même si les symptômes disparaissent, appelez les urgences et emmenez-la immédiatement à l’hôpital.

Quels sont les autres signes et symptômes d’AVC ?

Un accident vasculaire cérébral peut provoquer une perturbation de plusieurs fonctions du système nerveux. Les symptômes d’AVC se produisent généralement d’un côté du corps et se manifestent soudainement. Avec une attaque ischémique transitoire, parfois appelée mini-AVC, les symptômes apparaissent et peuvent disparaître d’eux-mêmes. 

Les autres signes et symptômes possibles d’AVC comprennent l’apparition soudaine de :

  1. Faiblesse ou paralysie de n’importe quelle partie du corps.
  2. Engourdissement ou une sensation de "fourmillements" n’importe où dans le corps.
  3. Troubles de la marche ou perte d’équilibre et de coordination.
  4. Changements de la vision, vision floue ou troubles de la vue au niveau d’un œil ou des deux yeux.
  5. Vertiges.
  6. Mal de tête sévère qui est habituellement différent des maux de tête ordinaires.
  7. Perte de mémoire
  8. Difficulté à avaler

Que devez-vous faire si une personne présente des signes et symptômes d’un AVC ?

Rappelez-vous de penser et d’agir RAPIDEMENT. Si vous voyez quelqu’un qui pourrait avoir les symptômes énumérés ci-dessus, ne tardez pas à appeler les urgences immédiatement. Vous pouvez aider à sauver une vie ou réduire le risque d’invalidité à long terme.

Prévention contre l’AVC

Vous pouvez prendre plusieurs précautions afin de prévenir les risques d’AVC :

1. Abaisser la pression artérielle

L’hypertension artérielle est un facteur important, doublant ou même quadruplant le risque d’AVC si elle n’est pas contrôlée. Afin d’atteindre cet objectif, il faut :

  • Réduire le sel dans votre alimentation.
  • Éviter les aliments riches en cholestérol, comme les plats et aliments transformés, le fromage et la crème glacée.
  • Manger plusieurs fruits et légumes par jour, une portion de poisson deux à trois fois par semaine et plusieurs portions quotidiennes de céréales entières.
  • Faites plus d’exercice, au moins 30 minutes d’activité par jour, et plus, si possible.
  • Arrêter de fumer.

2. Perdre du poids

L’obésité, ainsi que les complications associées, y compris l’hypertension artérielle et le diabète, augmentent les risques d’avoir un accident vasculaire cérébral. 

  • Essayez de ne pas consommer plus que l’apport calorique recommandé selon votre sexe et votre niveau d’activité physique.
  • Augmentez la quantité d’exercice physique que vous faites 
  • Lorsque vous faites une activité sportive, atteignez le niveau où vous respirez fort, mais où vous pouvez toujours parler.
  • Prenez les escaliers au lieu d’un ascenseur quand vous le pouvez.
  • Si vous n’avez pas 30 minutes consécutives pour l’exercice physique, divisez-les en séances de 10 à 15 minutes plusieurs fois par jour.
Contenus sponsorisés
Loading...