Voici comment reconnaître des tomates génétiquement modifiées en deux étapes !

Il faut manger cinq légumes et fruits par jour. Cette recommandation que nous entendons souvent se veut bénéfique pour notre santé. Or, il y a un point auquel nous devons faire très attention : ces fruits et légumes que nous consommons sont-ils vraiment « sains » et naturels, ou ont-ils été « modifiés » ? Pour vous aider à faire la différence, voici l’exemple de la tomate. Explications.

Pour répondre à la demande en augmentation continue, l’agriculture moderne use et abuse de toutes les techniques possibles pour augmenter sa production. Semences, engrais chimiques, pesticides, etc. tous les moyens sont bons pour protéger les cultures et augmenter leur résistance face aux différents insectes et maladies. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle, il est conseillé de choisir des légumes et fruits issus de la culture biologique, ou à défaut, de bien laver et éplucher ceux issus de la culture conventionnelle avant de les consommer, afin de réduire la quantité de pesticides qui entrent dans notre corps, et qui ont un effet très néfaste sur notre santé.

La modification génétique

La modification génétique des produits alimentaires est une technique assez agressive utilisée aux États-Unis et au Canada depuis des années. Elle consiste à modifier le patrimoine génétique en supprimant, ajoutant ou remplaçant un ou plusieurs gènes d’aliments, afin de les rendre plus résistants à tel insecte ou à telle maladie.

Pour la tomate par exemple, elle est implantée d’un gène de grenouille afin de lui permettre de résister aux basses températures qui caractérisent le climat local. Et ce n’est pas le seul exemple, plusieurs autres légumes et fruits sont génétiquement modifiés notamment le maïs, le soja, la betterave, etc.

Quels sont les dangers de la consommation des OGM ?

Malheureusement, il n’existe pas beaucoup d’études sur le sujet, à cause de leur complexité, de leur prix exorbitant et du nombre d’années qu’elles demandent. Néanmoins, une étude menée par le Comité de Recherche d’Information Indépendante sur le Génie Génétique (CRIIGEN) a permis de montrer que la consommation de ces OGM est source de plusieurs dysfonctionnements dans l’organisme. En prenant deux groupes de rats, l’un a été nourris de maïs génétiquement modifié et l’autre jouait le rôle de groupe témoin. Au bout de trois mois, le premier groupe a montré des signes de toxicité au niveau du foie, des reins, du cerveau et du cœur.

Comment reconnaître des tomates génétiquement modifiées ?

Il est vrai que la production et la commercialisation des OGM est interdite dans plusieurs pays européens tels que la France, l’Autriche, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie et le Luxembourg, mais aux États-Unis, la Food and Drug Association a estimé que le consommateur n’a pas à savoir si les aliments sont génétiquement modifiés ou pas.

Donc, si vous êtes amenés à y séjourner, voici deux petites astuces qui vous aideront à faire la différence :

  • Le code barre des aliments génétiquement modifiés comporte 5 caractères contre 4 seulement pour les fruits et légumes conventionnels (traités chimiquement),
  • L’étiquette de prix des aliments génétiquement modifiés commence par le chiffre 8 alors que celle des fruits et légumes bio commence par le chiffre 9.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close