Voici pourquoi vous devriez faire pousser de l’ail à côté des roses

Le compagnonnage des plantes est une technique qui consiste à cultiver certaines plantes ensemble, afin d’améliorer le rendement du jardin potager. En effet, certaines plantes ont la particularité d’attirer les insectes utiles qui protègent certaines variétés. Tandis que d’autres sont d’excellents répulsifs. Cette plantation associée ne peut faire que du bien à votre potager, à votre jardin ou à votre verger. Découvrez pourquoi il faut faire pousser de l’ail à côté des roses.

Associer certaines plantes entre elles permet d’améliorer la récolte et de limiter l’utilisation d’engrais chimiques et des pesticides. En effet, certaines plantes enrichissent le sol, tandis que d’autres protègent leurs compagnons des parasites et nuisibles.

Quels sont les avantages du compagnonnage des plantes ?

Enrichir le sol : les légumineuses, et certaines cultures comme les haricots et les pois enrichissent le sol en azote. Aussi, certaines plantes à longues racines permettent d’apporter les nutriments des profondeurs du sol à la surface. Cela permet d’enrichir la terre dite arable, c’est-à-dire qui peut être labourée, et nourrir ainsi les plantes dont les racines sont peu profondes. 

Apporter aux plantes un support naturel : certaines plantes hautes comme le maïs et le tournesol servent de support pour les cultures à croissance faible comme les pois et les concombres.

Réguler l’apport en lumière : certaines plantes ne supportent pas une exposition au soleil direct. Dans ce cas, il est utile de planter à leurs côtés de grandes plantes pour leur fournir l’ombre dont elles ont besoin. 

Supprimer les mauvaises herbes : pour éviter le développement des mauvaises herbes, il est utile de planter des cultures étendues comme les pommes de terre, aux côtés des plantes vertes. Cela comblera les zones vides et limitera l’apparition des mauvaises herbes qui abritent les parasites qui gâchent votre récolte.

entretenir potager

Entretenir son potager – Source : spm

Pourquoi l’ail est une bonne plante de compagnonnage ?

L’ail est une plante potagère vivace, qui fait partie des meilleures cultures d’accompagnement. Cet antiparasitaire naturel permet de repousser les insectes. Il est efficace contre, entre autres, les moucherons fongiques, les acariens, les pucerons, les fourmis, les escargots, et les moucherons d’oignon. L’ail permet également de protéger les plantes voisines des champignons, grâce à sa teneur en soufre qui est un fongicide naturel.

L’ail peut accompagner plusieurs plantes potagères. On cite, entre autres, les tomates, le chou-fleur, le brocoli, les betteraves, et les épinards, les poivrons, le chou, les carottes et les aubergines, en plus des arbres fruitiers. Concernant les plantes à fleurs, l’ail peut être planté aux côtés des roses, des soucis et des géraniums.

Pourquoi faire pousser cette plante potagère aux côtés des roses ?

roses

Roses – Source : spm

L’ail est petit et ne prend pas beaucoup de place. En le plantant autour de vos rosiers, vous allez protéger vos fleurs des nuisibles qui les ravagent. En effet, les pucerons perturbent la croissance du rosier et attaquent le feuillage. Les feuilles commencent alors à s’enrouler et se froissent. Les acariens peuvent également attaquer les roses. En cas d’infestation, les feuilles jaunissent et se dessèchent. On peut également remarquer sur le dessus des feuilles, des petits points blancs ou jaunâtres.

En plantant l’ail avec votre rosier vous allez le protéger des parasites, mais également le pousser à accentuer son parfum. En effet, étant donné que l’ail dégage une forte odeur, le rosier va essayer de le concurrencer en augmentant davantage son parfum. D’autant plus que c’est grâce à son parfum que le rosier attire les insectes pollinisateurs, essentiels pour assurer sa reproduction.

L’ail est un mauvais compagnon pour quelles plantes ?

L’ail n’est déconseillé que pour une minorité de plantes. Évitez de le planter avec les asperges, la sauge, le persil, les haricots et les pois. L’ail risquerait de ralentir leur croissance. 

l'ail

L’ail – Source : spm

Comment réussir la culture de cette plante potagère ?

Afin d’avoir une bonne récolte, même si vous n’avez pas la main verte, il est important de fournir à votre plante potagère, les conditions dont elle a besoin pour se développer.

L’ail apprécie un sol drainé, léger et riche en humus. Il a également besoin d’être planté dans un endroit ensoleillé. Concernant l’arrosage, l’ail n’a pas besoin de beaucoup d’eau. Évitez alors d’arroser, sauf en période de sécheresse. Évitez de garder l’eau stagnante autour de ses plants.

Il est également important de bien choisir la variété d’ail selon la saison en cours. Il existe en effet deux variétés d’ail. Les variétés d’automne résistantes au froid et qui regroupent l’ail blanc et violet, et les variétés de printemps. Celles-ci se conservent mieux que les variétés d’automne et peuvent être plantées lorsque le climat est doux. On distingue dans cette catégorie, l’ail rose et rouge.

Cela dit, planter l’ail avec les plantes de votre potager ou de votre jardin les protégera des parasites, afin de favoriser leur croissance en bonne santé.

Lire aussi Cette plante améliore la qualité du sommeil et purifie l’air, c’est le moment de l’avoir à la maison

Contenus sponsorisés