Voici pourquoi vos oreilles bourdonnent continuellement

Vous ressentez des bourdonnements ou des bruits continuels qui parasitent votre ouïe ? Que vous assistiez à un concert, en train d’écouter de la musique sur votre Ipod ou de sécher vos cheveux, le constat est toujours le même !

Un son indésirable, semblable à un crissement de bouilloire envahit vos oreilles. Appelé acouphène, ce phénomène très répandu touche environ une personne sur cinq selon la Clinique Mayo de Boston. Quand ils sont de courte durée ils sont généralement anodins. Quand ils persistent et deviennent gênants, ils peuvent entrainer une baisse de l’audition. Explications.

Selon Eugene Chio, oto-rhino-laryngologiste à l’Université Wexner dans l’Ohio, « l’acouphène en lui-même n’est pas dangereux, mais peut représenter d’autres problèmes sous-jacents. Il est généralement lié à une perte auditive, conséquence d’une exposition au bruit ou tout simplement dû au vieillissement, mais parfois il n’y a pas de cause évidente qui explique ce son». Si ce son ne disparaît pas ou a tendance à s’aggraver, Chio conseille de consulter un médecin. Tour d’horizon des différentes causes qui provoquent ces bourdonnements.

Un volume élevé

Les acouphènes sont causés par une exposition à court terme ou prolongée à des bruits forts : une sonorisation surélevée dans les clubs, une activité professionnelle où les bruits sont intenses, etc. Une exposition continue peut causer des dommages permanents voire irréversibles. Pour Chio, le fait de « prendre l’habitude de limiter l’exposition au bruit est extrêmement utile, car la perte auditive se manifeste après plusieurs années». Pour essayer de préserver le capital auditif, il y a plusieurs astuces comme porter des boules Quies lors des concerts, feux d’artifices, diminuer de moitié le volume de vos écouteurs, vous tenir à distance des enceintes de sonorisation dans les clubs.

Nettoyage des oreilles

Selon l’Association américaine des acouphènes (ATA), si le conduit auditif est bloqué par une accumulation de cire, il peut entraîner une augmentation de la pression dans l’oreille interne et irriter le tympan, provoquant ainsi des symptômes d’acouphènes. Dans ce type de cas, un bon nettoyage s’impose chez votre médecin, qui va libérer le conduit et supprimer le son parasite.

Et si l’acouphène venait d’un problème dentaire ?

Et si vous souffriez d’une dysfonction de l’ATM (articulation temporomandibulaire) qui entrainerait des bourdonnements ? Il s’agit d’une douleur d’intensité faible ressentie dans l’articulation de la mâchoire et qui peut se propager jusqu’aux oreilles quand vous mâchez. Seul un dentiste pourra établir ce diagnostic et prescrire un traitement adapté.

Une consommation excessive de médicaments ?

Selon des sources de l’ATA, certaines catégories d’antidépresseurs et d’antibiotiques peuvent causer des acouphènes ou même l’aggraver. Dans la plupart des cas, ces sensations de bourdonnements disparaissent une fois que le traitement est fini. Si vous devez suivre un traitement prolongé, demandez l’avis de votre médecin sur les solutions alternatives qui existent avant de prendre certains médicaments.

Pas de cause identifiée ? Un examen médical complet s’impose

Si vous n’arrivez pas à déterminer l’origine de vos bourdonnements, ils sont peut-être le symptôme d’une maladie tout simplement comme l’excès de pression des liquides présents dans l’oreille interne (maladie de Ménière), hypertension, les allergies, croissance anormale des os de l’oreille interne (otosclérose), ou une tumeur non-cancéreuse (neurinome de l’acoustique).

Pas d’inquiétude à vous faire : toutes ces pathologies se traitent.
Par contre, ceux qui souffrent d’acouphènes de manière continuelle avec aucune pathologie identifiée, il n’y a pas de traitement possible. Toutefois, il existe des solutions pour les minimiser et les rendre moins désagréables. Vous devez aussi vous concentrer pour ne pas penser à ces bourdonnements qui peuvent rendre votre vie infernale.

« Le système limbique du cerveau qui affecte l’humeur et l’émotion peut modifier la façon dont on perçoit leurs acouphènes… Une fois que vous faites UN avec le bourdonnement, il ne vous dérangera plus autant. »» explique Thomas Willcox, médecin au département d’otolaryngologie à l’hôpital universitaire de Thomas Jefferson.

Plus vos oreilles seront plus concentrées sur des bruits extérieurs (la musique, le trafic, les bavardages de bureau) plus faible sera la sensation de gêne. Au moment de dormir, pour éviter que les acouphènes affectent votre someil, Chio recommande d’allumer un ventilateur ou des musiques de bruits relaxants pour améliorer la qualité de votre sommeil.

Lire aussi La réflexologie aux oreilles, ça existe

Contenus sponsorisés