Voici pourquoi les personnes jeunes et sportives peuvent mourir d’un arrêt cardiaque

Nombreux sont ceux qui établissent inconsciemment le lien entre l’activité physique, la jeunesse et la santé. Une personne sportive qui a moins de 35 ans serait-elle donc exempte de risques de maladies graves ? Évidemment, la réponse est négative. Comme le révèle la Mayo Clinic, bien que ce cas de figure soit rare, un individu jeune et athlétique peut décéder suite à un arrêt cardiaque. Dans cet article, découvrez les facteurs de risque et les signaux d’alarme qui se référent à cette mort subite chez les jeunes.

Selon l’institution hospitalière américaine, ce sont généralement des malformations cardiaques qui n’ont été décelées que tardivement ou qui ont été négligées qui sont responsables d’une mort subite chez les moins de 35 ans. Et les personnes sportives n’en sont pas épargnées. Bien que l’incidence de cette mort soudaine reste difficile à déterminer chez ce groupe d’individus, la Mayo Clinic indique que l’arrêt cardiaque serait la cause principale de décès chez les jeunes athlètes.

Les causes d’une mort subite chez les jeunes

En France, ce sont près de 40 000 personnes qui sont sujettes à une mort subite chaque année. D’après Xavier Jouven, cardiologue et directeur du Centre d’expertise sur la mort subite de l’adulte (CEMS), la cause serait d’origine cardio-vasculaire dans 9 cas sur 10. Généralement, ces troubles cardio-vasculaires passent inaperçus et ne donnent lieu à aucun signe d’alerte, comme l’avait démontré le triste cas de Godfrey Garo, acteur et mannequin canado-taïwanais âgé de seulement 35 ans, qui avait été victime en 2019 d’un arrêt cardiaque soudain en plein tournage d’une émission de téléréalité chinoise.

jeune

Says

A cet effet, la sensibilisation est essentielle pour cette catégorie de la population. La Mayo Clinic distingue plusieurs pathologies qui peuvent engendrer une mort soudaine chez les jeunes adultes :

1. Une cardiomyopathie hypertrophique

Généralement héréditaire, la cardiomyopathie hypertrophique se caractérise par un épaississement du muscle cardiaque. Cette condition peut entraîner des battements cardiaques rapides ou irréguliers et mener à une mort subite. Cette cause est la plus fréquente chez les athlètes qui subissent un décès soudain.

2. Des anomalies de l’artère coronaire

Certaines personnes naissent avec des anomalies de connexion des artères coronaires. Durant une activité physique, les artères peuvent se comprimer et altérer la circulation sanguine vers le coeur, ce qui met en jeu le pronostic vital d’un individu.

3. Le syndrome du QT long

Ce trouble héréditaire engendre des battements cardiaques rapides qui peuvent se traduire par des évanouissements. Les personnes atteintes du syndrome du QT long peuvent être sujettes à une mort subite.

4. Des anomalies structurelles du coeur

Une maladie cardiaque congénitale non diagnostiquée est également un facteur de risque pouvant mener à un décès précoce.

5. Une inflammation du muscle cardiaque

Il arrive parfois qu’une infection ou qu’une maladie provoque une inflammation du muscle cardiaque responsable d’une mort subite.

6. Un commotio cordis

Un choc thoracique causé par un coup ciblant le coeur peut également causer un décès chez une jeune personne. Suite à cet incident, une fibrillation ventriculaire peut se manifester et mettre à mal le fonctionnement du myocarde.

hypertension

Says

Les symptômes à identifier

Il existe certains signes qui peuvent indiquer que le coeur ne fonctionne pas correctement et mettre l’accent sur une maladie sous-jacente. Néanmoins, comme l’indique le Pr Antoine Leenhardt, rythmologue à l’hôpital Bichat à Paris, de nombreuses pathologies cardiaques peuvent être difficiles à déceler en raison de leur caractère asymptomatique. Parmi les symptômes d’alerte possibles, on retrouve un malaise ou encore un évanouissement soudain (syncope).

Par ailleurs, des antécédents familiaux de mort cardiaque subite chez les jeunes doivent inciter à consulter un professionnel de la santé. Le Pr Leenhardt explique que si un enfant a failli se noyer dans une piscine ou s’il est victime de convulsions sans antécédents épileptiques, il peut s’avérer salutaire de faire un bilan cardiaque.

electrocardiogramme

Says

Le dépistage des personnes à risque

Selon le Pr Daniel Thomas, cardiologue à la Pitié Salpêtrière à Paris, le dépistage chez les sportifs exposés à ces risques s’avère crucial pour diminuer  le nombre de décès. Ainsi, le spécialiste considère que chaque sportif qui fait de la compétition doit avoir recours à un électrocardiogramme. En outre, même s’il est difficile d’identifier les individus qui présentent des anomalies cardiaques à risque de mort subite, il est nécessaire que ceux qui ont des cas similaires dans leur famille se fassent dépister.

Suite au décès soudain d’une personne jeune, les membres de la famille se doivent de réaliser un bilan pour prévenir les risques existants. Enfin, il semblerait que le tabagisme soit un facteur de risque de mort subite chez les jeunes, en particulier chez le sexe féminin. Dans ce sens, pensez à des astuces naturelles pour remédier à vos envies de nicotine et vous délivrer de cette habitude malsaine.

Lire aussi Un mois avant une crise cardiaque, votre corps vous envoie 8 signaux

Contenus sponsorisés