Voici pourquoi il ne faut pas manger les restes de riz

Cantonais, à l’espagnole ou pilaf, le riz se décline sous une pléthore de saveurs qui satisfont tous les palais. Seulement, il est parfois difficile de déterminer les quantités adéquates au moment de la cuisson. On se retrouve alors avec un excédent qui n’est pas toujours conservé dans les meilleures conditions, certaines d’entre elles n’étant pas sans risques pour la santé.

Pratique et facile à cuire, le riz est un indispensable de nos cuisines. Source de protéines végétales et de glucides complexes, il nous fournit de l’énergie à mesure que nous en avons besoin et s’intègre parfaitement à nos repas du quotidien. Pour autant, ses avantages peuvent avoir certaines limites lorsqu’il est mal conservé. En effet, il existe certaines habitudes à bannir au risque de nuire à votre santé. 

riz 3
Évitez de manger les restes de riz – Source : Independent

Dans quel cas est-il déconseillé de manger les restes de riz ?

Nous avons parfois tendance à quitter la table après un repas, en y laissant les restes jusqu’au moment où l’on trouve la force de débarrasser. Seulement, cette habitude peut s’avérer néfaste pour certains ingrédients, notamment le riz blanc. Selon une publication du NHS, système de la santé publique britannique, ce n’est pas le fait de réchauffer le riz qui s’avère dangereux mais la manière dont il a été conservé au préalable. En effet, ce féculent non cuit contient des spores pouvant survivre à la cuisson. Lorsqu’il reste à température ambiante, ces dernières peuvent entraîner la prolifération de la bactérie Bacillus Cereus et chez les moins chanceux, une diarrhée et des vomissements liés à une intoxication alimentaire. Le NHS révèle que ces symptômes se manifestent généralement 1 à 5 heures après la consommation de riz et disparaissent après environ 24 heures. 

riz1 1
Méthode de conservation du riz – Source : Justonecookbook

Comment conserver le riz ?

Citée par nos confrères de Medisite, Fionna Hunter, nutritionniste anglaise conseille de ne pas attendre plus de 60 minutes avant de mettre le riz au réfrigérateur et de limiter cette durée de conservation à 24 heures au maximum. S’il est toujours trop chaud pour être réservé au frais, il est recommandé de le séparer en plusieurs portions dans des boîtes différentes pour qu’il refroidisse plus rapidement. Le NHS rappelle également qu’il ne faut pas réchauffer le riz plus d’une fois en veillant à ce que cela soit fait à température élevée. Selon un article du quotidien belge La Libre, le cœur du plat doit être au minimum à 74 degrés Celsius. 

Peut-on congeler du riz cuit ?

Si certains considèrent que cela altère le goût et la texture du riz, d’autres estiment que la congélation peut être utile en cas d’excédent, à condition de ne pas le garder plus d’un mois dans l’appareil. Citée par l’Express, Vee Tee Rice, une société britannique, explique que cette méthode de conservation du riz est possible, mais sous certaines conditions. En effet, ce dernier “doit être congelé aussi vite que possible après la cuisson”, indique l’entreprise, ajoutant que l’idéal est de le placer dans des sacs hermétiques aussitôt qu’il a suffisamment refroidi. Pour ne pas tout décongeler d’un coup, il est également possible de le séparer en portions individuelles pour se servir uniquement de la quantité souhaitée à chaque fois. 

riz2
Quantités adéquates par personne – Source : Trista Chen /Pexels

Combien de riz faut-il cuire par personne ?

Pour éviter tout risque pour sa santé et se limiter aux quantités requises pour chaque recette, il faut savoir que généralement, on compte un verre de riz pour deux personnes, soit 50 grammes chacun. Si ce dernier n’est pas l’ingrédient principal de votre plat, cette quantité peut être réduite de moitié pour chaque personne, soit 25 grammes. Le volume du riz étant également plus important après la cuisson, il faut appliquer la règle du 2 par 3, à savoir 2 volumes de votre féculent pour 3 volumes d’eau. 

Faut-il laver le riz avant de le cuire ?

A moins que vous ne souhaitiez préparer un risotto qui nécessite que le riz soit gluant, il est conseillé de laver votre riz plusieurs fois pour retirer l’amidon qui lui donne cette consistance collante. Vous saurez qu’il est prêt à être cuisiné une fois que l’eau de rinçage devient claire. Cette dernière peut d’ailleurs vous apporter de nombreux bienfaits sur le plan cosmétique. Le magazine Femme Actuelle rappelle également que cela peut s’avérer utile pour des raisons d’hygiène, notamment pour rincer les résidus de poussière ou de sable qui ont pu s’y glisser durant la récole. 

Lire aussi Voici la meilleure façon de cuire du riz à la maison

Contenus sponsorisés