Voici pourquoi il faut enlever ce poison de votre bouche

Voici pourquoi il faut enlever ce poison de votre bouche


De prime abord, se faire soigner une carie n’a rien de dangereux. Vous changerez d’avis lorsque vous saurez de quoi est composé un plombage…

Que contiennent les plombages ? 

Le plombage, contrairement à ce que son nom indique, n’est absolument pas composé de plomb… mais de mercure !

L’amalgame dentaire (ce qui constitue un plombage) contient 50% de mélange d’argent, de cuivre, de zinc et d’étain et 50% de mercure.

Oui, ce même mercure qui est interdit dans l’usage de soins dentaires au Japon depuis 30 ans, en Russie depuis 1985, en Suède depuis 1999, qui est condamné en Norvège. En Californie, il est de la responsabilité des cabinets dentaires qui l’utilisent d’informer les patients qu’ils s’exposent à d’éventuels risques tels que des troubles de la reproduction et un risque de malformations à la naissance.

En France, cette pratique est appliquée en masse et sans informer les patients des risques que peut provoquer le mercure sur la santé.

Aux États-Unis, l’Association dentaire américaine (qui constitue le plus grand rassemblement de dentistes au monde) a été créée afin d’exercer une pression sur l’utilisation de l’amalgame. Même si l’on peut constater que depuis 1984 elle reconnaît et déclare que du mercure s’échappe mais « en quantité trop insignifiante pour affecter la santé ».

Idem pour le Canada où l’association dentaire veut bien reconnaître que seulement 3% de la population présente une sensibilité au mercure. Néanmoins, elle continue d’affirmer que de manière générale, l’amalgame dentaire n’a aucun danger pour la santé.

En quoi l’amalgame dentaire est-il nocif ?

De multiples recherches scientifiques ont prouvés qu’une vapeur de mercure s’échappe en continu des amalgames dentaires, celle-ci est directement inspirée par les poumons et 80% de cette vapeur est ensuite automatiquement absorbée par l’organisme, passant donc dans le sang.

Il a été également démontré, d’après des expériences effectuées sur des animaux et lors d’autopsies sur des corps humains, que la vapeur de mercure s’accumule au niveau du cerveau et des reins.

Les effets du mercure sur la santé :

  • Perturbation du système nerveux
  • Fonctions cérébrales endommagées (troubles de la personnalité, tremblements, modification de la vision, surdité, perte de mémoire)
  • ADN et chromosomes endommagés
  • Allergies telles que des éruptions cutanées
  • Fatigue et maux de tête
  • Sperme détérioré et fausse couche
  • Douleurs musculaires, abdominales et articulaires
  • Fibromyalgie
  • Spasmophilie
  • Hyperactivité chez les enfants

Les dentistes sont les premiers touchés par les effets nocifs du mercure

Nous pouvons également constater des cas élevés de contamination au mercure chez les dentistes et leurs personnels. Ils sont les premiers à y être exposés, ils inhalent quotidiennement des vapeurs de mercure et sont 4 fois plus sujets au glioblastome (tumeur maligne du cerveau).

Comme mentionné plus haut, un des nombreux effets secondaires est le trouble de la personnalité, les fonctions cérébrales étant touchées cela mène à un taux de dépression et par conséquent à un taux de suicide supérieur à 60% chez les dentistes comparativement aux autres médecins.

M. Nylander, connu mondialement pour ses recherches sur le sujet a, en 1989, autopsié aves son équipe plusieurs anciens dentistes ainsi que leurs assistants, et a découvert que le taux de mercure été multiplié par 35 par rapport à des personnes non exposées. Pourtant la grande majorité des dentistes autopsiés n’étaient plus en contact avec du mercure depuis plusieurs années.

Une expérience effectuée sur des brebis enceintes, réalisée par le Dr Vimy en 1990, consistant à implanter des amalgames dans les dents des brebis enceintes, a démontré que la mère a été fortement contaminée. La plus forte contamination à hauteur de 9 000 microgrammes par kg a été détectée dans les reins. Le cœur, les muscles, les gencives, les glandes parotides ainsi que l’estomac ont eux aussi été atteints. Chez le fœtus, on peut aussi remarquer une contamination du foie, des reins et du cerveau (hypophyse) à teneur de 100 microgrammes par kg. Ainsi la mère et son petit sont complètement contaminés par le mercure.

Comment s’en débarrasser ?

Il existe trois étapes importantes dans la décontamination au mercure :

  • La supplémentation diminue les effets toxiques causés par le mercure, active les fonctions éliminatrices et répare les fonctionnements cellulaires et métaboliques.
  • La chélation consiste à enlever les toxiques accumulés.
  • Les soins dentaires, assainissement buccal et une chélation en intraveineuse (IV).

Le retrait d’amalgames peut être dangereux et engendrer une émission considérable de mercure qui aurait un effet destructeur sur l’organisme sans pouvoir le traiter. Si vous avez des plombages en amalgame de mercure, il est fortement conseillé de prendre rendez-vous chez votre dentiste afin d’effectuer les soins nécessaires. À l’avenir, préférez les amalgames blancs ou les résines composites.


Loading...

Les + lus