x

Voici pourquoi certaines personnes font du bruit pendant les rapports sexuels

Opinion

Pendant l’activité sexuelle, il n’est pas rare que nous gémissions ou que nous criions. Cette particularité pendant les rapports intimes en dit long sur notre rapport à la sexualité et est expliquée par plusieurs experts. Ces bruits que nous émettons pendant la stimulation de nos zones érogènes augmentent le ressenti du plaisir.

Relayées par nos confrères de CNN, les raisons pour lesquelles nous faisons du bruit pendant l’excitation sexuelle sont nombreuses. Cela peut permettre de manifester son désir sexuel et de le transmettre à son partenaire et cela améliore les relations physiques.

Une particularité que l’on assimile à la sexualité féminine

Qu’il s’agisse des films pornographiques ou de la représentation que l’on se fait d’une femme pendant une grande excitation, l’imaginaire collectif attribue souvent la puissance de la voix aux râles féminins. Lors des caresses, les femmes peuvent avoir ce comportement sexuel pour des raisons motivées par un but. Gayle Brewer de l’Université de Central Lancashire et Colin Hendrie de l’Université de Leeds, des experts se sont penchés sur ces bruits érotiques en interrogeant 71 femmes hétérosexuelles sexuellement actives âgées de 18 à 48 ans. Cette étude prouve que 66% des femmes affirment qu’elles gémissent pendant l acte afin d’accélérer l’orgasme de leur partenaire et que 87% simulaient la jouissance pour renforcer leur assurance. Bien qu’il existe des hommes qui peuvent faire du bruit pendant qu’ils ont des plaisirs sexuels, ils restent rares. « Les hommes sont plus des grands muets traditionnellement » note Pierre Desvaux, sexologue et andrologue interrogé par Rtl.

Orgasme féminin – Source : Futura-Sciences

Simuler est mauvais pour la vie sexuelle

Si ces signes du plaisir féminin sont aussi une façon d’encourager le partenaire et de provoquer un orgasme sexuel, d’autres motivations amènent les femmes à se montrer bruyantes. Parmi elles, celles de soulager l’ennui, la fatigue ou encore la douleur pendant les rapports sexuels. Kristen Mark, chercheuse en sexualité à l’Université de l’Indiana explique que les médias véhiculent cette association entre les gémissements et l’orgasme ou la forte excitation qui crée l’amalgame pour les hommes. Pour autant, prouver sa satisfaction sexuelle de façon factice n’est pas sain pour l’entente entre les partenaires au lit. C’est ce qu’explique Patty Brisben, éducatrice sexuelle et auteure. « Si vous simulez un orgasme, vous signalez à votre partenaire qu’il fait tout correctement, alors qu’en fait ce n’est pas le cas » prévient-elle. L’experte en sexologie recommande de gémir seulement lorsqu’on est excitées plutôt que de simuler pour cacher lorsque les pratiques sexuelles sont frustrantes ou désagréables. Selon une étude, il faut quinze minutes aux femmes pour atteindre l’extase.

Une spécificité qui n’est pas exclusive à l’homme

Ces bruits qui traduisent une forme d excitation ne sont pas seulement l’apanage des êtres humains. Les babouins femelles emploient également ses « vocalises copulatoires » selon leur niveau de fertilité et leur partenaire. Ainsi, ces mammifères émettent des sons plus complexes lorsqu’elles sont proches de l’ovulation ou que le babouin est dominant. Les singes macaques femelles sont aussi animées par la volonté de déclencher l’orgasme de leur partenaire lorsqu’elles hurlent.

Plaisir sexuel – Source : Femme Actuelle

Gémir peut servir à dire ce qui nous procure du plaisir physique

Simuler peut nuire aux rapports physiques mais gémir peut parfois avoir du bon. Et pour cause, les femmes peuvent avoir une sexualité meilleure en se montrant plus bruyante au moment où elles sentent que l’extase se rapproche. Ce râle est une façon de communiquer l’approche d’un orgasme clitoridien ou vaginal. Patty Brisben explique que cette vocalisation apprend au partenaire ce qui fait du bien. Cela peut vous aider à dire: «  Arrêtez, allez, oui, plus s’il vous plaît » sans avoir l’air d’un agent de la circulation » » s’amuse la spécialiste. Et cela n’est pas le seul avantage à tirer de cette expressivité puisque selon Kristen Mark, ces râles aident à prendre le contrôle de la sexualité puisque gémir peut aider à ressentir plus d’excitation et de plaisir. « Je pense qu’il y’a beaucoup de femmes qui ont besoin d’être expressives pour s’aider elles-mêmes à atteindre l’orgasme. Cela les aide à faire avancer leur orgasme » souligne-t-elle. La chercheuse ajoute qu’au moment où la femme se calme après avoir gémi, elle est probablement sur le point de jouir. Interrogée par Women Health Mag, Nicole Buratti, coach en sexualité et vie de couple explique que faire ces vocalisations sexuelles est un « coup de pouce » dans la bonne direction et que cela signifie que le partenaire sexuel est satisfaisait. « C’est souvent une réponse involontaire à tout cet effort physique. Les gens ne comparent pas les grognements de tennis aux gémissements sexuels sans raison, après tout » affirme la spécialiste.

Pourquoi gémir multiplie la sensation de plaisir ?

Laurie Mintz, docteur en sexologie et auteure d’un ouvrage cite des recherches qui prouvent que cette particularité de la relation physique peut être positive pour la sexualité. « Plus vous êtes profondément dans l’expérience sexuelle, moins vos sons peuvent être inhibés » affirme l’experte qui explique que ces râles permettent de mieux ressentir le plaisir et de se sentir plus excité. « Le bon sexe est libérateur et gémir quand l’envie vous vient vous aide à éliminer vos inhibitions afin d’être entièrement immergé dans le plaisir » souligne-t-elle. Pour Nicole Burratti, ces bruits améliorent le réflexe orgasmique. Et pour cause, ces gémissements déploient la gorge, ralentissent la respiration et décontractent les muscles du plancher pelvien. « Cela peut conduire à un orgasme époustouflant » explique la spécialiste de la relation sexuelle et du couple.

Faut-il nécessairement gémir ?

Si vous n’êtes pas démonstratif pendant le rapport amoureux, il n’est pas nécessaire de se forcer à faire des bruits lascifs. Laurie Mintz note que des personnes silencieuses pendant la relation sexuelle peuvent profiter tout autant de leurs ébats. « Le bruit aide certaines personnes à se sentir plus excitées et à éprouver du plaisir, et pour d’autres, il gêne » observe l’auteur d’un ouvrage sur l’orgasme. Les adeptes du silence ne doivent pas se forcer et peuvent exprimer leur désir à leur manière avec les mouvements ou en guidant leur partenaire. Pour être au plus près de son plaisir, il est important de connaître son corps. Les femmes qui ont le plus d’orgasmes prennent souvent ces 4 habitudes.

Une sexualité épanouie – Source : Doctissimo

Comment être assez à l’aise pour se montrer expressif au lit ?

Ceux qui souhaitent passer le pas pour guider leur partenaire pendant l acte sexuel peuvent commencer crescendo. La coach recommande aux plus inhibés d’essayer seul pour prendre plus d’assurance pour avoir un orgasme plus rapidement. « Commencez par prendre de profondes respirations abdominales et laissez-les sortir lentement avec un soupir ponctuant votre respiration » conseille Nicole Burrati. Le docteur en sexologie recommande de parler de ce sujet et de ses besoins sexuels à son partenaire si l’on n’ose pas se montrer plus expressif avant la jouissance sexuelle. « Dites-lui que vous voulez essayer de faire plus de bruits parce que vous avez entendu dire qu’ils allaient s’activer avec l’exercice. Ce sera amusant pour vous deux » suggère Laurie Mintz. Pour apprendre à se montrer plus démonstratif, explorer son corps seul permet de comprendre les stimuli qui augmentent l’excitation.

Comment gémir ?

Cette question que les plus timides au lit se posent nuit à la qualité des rapports sexuels. C’est ce qu’explique Laurie Mintz qui affirme que trop réfléchir sur la façon dont on gémit peut se montrer infructueux dans la quête d’une meilleure vie sexuelle. « Dans tous les domaines du sexe, il existe rarement une solution unique » observe-t-elle. Pour avoir un rapport sexuel qui fait la part belle à la sexualité et à l’échange, montrez-vous naturel. Etre alerte à ces sensations lors d’une pratique sexuelle permet d’être présent au moment et de ne pas intellectualiser ses réactions. Ce lâcher-prise est une condition nécessaire pour avoir un meilleur rapport au sexe centré sur ce que fait votre partenaire plutôt que d’être attentif aux pensées qui vous submergent. Si vous avez du mal à vous détendre, respirez lentement pour être au plus près de vos sens et laissez vos envies parler pour vous. « Utilisez votre souffle comme guide dans vos gémissements. A l’expiration, laissez votre voix sortir et envoyez la vers votre bassin » recommande Nicole Burratti qui s’inspire du sexe tantrique pour cette approche qui augmente le plaisir. Laurie Mintz indique qu’au moment où l’on sera cœur, corps et esprit dans ce moment privilégié à deux, plus nos sons seront audibles. Etre pleinement attentif à ces sens permet de vivre un orgasme intense.

Améliorer sa vie sexuelle – Source : Femmes d’Aujourd’hui

Faut-il simuler ?

Alors qu’être plus bruyant pendant les rapports ne fait de mal à personne, faire semblant de prendre du plaisir n’est pas sain pour aspirer à mieux s’entendre sur l’aspect sexuelle. Voir plutôt les gémissements comme une façon de donner confiance aux performances de son partenaire plutôt que des signaux contraires lui permet de mieux cerner vers quelles zones s’attarder ou non. « En faisant semblant, nous leur apprenons à faire exactement ce qui ne fonctionne pas pour nous » affirme Laurie Mintz.

Comment augmenter le plaisir au lit ?

Une vie sexuelle épanouie est le ciment d’un couple et il est important de ne pas négliger cet aspect de la communication. Ces moments à deux sont représentatifs de votre complicité et intimité. Comprendre ce qui apporte du plaisir à votre partenaire rend ces instants magiques et vous aide à mieux explorer vos fantasmes. Pour cela il faut suffisamment de temps pour que vous ayez le temps tous deux de parler de ce qui vous plait. S’attarder sur les préliminaires est une bonne habitude pour voir les réactions de votre partenaire face à la stimulation d’une zone érogène. Rajouter du piment dans votre sexualité est une approche commune que vous pouvez adopter en utilisant des sextoys ou en recourant aux jeux de rôles pour donner un côté plus cérébral au sexe. Connaître ce que vous excite et le dire est également un moyen de faire des ébats une parenthèse hors du temps où le partenaire se montre créatif et centré sur votre plaisir. Si cela n’est pas un moment généralement partagé à deux, la masturbation peut s’inviter sous vos draps pour permettre à l’autre de comprendre la façon dont vous aimez être caressée. Pour profiter de moments coquins mémorables, il est essentiel de se mettre dans une atmosphère sensuelle. Laissez les aléas du quotidien vers le pas de la porte et délester vous du stress qui enlise ce bel acte dans la routine et l’assimile à un « devoir conjugal ». Cette conception est délétère pour le couple qui appréhende ce moment intime comme un impératif pour rendre son partenaire heureux.

Que faire lorsqu’il existe une frustration sexuelle ?

Chaque couple a une fréquence de rapports sexuels propre et c’est la qualité de ces derniers qui doit primer. En cas de troubles sexuels liés à la libido, à l’érection ou à l’orgasme, il est recommandé de consulter un sexologue mais aussi d’oser le dialogue lorsqu’un problème se pose. Cette consultation vous permettra de mieux comprendre la psychologie de l’autre et ses éventuels blocages. Avancer à deux vers une meilleure entente sexuelle demande un engagement et une volonté de donner. Le quotidien au lit n’est pas linéaire et demande un investissement des deux partenaires tant sur le point de vue physique qu’émotionnel. Une discussion lorsque la communication physique n’est plus fluide est de rigueur pour retrouver un élan à se faire du bien. La pénétration n’est pas le point culminant de l’acte sexuel, c’est toutes les caresses et attitudes qui le définissent. Se montrer transparent sur ce qui nous procure du plaisir est indispensable pour avancer vers une sexualité épanouie basée sur le renouveau et la confiance.  S’il est important de suivre ces conseils, 10 erreurs sont à bannir dans l’intimité.

Contenus sponsorisés
Loading...