Voici la plus grande erreur que font les couples au lit !

Les « after sex » diffèrent chez les hommes et les femmes. Si certains ont le réflexe de rouler sur le côté ou d’aller dormir ailleurs (comble de la goujaterie), d’autres, sont avides de romance et de câlins. Faire durer ce moment de tendresse renforcerait les liens des couples et accroitrait leur désir. Encore faut-il comprendre pourquoi les hommes s’endorment illico et trouver le moyen de les garder conscients un peu plus longtemps.

Pourquoi les hommes s’endorment après une partie de jambes en l’air ?

Gainsbourg, ce grand écorché vif, réputé pour ses pirouettes verbales chantait dans la recette de l’amour fou : « Mais après les transports, ah s’il s’endort alors là, foutez le dehors ». N’en faites rien! Si cette manie qu’a votre partenaire de dormir comme un bienheureux vous agace elle ne serait pourtant pas intentionnelle. Ces messieurs auraient en fait une très bonne excuse pour faire un petit somme après les galipettes : une disculpation rationnelle et même scientifique  que révèlent des chercheurs français.

Ces derniers se sont penchés sur l’insatisfaction féminine en passant au crible le cerveau des hommes, avant, pendant et après des ébats et en analysant l’activité cérébrale et les changements qui s’y produisaient. Le constat est édifiant ! C’est le cerveau de votre chéri qui  lui chanterait berceuse, le programmant pour s’endormir après avoir atteint le septième ciel. C’est ce qu’établissent les scanners effectués sur des participants lors des trois phases. Les scientifiques ont observé que le cortex cérébral, siège des fonctions cognitives, se mettait en veille pendant l’orgasme. Tandis que deux autres régions, le cortex cingulaire et l’amygdale, envoient un message au cerveau l’incitant à évacuer tout désir sexuel, en libérant deux substances qui ont la particularité d’induire l’endormissement et qui ne sont autres que la sérotonine et les opioïdes. Voilà qui explique pourquoi les hommes, après les ébats, ne sont plus bouillonnants d’excitation et n’aspirent plus qu’à un peu de répit. S’il s’endort et vous susurre des mots incompréhensibles à l’oreille,  c’est qu’il est tout simplement fatigué sans que cela ne vienne remettre en cause l’amour qu’il éprouve pour vous.

Comment instaurer le rituel des câlins après l’amour ?

Même avec autant de preuves scientifiques, une femme restera peu convaincue et réclamera sa dose de câlins et de mots tendres. On en revient à l’éternel dilemme : comment remédier à ce que votre chéri s’assoupisse aussitôt après avoir joui ?

Le rapport sexuel est quelque chose de tellement intime que le contre coup est dur à accuser pour la gent féminine. Si l’homme a besoin d’espace, la femme, elle, a besoin de paix intérieure, en quête de reconnaissance, non pas celle de ses performances sexuelles mais de sa place dans le couple voire dans le cœur de son partenaire. Relativisez tout de même, ça aurait pu être pire : imaginez s’il se soit endormi pendant que vous dégrafiez votre soutif ou que vous vous évertuiez à lui faire une gâterie.

Maintenant à l’action ! N’allez pas jusqu’à gâcher son bon sommeil réparateur mais changez votre fusil d’épaule et prenez-vous y doucement, d’abord en modifiant l’heure de vos plaisirs complices. Au lieu de vous y adonner à la tombée de la nuit, faites-le à l’heure du petit déjeuner.  Il y a de minces risques pour que votre chéri s’assoupisse à 10h un samedi matin. Et puis qui veut aller loin ménage sa monture !  N’épuisez pas totalement votre homme pendant l’acte sexuel et alternez entre positions acrobatiques et d’autres plus paresseuses, de sorte à lui laisser un peu d’énergie qu’il dépensera à vous masser la colonne vertébrale  après les galipettes.

Il est bien éveillé ? Soyez féline en le caressant délicatement et le couvrant de mots d’amour. Il est hypnotisé et affiche un sourire gaga ? Bingo, en bon gentleman, votre chéri surmontera sa fatigue pour s’occuper de votre « pseudo » dépression post-coïtale. Petite capricieuse que vous êtes ! Ce n’est pas encore tout à fait gagné tant que vous n’aurez pas fait de ce moment de tendresse, un rituel même en dehors des rapports sexuels. Faites introduire la douceur dans votre quotidien. Prenez à tout moment de la journée quelques minutes  d’intimité et de tendresse, simplement en vous bécotant tendrement, en vous blottissant l’un contre l’autre, en vous passant un coup de fil.

Et si monsieur le tire-au-flanc a ses raisons, sortez-lui votre argument choc : D’après une étude de l’université de Toronto, la « session de cajoleries » entretient la flamme et le désir au sein du couple. Elle est comparable à un trophée qui rend les partenaires fiers et bien dans leur peau, en plus d’être amoureux comme jamais. Si ça c’est pas LA raison à servir !

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close