Voici pourquoi les parents sont toujours fatigués après la naissance de leur bébé !

Après la venue au monde d’un bébé, la vie de ses parents change complètement. En plus du bonheur et de l’amour qu’apporte un tel événement, il peut avoir quelques désagréments parfois difficiles à gérer, surtout pour un couple qui vient d’avoir son tout premier bébé. Si vous désirez savoir pourquoi les parents sont toujours exténués après une naissance, voici quelques raisons qui vont certainement vous convaincre !

Voici pourquoi les parents sont toujours exténués après la naissance de leur bébé :

Ils ne dorment jamais toute la nuit

Avec la naissance de bébé, dormir consiste à fermer les yeux pendant des intervalles de 2 ou 3 heures maximum. Quand bébé commence à faire ses nuits, les parents se réveillent en sursaut pour s’assurer qu’il va bien. Une fois rassurés, ils n’arrivent pas à se rendormir car l’adrénaline causée par leur inquiétude les en empêche ou parce qu’ils ont réveillé le petit. Quelques années après, l’enfant se réveille en pleine nuit parce qu’il a froid, faim, soif, envie de faire pipi ou à cause des cauchemars. Adolescent, il doit être surveillé pour éviter les escampettes nocturnes ou attendu pour s’assurer qu’il est bien rentré.

Quand il est enfin adulte, les parents ont pris de l’âge et leur cycle de sommeil a depuis longtemps été modifié.

Pas de répit !

Quand bébé est réveillé, il n’y a pas de répit. S’il n’est pas collé aux jambes ou au bras de sa maman, il doit être surveillé de près pour limiter les risques d’accident liés à chaque tranche d’âge : la couverture qui remonte sur son visage, rouler du lit, tout porter à la bouche, tomber, etc. Une fois endormi, au lieu de se reposer, les parents doivent réaliser toutes les taches qu’ils n’ont pas eu le l’occasion de faire.

Aucun jour de congé

Quand on est surmené ou malade, nous avons le droit à quelques jours de congé ou à un arrêt maladie. Mais quand on est parents, on oublie cela ! Même si vous avez une migraine qui vous divise la tête en deux, vous ne pouvez pas rester au lit : la lessive est à faire, le repas doit être prêt à temps, les enfants ont besoin d’attention et de surveillance, etc. Être parent est un emploi, littéralement à plein temps.

Un cerveau surchargé

Pour une journée type à la maison, il faut pouvoir gérer toutes les tâches domestiques, surveiller les enfants de près et répondre à leurs questions incessantes sur le comment et le pourquoi de tout ce qu’ils voient, les consoler et leur accorder le temps nécessaire pour jouer avec eux ou leur lire une histoire. Plus ils grandissent, plus leurs paroles sont moindres certes, mais plus elles sont pointues et donnent lieu à des polémiques pas faciles à étouffer.

Ils restent éveillés jusqu’à 2h du matin, juste pour profiter l’un de l’autre 

Pour enfin profiter d’un petit moment en tête à tête, les parents sont prêts à sacrifier une nuit de sommeil, ou au moins une bonne partie, pour regarder un film ensemble ou s’allonger dans les bras l’un de l’autre pour discuter. Ce petit moment de répit permet aux deux partenaires de se retrouver physiquement et émotionnellement, empêchant ainsi la routine de s’installer et de les éloigner. Cependant, la petite baisse d’énergie due au manque de soleil ne manquera pas de se faire sentir le lendemain.

C’est physique !

En plus de tous les changements qui s’opèrent dans le corps de la maman dès le début de la grossesse et jusqu’à l’accouchement, l’impact physique chez les parents n’est pas prêt à se terminer. En plus de devoir porter un enfant ou deux sur ses hanches, il faut également subir leurs coups et sauts inattendus sur votre dos, estomac, épaules… pendant qu’ils jouent. 

Des tâches domestiques interminables

Être parents, c’est aussi veiller à ce que les enfants se développent dans un environnement sain et propre. Pour cela, il faut nettoyer toutes les taches possibles et imaginables de nourriture, de vomi, de pipi, de selles, etc. De plus, il faut constamment ranger les vêtements et jouets qui ont la fâcheuse manie de se retrouver dans le séjour et le salon beaucoup plus souvent que dans la chambre.

En plus de tout cela, l’inquiétude ronge également la santé des parents. Peur de la mort subite du nourrisson, peur de voir son enfant maltraité, peur qu’il se fasse mal en tombant, peur qu’il ait de mauvaises fréquentations… sont autant de choses qui augmentent leur stress et favorisent l’apparition des marques de vieillesse. Vous comprenez maintenant pourquoi les parents sont toujours à bout de force ?

Lire aussi Enfant colérique : est-ce la faute des parents ?

Contenus sponsorisés