Voici pourquoi il ne faut plus laisser votre chien vous lécher !

Avoir un animal de compagnie, surtout un chien, est un véritable plaisir. Fidèle et d’une nature joueuse, il ne rate pas une occasion de manifester son affection et son attachement. D’ailleurs, après une longue journée passée dehors, il accourt pour vous donner un coup de langue affectueux. Or ce geste tendre peut être néfaste et mettre votre santé en danger. Voici pourquoi.

Avoir un animal de compagnie est une grande responsabilité qu’il faut assumer. Pour préserver la santé de votre toutou et garantir une cohabitation saine et sans danger avec lui, il faut choisir son alimentation avec soin, lui assurer une routine d’hygiène correcte, ainsi qu’un contrôle régulier chez le vétérinaire. Cela limitera les risques d’allergies et de maladies chez l’humain qui le côtoie.

Mais malgré tout cela, il faut savoir que les chiens peuvent facilement, mais involontairement, mettre en danger la santé de leur maître, à cause des bactéries pathogènes présentes sur leur langue et qu’ils transmettent en leur léchant le visage.

La gueule des chiens, plus propre que la bouche des humains ?

On a tous entendu cette phrase un jour ou l’autre, mais c’est faux. D’ailleurs, Marty Becker, auteur de l’ouvrage dédié aux amateurs de chiens Chicken Soup For the Dog Owner’s Soul, l’explique clairement :

« Il vous suffit de voir, regarder et sentir pour réaliser que ce n’est pas vrai ! ». Vous n’avez qu’à vous rappeler sa manière spéciale de saluer son ami, consistant à lui renifler le derrière, pour vous convaincre de l’absurdité de cette déclaration.

De plus, John Oxford, Professeur de virologie et de bactériologie à l’Université Queen Mary à Londres, affirme qu’il n’est pas uniquement question des bactéries pathogènes présentes dans la salive de votre animal, mais surtout de tout ce qui entre en contact avec son museau. Il vous suffit de voir les poubelles et saletés, surtout les excréments d’autres chiens, où toutou fourre son museau, pour réaliser la quantité de virus et de bactéries pathogènes qui y prolifèrent.

Quelques problèmes de santé causés par les bactéries transportées par les chiens :

La teigne

La teigne est une maladie très contagieuse, transmise à l’homme par contact direct avec un animal contaminé ou par contact de la peau avec un tissu ou un canapé. Ce sont alors des champignons filamenteux qui apparaissent, et la teigne se manifeste chez l’animal par des zones circulaires sans poils, avec une croûte jaunâtre sur la peau et des démangeaisons.

Chez l’humain, elle cause l’apparition de lésions rondes enflammées avec des démangeaisons plus ou moins importantes sur différentes parties du corps, notamment celles qui sont souvent en contact direct avec l’animal, telles que les mains, les bras, le visage ou le cou. Autre symptôme : des pertes localisées et au contour bien déterminé de poils au niveau du cuir chevelu, des bras ou de la barbe.

Le traitement de la teigne se fait généralement par l’application locale de crèmes ou de pommades, mais nécessite parfois un traitement par voie orale. Il est également recommandé de désinfecter toute la maison, car les microorganismes de la teigne sont extrêmement résistants dans l’environnement extérieur et peuvent rester actifs jusqu’à 1 an.

Les SARM (ou MRSA en anglais)

Le Staphylocoque Aureus Résistant à la Méthicilline (ou Methicillin-Resistant Staphylococcus Aureus) est une bactérie de la famille staphylocoque aureus, également appelée staphylocoque doré, qui se caractérise par sa résistance au traitement antibiotique à la méthicilline, généralement utilisé pour éliminer cette famille de bactéries.

En cas d’infection modérée, apparaissent des boutons ou des furoncles. Dans d’autres cas plus graves, une contamination par ces bactéries engendre une pneumonie ou une bactériémie, qui se traduit par une réponse inflammatoire systémique due à la présence de bactéries vivantes dans le sang.

Le traitement de cette infection est assez long et coûteux, et pas toujours efficace.

Les capnocytophaga canimorsus

Ces bactéries, transmissibles à l’être humain à travers la salive de leur chien, peuvent provoquer des lésions cutanées localisées, avec ou sans signes d’inflammation. Dans des cas plus graves, elles peuvent causer une septicémie (infection du sang), qui s’accompagne de fièvre, de frissons, de confusion et de céphalée. Le danger d’une telle contamination est lié à son risque d’évolution caractérisé par une coagulation intravasculaire disséminée, et des infections des organes internes pouvant mener au décès dans 30% des cas.

En Grande-Bretagne, plusieurs cas de contamination à la capnocytophaga canimorsus ont été rapportés, dont une femme qui n’a pu être sauvée que grâce à un long traitement antibiotique et un séjour de deux semaines en soins intensifs.

Lire aussi C’est prouvé ! La salive de chien et de chat peut causer des infections mortelles chez l’homme

Contenus sponsorisés