x

Voici les 4 nouveaux symptômes du Covid-19

Les scientifiques se mobilisent toujours contre le virus du Covid-19 et font sans cesse de nouvelles découvertes. Et nous pouvons dire que nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises. Nous connaissons déjà tous les symptômes récurrents du coronavirus et ils n’échappent à aucun désormais. Seulement, il semble encore que les signes de la maladie prolifèrent au gré du temps.  En effet, de nouveaux symptômes ont été repérés ces jours-ci et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils sont « étonnants ». 

Nous le savons tous maintenant. Perte de goût, d’odorat, fièvre, difficultés respiratoires, toux, entre autres, sont les premiers signes les plus parlants d’une éventuelle infection au Covid-19. Mais de nouveaux symptômes ont pointé le bout de leur nez en plus de toutes celles recensées jusque-là.

Ils ont été nouvellement découverts chez des patients et ils sont au nombre de quatre d’après les informations recueillies par le site d’information RTL : Les orteils violets ou bleutés, une surdité soudaine, une perte de cheveux et des hoquets.

Les orteils bleutés

Au gré d’une étude américaine menée collectivement par la ligue internationale des sociétés dermatologiques et l’Académie américaine de dermatologie, il a été découvert chez une petite catégorie de patients une nouvelle manifestation du Covid-19 au niveau des orteils.

L’auteur de l’étude et dermatologue, Esther Freeman, a expliqué ceci : « il semble qu’il y ait un certain sous-groupe de patients qui, lorsqu’ils contractent le Covid-19, développent une inflammation au niveau des orteils, qui les rend rouges et gonflés, puis ils finissent par devenir violets ». Une déclaration qui a été traduite par Ouest France.

Ultérieurement, entre les mois d’avril et août 2020, il y a eu 1000 manifestations dermatologiques du Covid-19 enregistrées et ce, dans 39 pays du monde. Près de 600 patients sur les 1000 déclarés, arboraient des orteils au teint bleuté. 

La perte de cheveux

Nathalie Lambert de l’Université de médecine de L’Indiana a publié une étude qui révèle que 27% des adhérents auraient affirmé remarquer une perte de cheveux. Plus précisément, 423 personnes sur 1567. Dans le registre de la perte de cheveux, vous pouvez vous enquérir des aliments qui aident à stopper la chute de cheveux.

La perte auditive

Voici un signe inquiétant et qui est aujourd’hui corrélé au Covid-19. En Grande-Bretagne, un premier cas de surdité soudaine et permanente liée au Covid-19 a été repéré. Le cas a été signalé par des médecins dans la revue BMJ Case Reports.

Le hoquet persistant

Voici le 4ème signe rapporté depuis qu’un homme de 62 ans a été présenté aux urgences en avril dernier. Sa particularité est qu’il avait eu du hoquet pendant quatre jours selon la revue médicale The American Journal of Emergency Medicine.

Le cas a été considéré comme sévère alors qu’il ne manifestait aucun symptôme coutumier de la maladie. Il a toutefois été testé positif au coronavirus. Le hoquet persistant pourrait alors être considéré comme un signe du Covid-19 lié à l’infection du système respiratoire.

Ne pas céder à la psychose du Covid-19

Avec ces nouvelles manifestations du Covid-19, certains pourraient bien céder à un renouvellement d’anxiété mais il faut éviter de se projeter dans des scénarios catastrophes.

Tout d’abord, il faut se protéger selon les gestes simples que nous connaissons désormais tous et ce, afin de protéger également notre entourage. Même si l’évolution du coronavirus est préoccupante, il faut veiller à éviter les pensées négatives tout en restant prudent. 

L’un des meilleurs moyens pour prendre du recul est de limiter les sources d’information et éviter les fausses informations et les rumeurs. En effet, y rester exposé c’est se livrer à des actions « anxiogènes qui favorisent la panique » précise Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne.

La clé est dans la modération tout en prenant bien soin de croiser les sources. La psychologue ajoute : « Focaliser sa pensée n’est jamais bon, on finit par ruminer et s’empêtrer dans des pensées dysfonctionnelles qui ne font que renforcer notre malaise et nourrir notre angoisse ». 

Aussi, est-il bon de rappeler que plus de 80 % des cas sont bénins ou ne manifestent pas de symptômes. Actuellement, plein de dispositions sont prises pour endiguer le virus, dont les vaccins en préparation. Pourvu donc que vous soyez suffisamment prudents, il est tout à fait légitime de relativiser« Il n’y a pas de psychose à avoir » avait déclaré Michel Cymesun état d’esprit dont on pourrait bien s’imprégner.

Contenus sponsorisés
Loading...