12 signes que votre foie est malade et qu’il faut le soigner sans attendre

Faisant partie du système digestif, le foie est essentiel pour filtrer les toxines et détoxifier l’organisme. Il permet de stocker les nutriments provenant de la digestion et de trier les substances néfastes telles que l’alcool, les médicaments etc… Cependant, à long terme, une surcharge de toxines ou une exposition à un agent infectieux peut entraver son bon fonctionnement.

De même, certaines maladies dont les hépatites, la maladie du soda ou encore la cirrhose affectent le foie et sont à l’origine de divers symptômes. Parmi eux, on en retrouve 12 qui doivent amener à consulter un professionnel de la santé. Découvrez-les ! 

Les 12 symptômes d’un foie endommagé 

  1. Une fatigue intense

Lorsque l’organisme lutte contre une maladie ou fait face au mauvais fonctionnement de l’un de ses organes, dont le foie, il se fatigue davantage. Ainsi, une personne souffrant d’un foie endommagé verra son état de fatigue devenir intense et chronique, malgré le repos.

  1. Une perte d’appétit

La perte d’appétit est l’un des symptômes évoquant un foie endommagé. En effet, ce dernier joue normalement un rôle important dans la digestion car il produit des enzymes digestives. Cependant, lorsqu’il fonctionne mal, c’est tout ce processus qui est affecté et par la même occasion, l’appétit. 

  1. Des troubles digestifs

Au même moment que l’appétit se perd, des troubles digestifs font leur apparition dont la nausée, la diarrhée ou la constipation car la production de bile par le foie est insuffisante. Ainsi, la digestion est perturbée. Par ailleurs, une insuffisance hépatobiliaire entraîne d’autres complications comme une altération des organes voisins, des troubles hémorragiques et/ou des maladies plus graves. 

  1. Un changement des selles

Quand le foie est endommagé, les selles changent de couleur et deviennent de couleur claires, blanches ou grises. Cela s’explique par le fait que la bile n’est plus transportée vers le côlon et que les selles sont pauvres en stercobiline, le pigment qui leur donne leur couleur brune suite à la dégradation de la bilirubine, le principal colorant de la bile, lui-même issu de la dégradation de l’hémoglobine. 

  1. Un changement de la couleur de l’urine

De la même manière que les selles contiennent un pigment, l’urine est colorée grâce à l’urobiline, un autre pigment provenant de la dégradation de la bilirubine. Toutefois, lorsque le foie fonctionne mal et que la bilirubine n’est pas équitablement éliminée par les selles et l’urine, c’est l’urine qui prend en charge toute l’élimination de cette dernière. Par conséquent, l’urine devient plus foncée, de couleur orange, ambrée ou marron. 

  1. Une jaunisse

Un taux élevé de bilirubine dans le sang, provoqué par une affection du foie, peut être à l’origine d’une jaunisse. La jaunisse, ou ictère, désigne le changement de couleur de la peau, des muqueuses et même des yeux, qui deviennent jaunes. 

  1. Une douleur au ventre

Étant donné que des troubles digestifs font leur apparition suite au manque de production de bile par le foie, ceci provoque une douleur au ventre. Par ailleurs, vu que le foie se situe dans l’épigastre, la zone au-dessus du nombril, il est possible de souffrir d’une douleur dans le haut du ventre, appelée douleur épigastrique. 

  1. Une rétention d’eau

Une rétention d’eau peut être visible dès lors que le foie fonctionne mal. En effet, quand le foie ne filtre plus correctement le sang, c’est tout le circuit veineux qui est atteint, ainsi que le système de régulation des fluides. En conséquence : un gonflement des jambes, des mains, des pieds ou encore des chevilles. 

  1. Des démangeaisons 

Les démangeaisons, ou prurits, peuvent être le signe d’un problème du foie. Il s’agit généralement d’une conséquence liée au taux élevé de bilirubine dans le sang et à sa mauvaise évacuation. 

  1. Un gonflement de l’abdomen

Lorsque le foie est enflammé, il peut augmenter de volume, ce qui a pour conséquence, un gonflement douloureux de l’abdomen. Par ailleurs, en cas de troubles du foie et de la vésicule biliaire, du liquide peut être présent dans la cavité abdominale, ce qui cause son gonflement. 

  1. Une fièvre à répétition

Une fièvre à répétition s’illustre par des épisodes répétés de fièvre modérée ou élevée. Ces épisodes peuvent être provoqués par une affection du foie à laquelle l’organisme répond à travers la fièvre. En effet, la fièvre est un processus naturel de défense, dirigé par l’hypothalamus, une région du cerveau permettant de gérer la température corporelle. Cela permet de créer un environnement hostile aux agents pathogènes. Cependant, lorsque la fièvre dure et qu’elle est trop élevée, le pronostic vital peut être engagé, c’est pourquoi un avis médical est nécessaire. 

  1. Une sensation de mal-être généralisé 

En plus de l’un ou plusieurs de ces symptômes et si vous souffrez d’une sensation de mal-être généralisé, il convient de se rendre chez un professionnel de la santé afin d’écarter toutes maladies graves, et notamment celles liées au foie. 

Lire aussi Cirrhose du foie. Les 10 premiers symptômes à connaître

Contenus sponsorisés