Voici le temps dont une femme a besoin pour récupérer d’un accouchement

Voici le temps dont une femme a besoin pour récupérer d’un accouchement


Tous les accouchements ne se passent pas de la même façon, certains se déroulent dans les meilleures conditions d’autres beaucoup moins, mais dans tous les cas, il s’agit d’une épreuve de taille pour une femme, une épreuve qui aura un impact considérable sur son corps. La question que nous devrions donc nous poser c’est de combien de temps une femme a besoin pour récupérer d’un accouchement et de reprendre une vie normale ?

Bien sûr, chaque femme, chaque accouchement et chaque processus de récupération post-partum a ses propres particularités mais il y a, selon les spécialistes du domaine, un temps moyen de récupération que chaque future maman devra connaître, ne serait-ce que pour avoir un aperçu général de ce qui l’attend une fois qu’elle aura mis au monde son bébé.

Que se passe-t-il pendant la période de convalescence ?

Il faut en effet entre six et huit semaines pour que le corps d’une femme puisse récupérer après une naissance. Ceci représente le temps qu’il faut à votre corps pour que votre utérus puisse se contracter jusqu’à reprendre sa taille originale. Une femme doit du coup s’attendre à ressentir les changements suivants :

  • Contractions, aussi appelées « douleurs postérieures »
  • Douleurs musculaires, notamment au niveau des bras, du cou et de la mâchoire
  • Saignements
  • Pertes vaginales pour une durée de 2 à 4 semaines, elles peuvent même durer jusqu’à 2 mois après l’accouchement dans les cas extrêmes
  • Douleurs vaginales
  • Engorgement mammaire annonçant la montée de lait
  • Douleurs dans le bas du ventre chez les femmes ayant subi une césarienne pouvant durer jusqu’à deux semaines
  • Retard des règles de 6 à 8 semaines. En cas d’allaitement, elles peuvent mettre plusieurs mois avant de reprendre leur cours normal

Des changements supplémentaires peuvent survenir chez certaines femmes

Il arrive que certaines femmes aient un gonflement des mains et des pieds, il y en a qui peuvent aussi être constipées ou avoir une douleur généralisée dans tout le corps, toutes ces choses dépendent du déroulement du processus d’accouchement. Sachant qu’en cas de césarienne, une femme devra en plus de cela faire face aux plaies et aux séquelles de la chirurgie abdominale qu’elle a subie.

Selon Janis M. Miller, de la School of Nursing de l’Université du Michigan, 6 semaines est le temps minimal dont une femme peut avoir besoin pour se remettre d’un accouchement en se basant sur des recherches qu’elle a elle-même menées : « Nos données montrent qu’une femme a besoin d’une assez longue période de temps pour se remettre d’un accouchement très difficile. Malheureusement, de nos jours, ce besoin n’est pas toujours pris en considération et les femmes ne sont pas autorisées à disposer de plus de temps. »

Autrement dit, cette durée de 6 à 8 semaines n’est pas une règle générale ni absolue. Si vous avez donc besoin de plus de temps pour vous sentir comme avant, il n’y a absolument rien d’anormal là-dedans.

Il y a également des changements psychologiques à prendre en compte

Nous avons parlé jusque-là de la récupération physique, mais qu’en est-il de l’impact psychologique ? Un point que beaucoup de gens ne prennent pas en considération. Il s’agit en fait d’un changement motivé à la fois par les bouleversements hormonaux pouvant procurer plusieurs émotions et par le sentiment de maternité qui peut à lui seul représenter un défi.

Dr. Julie Wray, de l’université de Salford, a interrogé des femmes après l’accouchement et a remarqué que leurs expériences étaient très différentes. Elle explique d’ailleurs que notre société contemporaine a besoin d’adopter une vision plus réaliste au sujet des expériences post-naissance : « Les femmes pensent généralement qu’elles ont besoin de plus des 6 à 8 semaines estimées. Elles pensent également avoir besoin de soutien bien au-delà de cette période de temps. »

Ce qu’il faut retenir de tout ceci est que la période de convalescence, sa durée et les changements qui s’y opèrent varient d’une femme à l’autre en fonction de tout un tas de facteurs. Il faut alors garder à l’esprit que c’est comme c’est le cas pour le travail et l’accouchement, le parcours post-partum de chaque femme lui est propre. Inutile donc de comparer, il est plutôt temps de récupérer.