Voici pourquoi les gens sont infidèles, même s’ils sont dans une relation amoureuse stable

L’une des étapes d’une relation de couple est l’engagement officiel à travers le mariage. Lors de ce dernier, les futurs époux s’engagent à prendre soin de l’autre, pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse et dans la pauvreté, dans la santé et dans la maladie ainsi qu’à être fidèles. Mais à l’heure des divorces, de plus en plus d’infidèles voient le jour.

Entre les nouveaux moyens de communication pour séduire et l’essor des amourettes d’un soir, il est compliqué pour les personnes entretenant une relation amoureuse stable de comprendre l’infidélité de l’autre. Alors, voici quelques nouvelles explications de la part du psychothérapeute et professeur Todd Creager pour éclaircir les raisons d’une infidélité ! 

L’enfance et l’impact sur la fidélité 

D’après lui, l’enfance impacterait le fonctionnement et les comportements de l’adulte, notamment au sujet de la fidélité. En effet, une mère attentive qui calme un bébé anxieux en le touchant, en lui donnant de la nourriture ou en changeant sa couche au bon moment l’aide à réguler ses émotions. En outre, cette même mère est capable de stimuler l’enfant lorsqu’il est dans un état d’ennui, en lui parlant sur un ton enthousiaste et affectueux. D’ailleurs, le bébé réagit souvent avec le sourire et montre des signes d’excitation. Cette régulation des émotions se découpe donc en deux, pour le calmer ou pour le stimuler. 

Ainsi, plus l’enfant a des parents aptes à réguler son état émotionnel, plus il développe des mécanismes psychologiques et neurobiologiques qui lui permettent de s’autoréguler. 

Par conséquent, les personnes adultes en déficit de cette capacité de régulation, par manque d’attention des parents ou à cause d’une enfance tumultueuse, auront tendance à être infidèles. En effet, ils utiliseront le sentiment sexuel comme manière de soulager temporairement leur anxiété et à l’inverse, afin de stimuler leur vie amoureuse platonique, ils auront recours à la tromperie. 

Réguler ses émotions à l’âge adulte 

 Il convient donc, pour éviter d’en arriver à tromper son partenaire, d’apprendre à réguler ses émotions à l’âge adulte. Effectivement, certaines personnes éprouvent des difficultés à identifier ce qu’elles ressentent et à l’exprimer tandis que d’autres ne parviennent pas à gérer leurs émotions, lesquelles les submergent et les empêchent de mener une vie conjugale saine. 

Alors pour réussir à réguler vos émotions quand ces dernières sont trop fortes, quelques habitudes sont à prendre comme : 

  • Respirer car la respiration profonde permet de se recentrer sur soi-même et de se concentrer sur autre chose que sur son émotion. En effet, la respiration a un effet libérateur parce qu’à chaque expiration, c’est l’émotion qui s’en va.
  • Sortir marcher, surtout lorsque la respiration n’a pas agi suffisamment sur l’émotion.  Effectivement, la marche permet d’évacuer toutes les tensions tout en pratiquant un effort physique qui permet de détendre les muscles, jusqu’alors crispés. 
  • Pratiquer la critique de la pensée négative, une technique unique pour réguler ses émotions dont l’angoisse. Il s’agit tout simplement de critiquer la peur et l’angoisse que nous ressentons afin de les rationnaliser et donc d’utiliser notre logique et notre raison. 
  • Anticiper les émotions permet, au même titre que de se préparer à une situation à venir, d’éviter des réactions intenses grâce à la visualisation. Ainsi, vous serez plus à même de savoir quoi faire sans vous laisser accaparer par vos émotions.

In fine, savoir réguler ses émotions, c’est donc savoir raisonner et gérer une situation de stress ou d’ennui qui mène généralement, dans le cadre amoureux, à l’infidélité. 

Contenus sponsorisés
Loading...
Close