x

Pour être heureux, les scientifiques révèlent la quantité de rapports sexuels qu’il faudrait avoir

Dans une relation de couple, la sexualité revêt une importance particulière, et est souvent considérée comme le thermomètre de la relation, aussi bien par les experts que par les partenaires. D’ailleurs, parmi les questions les plus fréquentes que se posent ces derniers, est de savoir si la fréquence de leurs rapports sexuels a un quelconque rapport avec leur degré de satisfaction dans le couple et s’il y a une fréquence idéale qu’il vaudrait mieux adopter. Découvrez les réponses de  Tracey Cox, experte internationale en sexualité, langage corporel et relations.

Les études concernant la fréquence idéale des rapports sexuels pour augmenter le niveau de satisfaction dans un couple sont nombreuses, mais aussi contradictoires. Pour plus d’éclaircissements, voici un petit aperçu de chaque fréquence.

Les couples qui font l’amour chaque jour

Au tout début d’une relation amoureuse, il est tout à fait normal que la libido des deux partenaires soit à son sommet que leur intimité nouvelle soit sensible au moindre stimulus. Mais qu’en est-il des relations plus longues ?

Pour répondre à cette question, un couple marié depuis longtemps et avec deux enfants, a relevé le défi de faire l’amour chaque jour, pendant toute une année. Dans l’ouvrage « 365 Nights : A Memory of Intimacy » où le couple raconte son expérience, les deux époux ont affirmé que cela leur a permis d’être plus heureux et moins stressés.

Mais d’un autre côté, une étude menée sur des couples à qui on a demandé de doubler la fréquence de leurs rapports sexuels (12 fois par mois), a montré que ceci avait eu une incidence catastrophique sur leur sexualité. D’après Tracey Cox, faire l’amour chaque jour ne rend pas toujours un couple plus heureux ou plus solide.

Les couples qui font l’amour 3 à 4 fois par semaine

Selon une étude menée en 2004, plus les couples faisaient l’amour, plus ils étaient heureux. Des résultats corroborés dans un ouvrage, publié en 2013, nommé « The Normal Bar », écrit par 3 chercheurs américains de renommée, dont le sexologue Pepper Schwartz. S’appuyant sur des milliers de sondages, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que pour un couple en bonne santé, sans enfants et qui profite d’une relation stable, 3 à 4 rapports par semaines est la fréquence idéale pour atteindre un niveau de satisfaction optimal.

Les couples qui font l’amour 1 fois par semaine

Selon notre experte, la majorité des couples ne trouveront le temps de faire l’amour qu’une seule fois par semaine. C’est d’ailleurs la fréquence moyenne la plus répandue, contrairement aux 2.5 fois qu’on entend souvent.

D’après les données de NATSAL (2013) – the British National Survey of Sexual Attitudes and Lifestyles – la majorité des couples ont près de 5 rapports par mois. Une autre étude réalisée aux États-Unis sur près de 2400 couples mariés a montré que les couples qui faisaient l’amour plus souvent étaient plus heureux, avec un niveau de satisfaction qui se stabilise à partir d’une seule fois par semaine.

Cox précise que cette stabilisation peut être expliquée par le fait qu’un seul rapport par semaine est un objectif plus réaliste et plus simple à réaliser.

Les couples qui ne font plus l’amour

C’est le cas du quart des couples âgés de plus de 50 ans. Selon un sondage réalisé sur près de 634 utilisateurs du site britannique Gransnet, âgés entre 51 et 58 ans, 57% d’entre eux déclarent être parfaitement heureux dans leur couple sans sexe, tandis que les 43% restants affirment que cela leur manque.

Évidemment, ce degré de satisfaction est atteint seulement quand les deux partenaires ont décidé d’un commun accord que le sexe n’avait plus d’importance pour eux et qu’ils pouvaient s’en passer. D’ailleurs, une étude américaine récente a pu prouver que ce qui influence le bonheur d’un couple est plus leur connexion que la fréquence de leurs rapports sexuels.

Les couples qui suivent leur propre rythme

Ceci reste la plus sage décision à prendre. La vie sexuelle de chaque couple dépend de beaucoup de facteurs, autres que les études et les statistiques. En effet, l’état de santé des partenaires, la durée de leur relation, leur libido naturelle, leur niveau de stress au quotidien, la présence d’enfants en bas âge… sont autant de facteurs qui affectent le désir sexuel.

Ainsi la fréquence idéale pour un couple est celle qu’il choisit lui-même en fonction de ses conditions de vie et qui lui procure un sentiment de bonheur et de satisfaction.

Contenus sponsorisés
Loading...