Voici les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque

La plupart du temps, notre corps envoie des signaux pour nous prévenir d’un problème de santé plusieurs mois à l’avance ! Par exemple, une crise cardiaque peut être détectée des mois à l’avance, simplement en observant vos cheveux. Voici quelques éclairages scientifiques.

La crise cardiaque : qu’est-ce que c’est ?

Une crise cardiaque désigne l’infarctus du myocarde. Elle survient lorsque la circulation du sang vers le cœur est freinée ou bloquée par un caillot sanguin (ce cas de figure représente 90% des cas de crise cardiaque). Un rétrécissement de l’artère coronaire est à l’origine de ce blocage (car elle alimente le cœur en sang et en oxygène). Les séquelles sur le cœur et l’organisme vont dépendre de la durée de l’interruption de la circulation du sang.

Les cheveux : un indicateur précieux sur votre santé

En analysant les cheveux de patients, des chercheurs ont découvert qu’une crise cardiaque pouvait être détectée plusieurs mois à l’avance… En effet, les cheveux envoient des signes précurseurs de crise cardiaque car ils sont sensibles au stress chronique.

C’est ce que démontre une étude réalisée par des chercheurs canadiens, publiée dans le journal Stress. Ils ont découvert qu’une crise cardiaque pouvait être décelée six mois avant qu’elle ne survienne à cause du stress chronique, dont la présence peut être détectée et mesurée dans les cheveux (en mesurant le taux de cortisol).

Dans cette recherche, 56 hommes qui venaient de subir une crise cardiaque ont été suivis. Des échantillons de leurs cheveux ont été prélevés et ont été comparés à 56 autres personnes qui n’avaient pas été victimes d’un infarctus.

Conclusions : le niveau de cortisol présent dans les cheveux était beaucoup plus élevé chez les personnes qui venaient d’avoir une crise cardiaque.

Ce groupe de chercheurs a essayé d’évaluer le niveau de stress des personnes victimes de crise cardiaque : environnement professionnel, problèmes conjugaux, endettement, problèmes financiers, etc. Ces scientifiques ont établi un lien entre ces différents facteurs anxiogènes et la survenue d’un infarctus du myocarde.

Conclusions : un marqueur biologique peut présager une crise cardiaque même plusieurs mois à l’avance, en mesurant seulement le niveau de cortisol (hormone du stress) dans les cheveux.

Généralement, le niveau de cortisol est mesuré dans le sang, l’urine et la salive mais il indique seulement le niveau de stress subi par l’organisme dans les dernières heures ou les derniers jours selon l’explication des chercheurs, contrairement aux cheveux qui sont une mine d’informations sur une plus longue période.

Cette étude a porté uniquement sur des hommes. Ce groupe de chercheurs va étendre ses recherches sur un échantillon plus grand et se pencher sur les femmes, afin de mieux comprendre l’impact du stress chronique dans les risques de crise cardiaque.

Crise cardiaque : les autres facteurs aggravants

L’hypertension artérielle, un niveau de cholestérol élevé, un tabagisme excessif, une insuffisance coronarienne, des antécédents familiaux sont aussi des facteurs de risque importants.

Comment reconnaître une crise cardiaque ?

Voici les signes les plus fréquents (chez les deux sexes) pour vous aider à identifier une crise cardiaque. Celle-ci se caractérise généralement par une douleur à la poitrine qui peut s’accompagner des signes suivants :

  • Vertige, malaise
  • Une sensation de serrement dans le cœur
  • Oppression, lourdeur dans la zone du cœur
  • Une sensation similaire à une brûlure
  • Une douleur qui irradie et qui s’étend à partir de la poitrine
  • Une douleur qui irradie de haut en bas sur l’un de vos deux bras (ou les deux bras)
  • Une douleur au cou, à la mâchoire, qui s’étend jusqu’aux épaules
  • Une sensation d’essoufflement
  • Une sudation excessive
  • Vomissements et nausées
  • Anxiété

Si vous présentez plusieurs de ces symptômes, vous devez vous rendre aux urgences sans plus attendre.

Lire aussi La position que vous prenez pour que votre coiffeur vous lave les cheveux peut engendrer un AVC

Contenus sponsorisés