x

11 plantes pour remédier aux dérèglements hormonaux

Au cours de leur vie, de nombreuses femmes sont vulnérables à certains dérèglements hormonaux, qui peuvent être à l’origine de nombreux problèmes de santé. Certains remèdes naturels peuvent aider à rééquilibrer ce « désordre ». Voici une liste de nutriments et de plantes qui aident à soigner les déséquilibres hormonaux.

1. Le glutathion

Il s’agit d’un antioxydant essentiel fabriqué par nos cellules et responsable de tous les processus cellulaires dans le corps humain. Cette protéine favorise la détoxification de l’organisme, permet de soigner l’inflammation et de protéger le système immunitaire. Le problème avec les compléments de glutathion, c’est qu’ils ne sont pas correctement assimilés par l’organisme et deviennent inefficaces une fois qu’ils ont atteint l’intestin. Vous pouvez demander conseil à un naturopathe pour suivre un traitement de glutathion adapté et efficace afin de venir à bout d’un déséquilibre hormonal.

2. La vitamine C

Parmi les innombrables vertus de la vitamine C, elle est réputée pour booster le système immunitaire en jouant un rôle clé pour lutter contre le stress et réguler l’humeur. Si vous avez une progestérone faible (hormone produite par le corps pendant le cycle menstruel), demandez conseil à un naturopathe pour suivre un traitement approprié : traitement à base de lysine ou Acérola… Selon le Dr Sara Gottfried, auteure de The Hormone Cure, l’utilisation de la vitamine C est très efficace pour soigner les déséquilibres hormonaux les plus courants tels que la dépression et l’anxiété.

3. Le chardon de lait

Lorsqu’il est question de dérèglements hormonaux et d’équilibre, la détoxification du foie se hisse en tête de liste. En effet, parmi ses nombreuses fonctions, le foie permet d’éliminer l’excédent d’hormones dont l’organisme n’a pas besoin. Les mauvaises toxines provenant de la nourriture, de l’eau, de la pollution peuvent ralentir le bon fonctionnement du foie et entraîner des problèmes hormonaux (excès d’œstrogènes). Le chardon de lait est une plante que vous pouvez prendre sous forme de capsules et qui est très efficace pour détoxifier le foie. Vous pouvez saupoudrer des graines de chardon de lait (broyées) dans votre smoothie ou dans un porridge cru aux graines de chia.

4. La réglisse

Cette plante est un remède très courant pour soigner la fatigue surrénale. Beaucoup de naturopathes et d’herboristes conseillent la racine de réglisse pour traiter les dérèglements hormonaux. Elle a les mêmes effets que le cortisol et favorise la production d’œstrogènes. En cas de fatigue surrénale, le meilleur moyen d’obtenir de la racine de réglisse de qualité est d’aller dans une boutique de naturopathie. Demandez conseil avant de commencer un traitement pour savoir quelle dose sera la plus appropriée pour vous.

5. L’huile de bourrache

Réputée pour sa très forte concentration en acide gamma-linolénique, un acide gras essentiel, l’huile de bourrache est le remède idéal pour les personnes souffrant d’un déséquilibre hormonal car elle favorise le bon fonctionnement des glandes surrénales. Elle est aussi préconisée pour soigner l’acné hormonale et d’autres problèmes de peau, ainsi que l’infertilité.

Certains naturopathes recommandent une consommation de 3000 milligrammes par jour. Vous pouvez utiliser l’huile de poisson (ou un autre supplément d’oméga-3) pour la première moitié de votre cycle, et de l’huile de bourrache pour la dernière moitié du cycle. Certains herboristes recommandent également l’huile d’onagre qui est aussi très concentrée en acide gamma-linolénique.

6. Le magnésium

La carence en magnésium fait partie des déficiences les plus courantes. Le magnésium joue un rôle clé dans plus de 300 processus biochimiques et, par conséquent, il peut avoir une incidence sur votre santé hormonale. Le magnésium permet de réguler le taux de cholestérol. Pour qu’il soit bien assimilé par l’organisme, il est préférable de consommer des compléments de magnésium le soir, avant de dormir.

7. Le ginseng indien : l’Ashwagandha

Si vous souffrez de dépression ou de sautes d’humeur incontrôlées en fonction de votre cycle hormonal, des compléments d’Ashwagandha (une plante adaptogène utilisée depuis plus de 3000 ans en médecine ayurvédique), sous forme de gélules, peuvent vous aider à réguler vos humeurs et refreiner vos pensées négatives. Le ginseng indien a de nombreuses vertus sur le système nerveux en réduisant les symptômes liés au stress.

8. La vitamine B

De nombreux signes indiquent une carence en vitamine B : anxiété, agitation, nervosité, insomnie… Des compléments peuvent vous aider à réguler la production naturelle de cortisol et à stabiliser votre humeur (demander conseil à un naturopathe).

9. Le gattilier

Cette plante est un antispasmodique naturel qui permet de réguler les troubles liés au cycle menstruel en équilibrant la production d’œstrogènes et de progestérone. Appelé aussi arbre à poivre, le gattilier est aussi très efficace pour soigner les douleurs de règles. La plupart des herboristes estiment qu’il faut au moins 6 mois avant de ressentir les premiers effets sur l’organisme. Il faut donc faire preuve de patience et continuer à prendre le traitement hormonal même si vous ne constatez aucun changement lors des premières semaines.

10. L’extrait de millepertuis

Cette plante est considérée comme un antidépresseur naturel. Elle soulage les symptômes liés à la ménopause, la pré-ménopause : bouffées de chaleur, dépression hormonale, amélioration de la libido…

Demandez conseil à un naturopathe ou à un pharmacien. L’extrait normalisé (3 % d’hyperforine ou de 0,2 % à 0,3 % d’hypericine) est l’extrait le plus utilisé pendant les essais cliniques. La posologie courante est de prendre 300 mg, 3 fois par jour (pour les extraits solides). Des extraits liquides normalisés peuvent aussi être utilisés, s’ils fournissent des quantités équivalentes d’hypericine ou d’hyperforine.

Il peut aussi être sous forme de teinture, de capsule ou de feuilles de thé. Il faut prévoir 4 semaines avant que les effets sur l’organisme se manifestent. Là encore, il s’agit de faire preuve de patience. Selon Le Dr Sara Gottfried, il ne faut pas prendre plus de 300 mg de millepertuis par jour (surtout si vous suivez en parallèle d’autres traitements liés à la dépression).

De nombreuses études scientifiques ont démontré le lien entre la consommation de millepertuis et la diminution des symptômes liés à la dépression. En Allemagne, une étude a été menée par des chercheurs sur une durée de 12 semaines, portant sur 1500 patients atteints de dépression. Au bout de 12 semaines, une nette amélioration de leur état a été constatée. C’est donc une plante très efficace pour réguler les troubles de l’humeur liés à certains dérèglements hormonaux.

11. L’actée à grappes noires

Cette plante est très efficace pour traiter les symptômes liés à la ménopause : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, faible production d’œstrogènes, etc. Par ailleurs, elle permet de soulager les règles douloureuses. Elle s’utilise sous forme de teinture : posologie de 0,5 ml à 2 ml par jour. Il faut attendre entre 4 et 6 semaines pour mesurer les premiers effets sur l’organisme.

Quelques recommandations en plus :

Si vous consommez des suppléments à base de plantes, antidépresseurs, pilules contraceptives ou autres médicaments, tous ces traitements peuvent avoir des conséquences dangereuses sur votre santé. De la même manière que vous ne pouvez pas combiner tous les produits pharmaceutiques, certaines plantes ne peuvent pas être mélangées avec d’autres médicaments.

Il s’agit d’utiliser ces plantes avec précaution, en demandant conseil préalablement à votre naturopathe pour vérifier la compatibilité de certains produits. Vous pouvez également demander conseil à un médecin qui intègre la médecine naturelle dans son protocole.

Toutes les plantes énumérées dans cet article sont bénéfiques pour beaucoup de personnes mais ne conviennent pas à tout le monde. De plus, il s’agit de faire preuve de patience (résultats observés après plusieurs semaines). Si vous achetez des compléments, veillez à ce qu’ils soient de qualité (même s’ils sont plus coûteux) en regardant leur composition : choix des colorants utilisés, méthode de récolte utilisée, etc.

Contenus sponsorisés
Loading...