x

Voici comment se soigner à la maison en cas de symptômes légers du coronavirus

La pandémie du coronavirus se poursuit dans de nombreux pays et s’apprête à franchir le cap des trois millions de cas de contamination. Pour éviter une expansion encore plus grande du virus, le respect des mesures de prévention et de confinement s’impose. En effet, si les cas sévèrement touchés par la maladie nécessitent des soins médicaux immédiats, pour certains patients présentant des symptômes assez légers du Covid-19, il est possible de se soigner à la maison comme le souligne le Dr Jacques Battistoni à nos confrères du magazine Top Santé

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les symptômes les plus courant du coronavirus impliquent une fatigue, une toux sèche ainsi que de la fièvre. D’autres signes sont également identifiés au fur et à mesure que les médecins se familiarisent avec la maladie, notamment une perte de goût et d’odorat. Mais si environ 1 individu sur 6 développe des symptômes graves du Covid-19, l’OMS révèle que dans la plupart des cas, ces derniers sont bénins et se manifestent progressivement.

Ainsi, pour les personnes atteintes de manière modérée du coronavirus, l’hospitalisation n’est généralement pas nécessaire comme le met en avant Top Santé. Il leur est donc recommandé en cas de toux et de fièvre notamment de respecter le confinement, comme l’indique le ministère de la Santé, afin de ne pas saturer les capacités d’accueil des hôpitaux, déjà surchargés de cas urgents nécessitant des services de réanimation.

Je présente des symptômes du Covid-19 : que faire ?

Si les symptômes sont légers et que le malade ne nécessite pas d’hospitalisation, il est possible de rester chez soi en veillant à respecter les consignes suivantes:

– En cas de symptômes tels que la toux ou la fièvre, il est important de rester confiné et d’éviter de se rendre à l’extérieur ou d’entretenir un contact quelconque avec autrui
– Les membres de la famille résidant avec vous doivent aussi se confiner
– Il est recommandé d’éviter de se rendre chez un médecin, aux urgences ou encore dans des laboratoires d’analyses

En cas de besoin, il est conseillé de joindre votre médecin traitant ou un pharmacien pour un avis adapté à la situation ou de programmer une téléconsultation.

Comment se soigner chez soi ?

A l’heure actuelle, il n’existe encore aucun traitement spécifique et reconnu contre l’infection au Covid-19. Ainsi, le Dr Battistoni révèle que pour se soigner, il s’agira essentiellement de limiter et d’atténuer les symptômes gênants de la maladie, tels que la fièvre ou encore les maux de gorge. Et cela implique la prise de paracétamol, en veillant à respecter les posologies indiquées.

Le médecin alerte également contre les dangers de l’automédication, cette pratique ayant causé de nombreuses répercussions dangereuses pour des personnes atteintes par le coronavirus, ainsi que les anti-inflammatoires tels que l’Advil, l’Ibuprofène ou l’aspirine, ces derniers ayant fait l’objet d’une mise en garde par le ministère de la Santé en cas d’infection.

Suivre l’évolution de la maladie

Le tout est donc d’essayer au fur et à mesure de réduire les symptômes de la maladie et la gêne qu’ils occasionnent. Le Dr Jacques Battistoni explique : « La fièvre est variable chez les patients qui ont le coronavirus, elle peut être très légère au début (37,5°C) puis monter fortement en deuxième semaine. Inutile de vous angoisser, même si vous n’avez que de faibles symptômes, appelez votre médecin traitant ou faites une téléconsultation afin d’avoir un avis médical ».

Pour le médecin, cela aidera d’une part à rassurer la personne en cas d’inquiétude et d’autre part, cela permettra d’avoir un suivi médical en cas d’évolution des signes observés. Il souligne notamment qu’il arrive souvent d’observer des symptômes légers au début de l’infection, “puis que l’état du patient s’aggrave en deuxième semaine ou bien que de nouveaux symptômes apparaissent, c’est pourquoi il est préférable d’avoir déjà eu un premier avis dès l’apparition des symptômes” poursuit le Dr Battistoni puis de conclure “ cela permet d’avoir un repère”.

En effet, il est très important de faire le suivi de ses symptômes afin d’être en alerte face à une éventuelle aggravation de la maladie. Ainsi, si le patient sent que son état empire, que ses céphalées deviennent plus violentes ou qu’il présente des difficultés respiratoires, il est urgent de contacter au plus vite le SAMU.

Contenus sponsorisés
Loading...