Cancer: 5 symptômes à connaître

Le mot cancer suscite la peur et évoque la mort… Quels sont les symptômes qui devraient vous mettre la puce à l’oreille ? Voici quelques signes à reconnaître, qui peuvent vous sauver la vie et qui ne nécessitent aucun examen médical.

Cet article peut vous aider à reconnaître certains signes et vous pousser à consulter un médecin pour avoir un diagnostic plus complet, et plus précoce.

Quels sont les signes auxquels il faut prêter attention?

1 – Une perte de poids soudaine et inexpliquée

Si vous (ou l’un de vos proches) perdez du poids sans raison apparente (sans faire de régime amaigrissant), il s’agit d’un signe inquiétant. Les personnes qui sont touchées par un cancer peuvent perdre jusqu’à 10% de leur poids en moins d’un semestre. Si cette perte de poids ne s’accompagne d’aucun régime spécifique ou d’aucune activité physique, elle n’est pas considérée comme normale et peut signifier que votre organisme se livre à une bataille en interne contre les cellules cancéreuses, d’où la perte de poids.

2. Une fatigue récurrente

Vous êtes souvent fatigué sans motif apparent ? Essayez de déterminer tout seul les raisons de cette fatigue : emploi du temps, nombre d’heures de sommeil, etc. Si votre système immunitaire est affaibli sans raison apparente, consultez.

3. Une baisse d’appétit

Vous n’avez plus d’appétit même à la vue des délicieux plats que vous aviez l’habitude de manger ? Ce signe devrait vous inquiéter.

4. Une fièvre persistante sans aucune explication

Si vous constatez une hausse de température, vérifiez-la en plaçant le thermomètre dans le rectum. Si elle varie entre 38° à 38,5°C pendant plusieurs semaines (et si d’autres symptômes viennent se greffer), consultez un médecin. Si celle-ci baisse au bout de quelques jours, aucune inquiétude à avoir.

5. La présence de kystes

Ils peuvent être situés à deux endroits : le sein et le ventre. Il faut être particulièrement vigilant si vous constatez la présence de ganglions car leur taille peut varier et augmenter. La plupart du temps, des ganglions sont ressentis sous le bras, au niveau du pli de l’aine, mais aussi sur le cou ou dans le creux sus-claviculaire. Si leur volume ne diminue pas, même après plusieurs semaines, vous devez vérifier et les montrer à un spécialiste. Si vous ressentez une douleur en les palpant, il ne s’agit pas d’un cancer mais sûrement d’une infection.

Quels sont les symptômes les plus distinctifs pour les 4 cas de cancers les plus fréquents ?

L’examen des seins

Il est recommandé de procéder à une autopalpation des seins le plus régulièrement possible (de préférence sous la douche). Si vous remarquez la présence d’une boule, ne cédez pas à la panique et attendez deux semaines au minimum (si vous n’êtes pas ménopausée). En effet, le cycle menstruel peut entraîner des variations hormonales qui peuvent avoir un impact sur les seins, d’où la présence de petits kystes totalement bénins. Si cette grosseur ne disparaît pas à la fin de vos règles, consultez un médecin ou un gynécologue afin de procéder à une mammographie. Il ne faut pas s’alarmer pour autant : un kyste n’est pas synonyme de cancer !

Autre signe dont il faut s’inquiéter : l’aspect de votre sein change brutalement avec la peau qui se rétracte vers l’intérieur. Si votre mamelon présente des lésions eczémateuses, avec une inflammation et des rougeurs qui peuvent être douloureuses au contact des vêtements, consultez votre médecin traitant.

Le cancer du poumon

Cracher du sang est probablement le symptôme le plus courant à reconnaître en cas de cancer du poumon. Si votre voix devient rauque, que vous avez des difficultés à parler ou que vous n’arrivez pas à vous débarrasser d’un hoquet… Ce n’est pas très bon signe. Faites des examens pour vérifier l’état de vos poumons, que vous soyez fumeur ou non.

Le cancer de la prostate

Pas très évident de déceler un problème à la prostate car il ne s’agit pas d’un organe « visible ». Les symptômes les plus courants qui peuvent être considérés comme « anormaux » sont les suivants : une difficulté lors de la miction, une hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), la présence de sang dans les urines.

Le cancer des VADS (Voies aéro-digestives supérieures)

Ce type de cancer résulte le plus souvent d’un tabagisme intensif et une surconsommation d’alcool (ces deux facteurs, lorsqu’ils sont associés, sont aggravants). Ce cancer touche la gorge, la bouche et les cordes vocales.

Les principaux symptômes liés sont les suivants :

  • Problèmes de déglutition (difficultés pour avaler, boire et manger)
  • Gêne pour respirer
  • Modification du timbre de voix (rauque)
  • Sensation d’un chatouillement permanent dans la gorge
  • Plaie dans la bouche (joues, palais, gencives, langue) qui ne guérit pas
  • Toux persistante qui ne disparaît pas (symptôme similaire au cancer du poumon)
  • Présence de ganglions dans le cou

Si vous constatez plusieurs des signes et symptômes mentionnés ici, vous devez vous montrer vigilant et consulter un médecin. Seul un spécialiste pourra établir un diagnostic précis en fonction de vos symptômes.

Lire aussi 8 signes du cancer du poumon que vous devez connaître

Contenus sponsorisés