Voici comment perdre du poids selon votre taille et votre âge

Le métabolisme est un outil singulier et propre à chacun de nous. Il détermine notre corpulence, notre rythme biologique de sommeil, la vitesse du vieillissement de nos cellules, mais aussi la manière dont notre corps brûle ou assimile les calories que l’on ingère au quotidien.

Pour mincir, il faut savoir combien d’énergie notre corps nécessite pour bien fonctionner selon plusieurs facteurs, mais aussi quelle serait la meilleure alternative pour perdre du poids sans faire subir à notre organisme un choc irréversible.

Qu’est-ce que le métabolisme de base ?

Le métabolisme de base détermine les besoins en énergie dont votre corps a besoin pour fonctionner de façon optimale. C’est le métabolisme qui se charge de convertir les aliments que l’on consomme en énergie et de stocker ou non de la graisse sur le corps. Mais sachez que le métabolisme intervient même lorsque vous êtes au repos. Ainsi, votre corps a constamment besoin d’énergie pour respirer, dormir, penser ou rêver. Il a aussi besoin d’énergie pour remplir les fonctions physiques de circulation sanguine, de régulation d’hormones et de réparation des cellules.

Métabolisme de base et besoins caloriques :

On entend souvent certaines femmes se plaindre : « Dans ma famille, on a tendance à grossir plus facilement » , « Mon métabolisme est beaucoup trop lent » ou encore « À chaque fois que je mange gras, mon corps stocke le surplus et je grossis ».

Il y’a bel et bien des facteurs qui ralentissent le métabolisme tels que la thyroïde, la génétique, les hormones mais aussi l’alimentation et l’hygiène de vie en général. Cela dit, on admet communément que les hommes et les femmes n’ont pas les mêmes besoins caloriques.  Un homme inactif nécessiterait de consommer 2100 calories quotidiennement tandis qu’une femme inactive aurait besoin d’ingérer 1800 calories par jour juste pour remplir leurs fonctions vitales.

Une méthode pour calculer votre métabolisme

S’il est communément prescrit de consommer un certain nombre de calories selon le sexe de la personne, cette méthode semble complètement fausse. Au-delà du sexe, des nuances s’avèrent nécessaires pour évaluer les besoins en calories de chaque personne.

Les facteurs qui déterminent le métabolisme de base sont :

– L’âge

Les personnes jeunes ont plus de muscles que les personnes âgées. En vieillissant, la graisse s’installe plus facilement sur le corps au détriment de la masse musculaire.

– La taille

Les personnes grandes de taille brûlent plus de calories au repas que celles qui sont petites ou moyennes de taille.

– Le sexe

On estime que les hommes ont plus de masse musculaire que la gente féminine. D’où le fait que les hommes nécessitent un quota calorique journalier supérieur aux femmes puisqu’ils brûlent nettement plus d’énergie au repas.

– Le poids

Selon la génétique, le corps de chaque être humain se régule de manière naturelle pour répondre à des mécanismes de fonctionnement des différents organes et adopter un poids prédéfini par la nature.

Mincir grâce à l’équation Mifflin St Jeor :

Ces facteurs ont donc permis de mettre en place une méthode très efficace pour évaluer le métabolisme basal. Intitulée équation Mifflin St Jeor, cette technique est obtenue par le calcul suivant :

Pour un homme sans activité sportive : 10 x le poids (en kilogrammes) + 6.25 x la taille (en centimètres) – 5 x l’âge (en années) + 5

Pour une femme : 10 x le poids (en kilogrammes) + 6.25 x la taille (en centimètres) – 5 x l’âge (en années) – 161

En mesurant ainsi votre taux de métabolisme basal, vous pouvez mener à bien vos objectifs de perte ou de prise de poids sans entraver votre santé.

Vous avez compris que votre métabolisme de base prédestine le fonctionnement optimal de l’ensemble de vos fonctions vitales. Au lieu de chercher à diminuer les calories absorbées ou en faisant des régimes farfelus, veillez à augmenter votre métabolisme pour mincir efficacement sans compromettre votre santé.

– Faites du sport, et surtout de la musculation

Puisque la masse musculaire fait brûler plus de calories que la graisse, optez pour une activité qui allie cardio et musculation. De même que l’exercice aérobique, entraînerait une perte de poids aussi bien pour les hommes que pour les femmes, selon une étude publiée dans le journal HHS Public Access.

– Privilégier des repas sains tout en mangeant à votre faim

Si les régimes entraînent souvent le fameux effet YOYO, c’est bien parce que vous réduisez vos calories jusqu’à contraindre votre organisme à puiser dans ses réserves musculaires ! Vous ne devez jamais consommer moins que les calories nécessaires à votre métabolisme basal. Vous pouvez choisir d’opter pour une pizza faite maison avec de la pâte de sarrasin, des épinards, du jambon de dinde et une sauce maison plutôt qu’une pizza bourré d’additifs dont vous n’avez même pas connaissance. Certains sucres et gras sont stockés sous forme de graisses et cellulite tandis que d’autres profitent à votre organisme en lui redonnant de l’énergie !

– Fuyez le stress

Le stress fait grossir, c’est bien connu. En période de stress, votre corps est perturbé et ne perçoit pas de la bonne manière les signaux de faim et de satiété que le cerveau vous communique. Selon une étude, publiée dans le Journal Springer, le stress jouerait un rôle dans le maintien de l’obésité chez les personnes sensibles aux glucocorticoïdes (cortisone et cortisol, hormones qui augmentent ou diminuent en cas de stress, selon les personnes)

Arrêtez donc de ruminer et sortez ! Prenez de l’air libre, faites du yoga, marchez et fuyez les ondes négatives autant que possible. Votre corps vous en remerciera.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close