Voici comment faire pousser de l’ail en pot

Depuis quelques années, les adeptes de la médecine chinoise attribuent à l’ail de nombreuses vertus thérapeutiques. Antimicrobien, anti-inflammatoire et antifongique, il protège l’organisme contre les agents pathogènes qui peuvent l’envahir. Riche en composés soufrés dont l’allicine qui lui octroie cette forte odeur qui le caractérise, ce condiment est un allié santé indétrônable. Si vous souhaitez prendre soin de votre organisme tout en faisant des économies, apprenez dès à présent à faire pousser de l’ail dans un pot.

À l’instar du poireau, de l’oignon, l’échalote, ou encore la ciboulette, l’ail fait partie de la famille des alliacées. C’est une plante herbacée vivace qui a de longues tiges vertes mesurant entre 50 et 120 cm. Nous consommons généralement son bulbe, qui est composé d’environ 10 à 15 bulbilles (gousses). Que ce soit pour s’adonner à une activité nouvelle ou pour faire des économies, vous pouvez apprendre à cultiver cette plante chez vous.

ail1

De l’ail en pot – Source : Salud 180

Comment cultiver de l’ail à la maison ?

Il est communément admis que l’ail est un médicament naturel qui soulage plusieurs maladies. Pour profiter de ses bienfaits et faire des économies, vous pouvez cultiver cette plante chez vous à la maison.

Pour ce faire, vous aurez besoin de :

  • Des têtes d’ail fraîches
  • 1 pot de taille moyenne de 20 centimètres de profondeur
  • Du terreau pour semis
ail2

Planter la gousse d’ail vers le haut – Source : Salud 180

Les étapes à suivre pour cultiver de l’ail :

  1. Remplissez votre pot de terreau pour semis ;
  2. Séparez les gousses d’ail de la tête puis placez chacune de vos gousses dans le pot à une profondeur de 10 centimètres, en maintenant un espace de 8 centimètres entre chaque gousse d’ail. Leur côté pointu doit être dirigé vers le haut du pot ;
  3. Vérifiez régulièrement si le terreau est suffisamment humide sans être pour autant détrempé. L’ail ne requiert pas beaucoup d’eau pour pousser (les pousses apparaîtront entre la 12ème et la 32ème semaine) ;
  4. Coupez les fleurs au fur et à mesure pour vous assurer que le bulbe reste savoureux ;
  5. Une fois que les feuilles de la plante commencent à mourir, vous pouvez récolter l’ail  ;
  6. Séchez-le dans une endroit sec pendant une semaine avant de pouvoir le consommer.

Les bienfaits de l’ail pour la santé

L’ail est un allié santé qui peut prévenir certaines infections. Franck Senninger, médecin nutritionniste et auteur de « L’ail et ses bienfaits », explique au Figaro que sa richesse en antioxydants permet de contrer “le vieillissement en captant la toxicité de l’oxygène”.

En sus, l’ail protège les cellules du corps contre les effets néfastes des radicaux libres et détient de l’allicine, “un composé soufré antibactérien, anti-infectieux et qui combat les virus”, précise le médecin. Passons donc en revue quelques-uns de ses bienfaits :

1.Il renforce l’immunité

La consommation de l’ail permettrait de stimuler certaines cellules immunitaires et aiderait à lutter contre les agents pathogènes qui peuvent entraver le bon fonctionnement de l’organisme, révèle une étude scientifique publié par The Journal of Immunology Research.

2.Il réduit les troubles digestifs

Comme l’explique le Dr Franck Senninger, l’ail peut atténuer les ballonnements et l’effet ventre gonflé. “Les fibres qu’il contient permettent un bon confort digestif et limitent les ballonnements”, indique le spécialiste.

3.Il lutte contre les problèmes respiratoires

Grâce l’allicine qu’il contient, l’ail lutte contre les troubles respiratoires et peut soulager les maux d’hiver. En effet, ce condiment combat les infections des voies respiratoires telles que le rhume et la grippe et constitue l’un des remèdes naturels les plus prisés pour soulager leurs symptômes. Toutefois, il est conseillé de le consommer cru pour bénéficier de ses propriétés protectrices du système respiratoire.

4.Il aide à perdre du poids

De nombreuses personnes souhaitent perdre du poids mais ne savent plus comment s’y prendre. Selon une étude, une supplémentation d’ail pourrait réduire significativement les graisses corporelles et aider à atteindre le poids désiré. Evidemment, celle-ci doit se faire en parallèle d’une alimentation équilibrée et d’un exercice physique régulier !

5.Il protège le coeur

Les maladies cardiovasculaires regroupent un ensemble de troubles qui affectent le coeur ou ses vaisseaux. Selon les chercheurs, l’ail aiderait à réduire le taux de cholestérol dans le sang, un facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

En sus, il permettrait d’améliorer la fluidification du sang et contribuerait à prévenir la formation de caillots sanguins. Dans ce sens, découvrez une ancienne recette à l’ail pour réduire le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

Mise en garde :

L’ail est déconseillé aux personnes qui souffrent d’une maladie du sang ou qui prennent des médicaments anticoagulants. En sus, cet aliment ne doit pas être consommé en grandes quantités avant ou après une opération chirurgicale en raison de son action anticoagulante susceptible d’augmenter les saignements.

Lire aussi Comment en finir avec les mites vestimentaires ? 7 astuces infaillibles

Contenus sponsorisés