Voici comment faire du riz à la maison (aussi bon qu’au restaurant)

Constituant l’aliment de base de presque la moitié de la population mondiale, le riz s’intègre dans de nombreux plats et possède de nombreux bienfaits. Mais pour faire un tour d’horizon historique de cette céréale, on peut citer qu’il a été cultivé pour la première fois en Chine et qu’il occupe avec le blé, une place prépondérante en matière de consommation. D’ailleurs, des traces archéologiques d’utilisation du riz remontent en Chine à 9.000 ans mais aussi, en Corée, en Inde ou encore en Thaïlande. Toutefois, pour profiter de la saveur du riz, il faut connaître le secret de sa cuisson.

En tant que fournisseur de 20% des besoins énergétiques, le riz jouit de nombreux bienfaits. Mais sachez que plus le riz est décortiqué, raffiné et traité, moins il préservera ses bienfaits et perdra la plupart de ses fibres, vitamines et minéraux.

Les bienfaits du riz

Le riz est un atout santé et pour cause :

Il apporte de l’énergie

Sa richesse en glucides complexes, confirme sa réputation. Ces derniers en se libérant progressivement dans l’organisme fournissent l’énergie nécessaire dont le corps a besoin. Il peut accompagner les légumes pour le plus grand plaisir des végétariens ; de plus il demeure hypocalorique et s’intègre facilement dans les régimes destinés à la perte de poids.

Il régule les troubles du transit

Pour traiter la diarrhée légère mais non infectieuse, le riz demeure l’alternative première pour pallier ce désagrément, grâce à l’amidon qu’il contient en réduisant le nombre de selles, notamment.
Il convient aux personnes intolérantes au gluten
Pour les personnes souffrant de la maladie cœliaque qui est une affection auto-immune, le riz est particulièrement recommandé puisqu’il ne contient pas de gluten ; cette substance engendrant des troubles intestinaux non négligeables pour ces dernières.
Aussi, pour cuisiner le riz, la plupart s’y prennent mal en le faisant souvent bouillir de la mauvaise manière. Il en résulte un féculent pâteux et souvent sec.

Il paraît que le riz est toujours meilleur au restaurant !

Alors que beaucoup de gens estiment que cuire le riz est l’opération la plus simple au monde, il s’avère que non, puisque les professionnels de la restauration ont leur mot à dire à ce sujet. Voici leur secret pour la bonne cuisson de ce féculent indispensable.

Le mode de rinçage

Avant la cuisson, il s’agit tout d’abord de procéder au rinçage du riz afin de le débarrasser de l’excès d’amidon. La raison en est simple, ce dernier est la principale cause qui rend les grains collants après la cuisson. Pour ce faire, vous pouvez rincer les grains du riz jusqu’à ce que l’eau devienne claire. Pour les amateurs du riz brun, basmati ou au jasmin, il est conseillé de tremper le riz pendant 30 minutes ou une heure, puis de rincer jusqu’à la suppression de l’amidon.

La quantité d’eau à utiliser pour la cuisson

Le second secret réside dans la quantité d’eau utilisée dans la cuisson. Aussi, et à titre d’exemple, pour faire cuire 175 g de riz blanc, il faut ajouter entre 360 et 420 ml d’eau. Tandis que pour la même quantité du riz brun, vous devriez rajouter 480 ml d’eau.

L’ustensile de cuisine

Une autre astuce des restaurateurs, réside dans l’utilisation du bon ustensile de cuisine. L’explication est toute simple : il faut utiliser une casserole dotée d’un fond épais afin que la chaleur soit répartie uniformément pendant la cuisson. A contrario, un ustensile avec un fond fin, fera cuire le riz du milieu plus rapidement que celui des côtés.

Le mode de cuisson

La cuisson est différente, selon que le riz soit blanc ou brun. Toutefois, en général, les cuisiniers, mettent du riz et le liquide (eau ou bouillon) dans une casserole moyenne, en y ajoutant une cuillère à soupe d’huile d’olive et ½ cuillère à café de sel, sur feu moyen. Aussi, pour le riz blanc, il est conseillé de le cuire pendant 15 à 20 minutes, avec un couvercle jusqu’à ce que ce que l’eau soit absorbée. Quant au riz brun, s’il n’a pas été trempé au préalable, il nécessiterait 45 à 50 minutes de cuisson avec un couvercle. Pour celui déjà trempé, il doit être cuit pendant 20 minutes à couvert.

Autre astuce :

En voulant vérifier la bonne cuisson du riz, vous avez tendance à soulever le couvercle, ce qui a pour conséquence de laisser la vapeur s’évaporer. Aussi, pour relever votre féculent avec d’autres ingrédients, comme le safran entre autres, faites-le au tout début de la cuisson, lorsque vous intégrez l’huile d’olive et le sel.
En appliquant cette méthode, ne soyez pas étonnés que votre riz soit de meilleure consistance, avec une saveur plus relevée ! Alors à vos ustensiles, prêts, cuisinez !

Contenus sponsorisés
Loading...
Close