Voici comment fabriquer le « Nutella maison », bon pour la santé

Véritable bombe glycémique, elle affiche un bilan nutritionnel désastreux. Pour autant, pas question de bannir cette gourmandise de vos petits déjeuners. Il suffit de la réaliser maison. Voici deux recettes 100 % plaisir, zéro culpabilité.

Ne tournons pas autour du pot. Quelles que soient les marques, une pâte à tartiner industrielle est un aliment qu’il convient d’éviter. Dénuée de tout intérêt nutritionnel, elle se compose de sucre blanc (60 %), d’huile (coprah ou palme), de lait et d’additifs. Le chocolat et les noisettes font, hélas, partie des ingrédients minoritaires. Consommée avec excès, cette tartinade finit par peser lourd: surpoids, diabète et autres maladies inflammatoires. La solution? Faire sa propre pâte à tartiner. Vous maîtrisez ainsi les ingrédients, misez sur la qualité, faites des économies1 , limitez les sucres et les mauvaises graisses. Quant au résultat, il est à tomber par terre ! Les deux recettes présentées sont sans lactose, allégées en sucre et riches en bonnes graisses (oméga-3). Côté conservation, comptez maximum cinq jours.

Nutella Maison

Nutella Maison

De bons ingrédients

Commençons par les noisettes. Très bien dotés en antioxydants (flavonoïdes, acides phénoliques), elles vous apportent des acides gras mono-insaturés, des minéraux (manganèse, cuivre, magnésium, fer), des vitamines (A, B, E), des fibres et des lipides de qualité. Digestes, elles agissent favorablement sur la santé (cardiovasculaire, intestinale, nerveuse…). Pour la réalisation de votre pâte à tartiner maison, vous pouvez utiliser des noisettes fraîches, de la poudre ou de la purée. Si vous optez pour des fruits entiers, torréfiez-les. Vous y gagnerez en arômes. Second ingrédient incontournable, le chocolat. Cet allié du bien-être, du cœur et de la mémoire affiche un taux intéressant d’antioxydants (flavonoïdes), d’acides gras, de minéraux (magnésium, cuivre, fer, phosphore, potassium) et de vitamines (A, B, E). Pour jouir de ses bénéfices, le choix est essentiel. Prenez du chocolat noir riche en cacao, 70 % minimum. Quant au cacao en poudre, laissez-vous tenter par le cru. Sa fabrication à froid, sans torréfaction, préserve toutes ses qualités nutritionnelles et gustatives. Attention, vu sa teneur en caféine et théobromine, évitez-le en après-midi et soirée. Enfin, si vous souhaitez adoucir votre pâte à tartiner, préférez des sucrants naturels au sucre blanc. Le choix ne manque pas: sirop d’agave, miel, sucre de canne ou de fleurs de coco, rapadura, dattes… Ces options saines affichent un pouvoir sucrant supérieur et regorgent de nutriments.

Pâte à tartiner choco-noisettes

  • 150 g de noisettes entières
  • 100 g de chocolat noir
  • 2 cuillères à soupe de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à soupe d’huile de noisette
  • 1 pincée de sel
  • 2 cuillères à soupe de sirop d’agave (optionnel)

Préchauffez le four à 180 °C. Étalez les noisettes sur une plaque et faites-les griller pendant 10 minutes jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Mélangez-les régulièrement. Laissez-les refroidir, puis frottez-les entre elles dans un torchon pour ôter leurs petites peaux. Mixez les noisettes jusqu’à obtenir une sorte de beurre crémeux. Ajoutez l’huile de noisette, le cacao, le sel et mixez de nouveau. Hachez grossièrement le chocolat et faites-le fondre au bain-marie. Versez ce chocolat fondu dans le bol du mixeur avec les autres ingrédients et mélangez de nouveau jusqu’à obtenir un mélange lisse et uniforme. Versez dans un bocal stérile hermétique. En refroidissant, la tartinade se raffermira. Conservez à température ambiante ou, si vous l’aimez ferme, au réfrigérateur.

Noisettes

Noisettes

Pâte à tartiner express

  • 50 g de purée de noisette
  • 50 g de cacao cru en poudre (ou noir non sucré)
  • 2 cuillerées à soupe de lait de noisette
  • 1 cuillerée à soupe de sucre complet (ou plus en fonction de votre goût)
  • 1 pincée de vanille (optionnel)

Mélangez la purée d’oléagineux, le cacao, le sucre et la vanille. Délayez avec le lait de noisette. Le résultat doit être crémeux et homogène. Si nécessaire, ajoutez du lait végétal. Versez dans un bocal stérile et conservez à température ambiante.

Lire aussi Ce qu’il y a réellement dans un pot de Nutella

Contenus sponsorisés