Voici comment éliminer le bactéries présentent dans votre lit

De nos jours, notre rythme de vie est effréné et les activités que nous effectuons durant la journée peuvent nous épuiser. Le soir venu, nous avons une seule hâte : rentrer pour nous reposer dans notre petit nid douillet. Mais saviez-vous que votre lit pouvait être rempli d’agents pathogènes ? En effet, la sueur, les cellules mortes et la chaleur corporelle peuvent attirer certains micro-organismes nocifs pour la santé. Découvrez des astuces pour les éliminer de manière optimale. 

Parmi les enseignements que nous inculquent nos parents durant notre enfance, on retrouve celui qui consiste à faire son lit après s’être réveillé. Ce principe est devenu pour beaucoup d’entre nous une habitude à laquelle on procède avant de vaquer à nos occupations de la journée.

Si cette tâche est courante, elle n’en demeure pas moins risquée. Pour vous éclairer sur ce phénomène, découvrez tous les agents pathogènes qui peuvent subsister dans notre literie et comment les éliminer efficacement, selon le média CNN.

Les agents pathogènes qu’on peut trouver dans notre literie

1. Les excréments d’acariens

Les acariens sont des arachnides minuscules qu’on ne peut détecter à l’oeil nu.

excrements acariens

Des acariens qui prolifèrent dans un endroit – Source : Vira Life

Pourtant, ils s’immiscent dans différents endroits de notre maison et se nourrissent de notre transpiration et de nos cellules mortesAffectionnant les milieux chauds et humides, on les retrouve principalement dans notre lit.

acarien

Un acarien se nourrit principalement de cellules mortes et de sueur – Source : Vira Life

Selon le Dr William Berger, membre de l’American Academy of Allergy, Asthma & Immunology, “les excréments d’acariens sont hautement allergènes” et il y’a de fortes chances pour que ces acariens irritent vos poumons.

Comment lutter contre les acariens ?

Pour se protéger contre l’invasion des acariens, l’American Lung Association invite à suivre ces recommandations clés :

  • Réduire l’humidité : vous pouvez utiliser la climatisation ou un déshumidificateur dans votre chambre pour éviter de créer un milieu propice à la prolifération des acariens. En sus, ouvrez vos fenêtres une heure par jour pour réduire le taux d’humidité dans votre maison.
  • Réduire les objets où les acariens peuvent se développer comme les rideaux ou les tapis. Couvrez les matelas et les oreillers pour limiter les acariens et lavez-les une fois par semaine à l’eau chaude.
  • Nettoyer les sols avec un aspirateur à un filtre à haute efficacité et un chiffon humide : régulièrement, nettoyez votre moquette et vos sols avec un aspirateur. Lors du dépoussiérage, utilisez un chiffon humide pour éviter de propager de la poussière dans votre maison.

2. Les moisissures et les champignons

Dans une étude scientifique, les chercheurs ont examiné 10 oreillers utilisés régulièrement. Les résultats ont montré qu’ils contenaient près de 47 espèces de champignons différentes. Ces micro-organismes se logent principalement dans des endroits humides et mal ventilés et peuvent causer des problèmes respiratoires telles que l’asthme.

Comment éliminer les moisissures et les champignons ?

Pour chasser ces intrus indésirables, Brendan Boor, professeur adjoint de génie civil au Purdue University College of Engineering, conseille de placer un purificateur d’air à côté de votre lit.

3. Les déchets d’un animal de compagnie

Comme l’explique le Dr Isabelle Bossé, allergologue, “les allergènes sont de petites protéines, sécrétées par les animaux et présentes dans tous les liquides corporels : larmes, salive, urines, glandes anales, glandes sébacées …” Ainsi, peu importe à quel point vous aimez votre chien ou votre chat, sachez que vous pouvez être allergique à ses squames, à son urine ou encore à sa salive.

Comment éviter les allergènes d’un animal ?

Si vous ne pouvez pas vous empêcher de laisser votre animal dormir dans votre lit, il est vivement conseillé de passer l’aspirateur sur votre matelas et votre oreiller au moins une fois par semaine. Dans ce sens, découvrez une astuce au bicarbonate de soude pour nettoyer votre matelas. En sus, changez régulièrement les draps et les housses d’oreiller pour éviter que des agents pathogènes ne subsistent dans votre literie.

Lire aussi À quelle fréquence devriez-vous laver votre literie ?

Contenus sponsorisés