Voici comment choisir les récipients et emballages éco-responsables

Les adeptes des cosmétiques naturels privilégient souvent les contenants et les emballages écologiques et réutilisables. Vous pouvez aisément trouver des emballages « durables » ou « verts » et des récipients (flacons, pots, boîtes) fabriqués avec des matériaux recyclables ou recyclés, qui se présentent sous plusieurs formes, tailles et couleurs en étant respectueux de l’environnement.

Choisir les meilleurs récipients

Bouteilles en verre : c’est une option éco-responsable pour stocker les huiles essentielles, les toniques, les laits, les démaquillants et autres liquides. La majorité des bouteilles en verre sont entièrement recyclables et sont souvent fabriquées avec des matériaux recyclés. Disponibles en diverses contenances -de 2 à 30 ml – et divers coloris – bleu cobalt et brun pour arrêter les UV. Pour laisser voir le contenu, optez pour du verre transparent. Il existe une large gamme de fermetures : des capsules standard, des bouchons compte-gouttes, atomiseurs, pompes, en liège et mécaniques, etc

CONSEIL MALIN

Ne jetez pas les petits pots d’aliments pour bébé et autres bocaux en verre, car vous pourrez les réutiliser pour conditionner vos cosmétiques ou stocker des ingrédients. Pensez à les stériliser au préalable pour un recyclage optimal.

Pots ou bocaux en verre : parfaits pour conserver les crèmes, baumes, beurres corporels, laits épais, exfoliants au sucre ou au sel, etc… qui requièrent une fermeture hermétique. Comme les bouteilles, ils existent en verre coloré – bleu cobalt et brun – et en diverses contenances – de moins de 30 ml à 300 ml ; les couvercles à vis sont en plastique ou en métal. Les formes sont variées : ronde, carrée, hexagonale, ovale et à facettes.

Fioles ou flacons en verre : idéales pour les sérums, les parfums et les petites quantités de liquide. Elles existent en verre transparent, brun, bleu cobalt ou vert et en diverses contenances de 1 à 30 ml. Certains modèles sont équipés d’un bouchon compte-gouttes ou d’un applicateur à bille.

Boîtes en fer : ces boîtes sont idéales pour les baumes à lèvres, les crèmes, les laits et les pains de massage. Elles existent en diverses contenances, de 15 à 500 ml, et présentent plusieurs types de couvercles : à glissière, à charnière, à vis, emboîtant, transparent.

Bouteilles en plastique recyclable : en plastique opaque, elles sont idéales pour conserver les shampoings, huiles corporelles, toniques et autres produits de beauté. Le meilleur choix reste le plastique PEHD et PET. Elles se déclinent en plusieurs tailles et couleurs – brun, bleu, noir et vert -et présentent divers types de fermetures : bouchon à vis, pompes, atomiseurs et mousseurs.

Emballages papier éco-responsables : recyclables, ces emballages sont fabriqués avec des fibres recyclées et ont l’avantage de n’avoir aucun impact environnemental car ils sont biodégradables, à l’instar des emballages en carton. On les utilise pour conditionner les poudres, les baumes à lèvres, les sels de bain et les bouteilles de parfum.

Sachets : pratiques pour conditions les herbes séchées destinées au bain ainsi que d’autres ingrédients secs. Il existe des sachets en cellophane (transparents), en cellulose végétale, en mousseline de coton et en toile de jute.

Il existe une extraordinaire variété de conditionnements éco-responsables – en verre, en métal, en tissu… – pour conserver vos ingrédients et vos produits. Les bouteilles et récipients en plastique recyclable PEHD ou PET sont un excellent choix ; de contenances diverses, ils présentent des fermetures variées pour répondre à vos différents besoins.

Comment adopter la tendance écolo ?

Pour atteindre l’objectif zéro-déchet et réduire la pollution plastique, il convient d’apprendre à recycler tout type de déchet susceptible d’atterrir à la poubelle. Les emballages plastiques à usage unique notamment sont à éviter en privilégiant d’autres types d’emballages. Les sacs en papier kraft par exemple sont idéaux pour faire les courses. Cela vaut également pour d’autres produits en plastique comme les gobelets, les assiettes, les barquettes ou les bouteilles d’eau. Dans ces cas de figure, optez plutôt pour des contenants alimentaires en verre à la recyclabilité utile pour limiter le gaspillage. Les sachets, le papier-bulle, les boîtes en carton, le papier alimentaire et les rouleaux sous-vide peuvent également être réutilisés ou recyclés en suivant les consignes de tri indiquées dans votre immeuble ou votre quartier.

Quels sont nos emballages recyclables ?

Grâce aux nouvelles initiatives écologiques en matière de “packaging”, la fabrication d’emballages évolue progressivement vers des procédés plus respectueux de l’environnement, du moins dans certains secteurs, comme celui des cosmétiques naturels. Pour contribuer vous aussi à cette démarche, il convient de connaître les matériaux d’emballage recyclables à votre disposition pour agir contre la pollution.

Le carton et le papier : Utilisés pour la vente à emporter en restauration rapide, dans le domaine agro-alimentaire ou d’autres types d’industrie, ces deux matériaux peuvent être recyclés à l’aide de bacs disponibles à cet effet, en récupérant les fibres du papier pour le transformer en nouvelle matière première. Cette dernière peut à son tour être exploitée pour fabriquer du papier, un emballage en carton ou encore des produits d’hygiène.

Le verre : A l’instar du métal ou de l’aluminium, le verre a un cycle de vie très long et se recycle à l’infini. Pour fabriquer bouteilles et flacons, ce dernier doit néanmoins être de bonne qualité. D’abord trié par le consommateur, il fait à nouveau l’objet d’un tri sélectif pour retirer les éléments personnalisés (bouchons, étiquettes etc.) avant d’être traité. A savoir que tous les déchets en “verre” ne sont pas recyclables.

Les plastiques : On compte plusieurs familles de plastique recyclable, bien que la procédure de recyclage ne soit pas la même pour toutes. Parmi elles : le polystyrène (PS), utilisé pour les gobelets et couverts jetables, le polypropylène (PP) que l’on retrouve dans les pots de yaourt, les pailles, la vaisselle jetable, ou une gourde, ou encore le polyéthylène terephthalate (PET), utilisé pour les bouteilles d’huile de cuisine ou celles des boissons gazeuses.

Les déchets de cuisine : Les déchets alimentaires ont l’avantage d’être compostables et peuvent aisément s’utiliser dans le jardin pour en faire de l’engrais.

Les autres types de déchets : Les palettes en bois sont idéales pour de multiples recyclages. Certains les utilisent même pour construire des piscines économiques.

Lire aussi Voici la bonne manière d’accrocher le papier toilette (et cela fait peut-être des années que vous le faites mal)

Contenus sponsorisés