Voici ce qui arrive lorsque vous consommez du curcuma à jeun chaque matin

Le curcuma est une épice issue d’une plante médicinale qui s’utilise depuis l’Antiquité pour traiter des maladies et autres affections courantes… Certaines d’entre elles sont d’ailleurs des remèdes aux vertus très puissantes, dont l’efficacité et les effets bénéfiques sur la santé sont aujourd’hui reconnus par les scientifiques. Le curcuma fait partie de ces plantes « miracle », elle s’utilise depuis des millénaires dans la médecine orientale et ayurvédique. Voici une liste « non exhaustive » de ses nombreuses vertus, qui sont amplifiées lorsqu’il est consommé à jeun.

Le curcuma : une plante remarquable

La liste des vertus santé du curcuma est longue ! Antioxydant, il possède des vertus anti-inflammatoires très efficaces et depuis quelques années, il fait l’objet d’une multitude de recherches scientifiques pour déterminer ses effets sur la sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer, etc.

Le curcuma appartient à la même famille de plantes que le gingembre (dérivé du rhizome de la plante). Il s’utilise comme épice pour relever la saveur des plats (surtout en Inde) mais aussi dans les cérémonies et rites religieux. Aujourd’hui, le curcuma est sous les projecteurs des scientifiques qui ne cessent de lui attribuer de nouvelles vertus pour guérir toutes sortes de maux. Le curcuma entre d’ailleurs dans la composition de nombreux médicaments récents vendus en pharmacie.

Les résultats des études sur cette plante sont nombreuses… Plus de 3000 publications sur le sujet ont déjà été réalisées, toutes attestent de ses nombreux effets sur l’amélioration de la santé des personnes souffrant de pathologies variées.

Quelles sont les substances actives dans le curcuma ?

Le curcuma contient plus de 100 composants organiques. Les substances biologiquement actives comprennent : le turmérone, la curcumine déméthoxycurcumine, methoxycurcumin, dihydrocurcumin, germacrone, termerone, Curlone, zingibérène, β-sesquiphellanderene, bisacurone, isoprocurcumenol, procurcumenol, curcumenone, dehydrocurdione, procurcumadiol, le bis-acumol, curcumenol, epiprocurcumenol, zedoaronediol, et bien d’autres.

• 100 grammes de curcuma sont équivalents à 400 kcal environ.

• Associé au poivre noir ou au gingembre, le curcuma voit ses principes actifs augmenter.

• Consommé à jeun, le curcuma est plus efficace pour traiter différents maux.

Le curcuma dans la médecine chinoise traditionnelle

Dans la médecine asiatique, le curcuma s’utilise depuis l’Antiquité pour le traitement de l’arthrite, les troubles de la digestion, les problèmes menstruels et les problèmes de calculs biliaires. En utilisation locale, grâce à ses propriétés antibactériennes, il s’utilise pour traiter les brûlures et les coupures de la peau. Dans la médecine ayurvédique, il s’utilise également comme remède pour traiter les maladies des voies respiratoires, les allergies, les maladies rhumatismales, la cicatrisation des plaies, la toux, le rhume, etc. Par ailleurs, le curcuma permet d’améliorer la circulation, de réduire les gonflements, etc.

Le curcuma dans la médecine occidentale

Aujourd’hui, le curcuma est largement utilisé dans la médecine occidentale, même si le champ d’action de cette plante et ses effets sur la santé n’est pas encore bien défini. Néanmoins, il est réputé pour ses propriétés antioxydantes, antibactériennes et anti-inflammatoires. Des études ont démontré que la quantité de curcuma utilisé en cuisine était suffisante pour fournir un effet antioxydant dans l’organisme (lutte contre les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules).

Par ailleurs, des études en laboratoire prouvent que le curcuma permet de lutter efficacement contre les radicaux libres présents dans les cellules rénales. Il possède une action anti-inflammatoire et antimicrobienne qui a permis d’éliminer plusieurs types d’agents pathogènes ainsi que de nombreuses bactéries. Helicobacter pylori est le nom de l’une de ces bactéries qui a la particularité d’attaquer la muqueuse gastrique, en provoquant des troubles digestifs chez les personnes qui en sont victimes.

Des études concluantes

Aussi, les chercheurs ont aussi constaté les effets bénéfiques du curcuma sur le fonctionnement du muscle cardiaque après un infarctus, sur le fonctionnement des reins et sur les cellules nerveuses.
Enfin, le curcuma augmente le taux de sérotonine (hormone du bonheur et du bien-être).

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close