Voici ce qui arrive à votre corps lorsque vous êtes enterré

On sait tous qu’après la mort, le cœur arrête de battre et les organes cessent de fonctionner. Si ce phénomène est la destinée de tous, une meilleure connaissance de ce qui adviendra du corps après son extinction peut être intéressante. Dans ce sens, le Dr Michel Sapanet, médecin légiste au CHU de Poitiers, a mis en avant les étapes de décomposition du corps humain après la mort. 

On évite d’y penser et pourtant, on sait que tôt ou tard, on y passera. La mort nous guette en permanence sans que nous ne puissions connaître notre heure de fin. Si certains se demandent quelles sont les pensées qui traversent l’esprit avant de mourir, pour les plus curieux, connaître les étapes qui jalonnent la mort peut être fascinant.

Qu’arrive-t-il au corps après la mort ?

Depuis longtemps, les chercheurs tentent de découvrir ce qui arrive au moment de la mort. Le Dr Michel Sapanet, cité par Le Journal Des Femmes, explique que plusieurs étapes accompagnent ce processus. “Une fois la circulation sanguine interrompue, lors de la mort naturelle par arrêt cardiaque, les organes ne sont plus irrigués et l’activité de leurs cellules va s’arrêter progressivement”, révèle-t-il. “L’arrêt cardiaque entraîne la défaillance des autres organes, les uns après les autres. La mort n’est pas un phénomène instantané : tous les organes ne meurent pas en même temps”, précise le spécialiste. C’est pour cette raison que certains individus décédés donnent leurs organes à des fins scientifiques ou médicales. En outre, le Dr Michel Sapanet explique que les causes du décès et les conditions de conservation du corps peuvent influencer le processus de décomposition. Mais généralement, les étapes sont les suivantes :

1. Le refroidissement du corps

Lorsqu’on est vivant, notre température corporelle se situe entre 36 et 37,8 degré Celsius. Suite au décès, elle diminue progressivement pour atteindre la température ambiante. Comme l’indique le médecin légiste, ce refroidissement peut passer inaperçue dans un premier temps mais “au bout d’une à deux heures, le corps va perdre en moyenne 1°C par heure”.

2. L’apparition de taches lie-de-vin

À l’arrêt des métabolismes, le sang ne circule plus dans l’organisme et s’accumule dans les parties basses du corps. De plus, les globules rouges vont former un tas et l’hémoglobine va se propager hors des vaisseaux sanguins. Comme l’indique le spécialiste, ce phénomène engendrera la formation de taches de couleur lie-de-vin que l’on appelle lividités cadavériques. “Sur un corps allongé sur le dos, ces colorations se forment dans le dos sauf au niveau des zones d’appui du corps comme les omoplates ou les fesses par exemple”, précise le Dr Sapanet.

3. La rigidification du corps

L’arrêt du fonctionnement des métabolismes rendra le corps acide. Le corps deviendra alors rigide en commençant par les muscles de la nuque, puis ceux de la mastication. Les doigts seront crispés et les articulations deviendront très rigides.

4. La formation d’une tache verte au niveau de l’abdomen

Un ou deux jours après le décès, on observera la formation d’une tache verte près de l’appendice. Cela signifiera que le corps est en état de putréfaction et que les matières organiques se décomposent sous l’action des bactéries.

5. Le gonflement abdominal

Les bactéries qui se trouvent dans le corps vont produire des gaz qui va gonfler la cavité abdominale. “Ce phénomène va faire déplacer le sang qui stagnait dans les vaisseaux : c’est ce qu’on appelle la circulation posthume. Les veines superficielles de l’organisme vont alors former un réseau très foncé”, explique le médecin légiste.

6. L’intensification de l’odeur nauséabonde du corps

Durant le cycle de putréfaction, les bactéries s’attaquent d’abord au système digestif avant de passer à tous les organes du corps. “Le corps commence à suinter des liquides noirs et rouges, la peau devient progressivement verdâtre puis noire et le corps dégage des odeurs très désagréables”, précise l’expert. En sus, les graisses qui se dégradent propagent une odeur de beurre rance, indique-t-il.

7. La pondaison des mouches sur le corps

Il arrive parfois que le corps reste pendant plusieurs heures dans un endroit aéré, si corps n’a pas encore été retrouvé. Dans ce cas, dès que la température corporelle chute, des mouches viendront pondre des oeufs près des orifices et dans les endroits humides du corps. Ainsi, les asticots peuvent pénétrer la peau et se nourrir du corps.

8. La décomposition des chairs et l’assèchement corporel

Enfin, les chairs vont se décomposer progressivement pour se liquéfier ou servir de nourriture pour les asticots. Le spécialiste précise que plus la température ambiante est basse, plus le corps mettra de temps à se décomposer. “Lorsque le corps se trouve dans un cercueil, il se passe globalement les mêmes étapes, mais le processus de décomposition prend beaucoup plus de temps, parfois plusieurs années”, explique le médecin.

9. La chute des cheveux et des poils

Certaines personnes ont déjà entendu dire qu’après la mort, la croissance des cheveux peut se poursuivre. Mais le Dr Sapanet explique que c’est souvent la déshydratation de la peau qui peut donner l’impression que les poils d’un mort poussent toujours. En réalité, la décomposition du corps entraîne une chute des cheveux et des poils. Les ongles prennent plus de temps avant de se décomposer.

10. La division du squelette

Suite à la décomposition de chaque partie du corps, on retrouve uniquement le squelette et les ligaments. Ensuite, les ligaments s’assèchent et se resserrent, alors que le squelette se divise progressivement.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close