Voici ce que fait le nouveau coronavirus à votre cerveau

Tout le monde connait aujourd’hui les symptômes du Covid-19 qui peuvent se manifester entre autres par la fièvre, la toux, la migraine, les problèmes respiratoires, la diarrhée ou encore la perte du goût et l'odorat. Toutefois, des médecins rapportent de nouveaux symptômes correspondant à des troubles neurologiques. Il semblerait à cet effet que le nouveau coronavirus n’est pas uniquement une maladie respiratoire mais toucherait également le cerveau, comme relayé par Le Parisien.

Le nouveau coronavirus est apparu en Chine mais s’est propagé à travers la planète pour engendrer une pandémie. Et malgré toutes les mesures drastiques de sécurité qui ont été entreprises, le virus a fait des milliers de morts dans le monde et continue encore de circuler, d’où l’appel à plus de prudence et de vigilance. Par ailleurs, les scientifiques s’interrogent sur l’impact de ce virus sur le cerveau.

Le Sars-CoV-2 affecterait-il le cerveau ?

Dans la majorité des cas, les personnes infectées et en bonne santé, développeraient des manifestations bénignes. Des symptômes comme la fièvre, la toux, la fatigue, le mal de gorge, la congestion nasale, le mal de tête ou encore l’agueusie et l’anosmie peuvent être ressentis mais sans réelles complications, mettant en péril le pronostic vital du malade.

Cependant, des médecins de New York, en traitant des patients atteints de Covid-19, ont constaté qu’en plus des symptômes connus du virus, un autre viendrait s’ajouter à la liste, s’apparentant à une confusion mentale. Certains patients ne semblaient plus avoir de repères et cet état pourrait être lié au manque d’oxygène dans le sang mais chez certaines personnes infectées, le niveau de confusion serait plus élevé que celui de l’affection des poumons.

A cet effet, et à la vue de ce nouveau phénomène, des scientifiques se sont intéressés à l’impact du nouveau coronavirus sur le cerveau et le système nerveux. Aussi, dans la revue de l’Association de médecine américaine (JAMA), parmi les 214 patients atteints de Covid-19, 36,4% d’entre eux avaient présenté des symptômes neurologiques, incluant des événements vasculaires cérébraux aigus (AVC), des troubles de la conscience ou encore des blessures musculaires.

A ce propos, le chef du département de neurologie à l’université de Californie San Francisco déclare : « Tout le monde dit que c’est un problème de respiration, mais cela affecte aussi quelque chose qui nous est très précieux, le cerveau ». Et d’ajouter « Si vous vous sentez confus, si vous avez des problèmes pour réfléchir, ce sont de bonnes raisons de consulter un médecin. La vieille idée selon laquelle il ne faut venir que si on est à bout de souffle n’est sans doute plus valable ».

De son côté, Jennifer Frontera, enseignante à l’école de médecine de l’université de New York, a consigné dans le cadre d’un projet de recherche international visant à collecter des données, des cas de crises de convulsions ou de minuscules hémorragies cérébrales chez des patients infectés par le virus.

Dans le même contexte, le neurologue à l’hôpital Long Island Jewish Forest Hills, Rohan Arora, affirme de son côté « Nous voyons beaucoup de patients dans des états de confusion », en ajoutant que 40% des patients infectés sont concernés par ce symptôme.

Les soins en réanimation peuvent en soi causer des confusions mais toujours selon le neurologue, le rétablissement et le retour à l’état normal de ces patients peut être plus long que ceux qui ont été sujets à une crise cardiaque ou un AVC.

Des cas similaires en France ?

Dans un article paru sur France Inter, il a été mentionné le cas d’un patient qui serait décédé de l’atteinte neurologique en rapport au nouveau coronavirus. Le Professeur Djillali Annane, qui dirige le service de réanimation de l’hôpital Raymond Poincarré de Garches en région parisienne, avance que 10% des patients atteints de Covid-19 présentent des troubles neurologiques et qui ne sont pas forcément liés aux symptômes respiratoires.

A ce stade, trois hypothèses pourraient expliquer ce phénomène

–   Le virus atteindrait le cerveau par voie sanguine et dépasserait la barrière hémato-encéphalique, susceptible de protéger le cerveau des éventuelles agressions.

–   Le virus passerait par le bulbe olfactif pour s’étendre en profondeur.

–   Le virus ne serait pas responsable des troubles neurologiques. Ces derniers seraient provoqués par une réaction inflammatoire suite à une réponse au virus, engendrant parallèlement des dommages au cerveau.

L’on constate ainsi, qu’il n’existe pas vraiment d’explication claire à ce phénomène mais comme le précise le professeur Annane : « Les coronavirus sont connus aussi pour avoir certaines affinités avec les tissus nerveux ».

Contenus sponsorisés
Loading...
Close